Auvergne Rhône-Alpes : le préfet veut "doubler le nombre de demandeurs à la formation"

Auvergne Rhône-Alpes : le préfet veut "doubler le nombre de demandeurs à la formation"
Michel Delpuech - LyonMag

Le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes Michel Delpuech a présidé une réunion ce mardi à la Préfecture. Il a ainsi confirmé le soutien de l’Etat en faveur du plan des formations à l’emploi pour les demandeurs de la Région.

Le "plan 500 000 formations" se profile. Depuis début 2015, le Conseil Régional, le Pôle Emploi ou encore la COPAREF travaillent "main dans la main" pour préparer l’avenir des demandeurs d’emplois de la Région en développant la formation aux métiers. Selon un engagement de campagne du Président de la République, 101 millions d’euros ont été mobilisés par l’Etat pour la région Auvergne Rhône-Alpes afin de financer ce plan.

En s’appuyant sur ce budget, la Région espère pour le futur de ses demandeurs d’emplois plus de 90 500 entrées en formation, environ 1 000 accompagnements VAE et près de 6 500 contrats de professionnalisation pour les plus de 45 ans ou ceux inscrits depuis plus de 8 mois au Pôle Emploi.

Pour mener le plan à son terme, quatre dispositifs sont nécessaires, notamment une formation, des contrats de professionnalisation, un accompagnement à la validation des acquis de l’expérience et un accompagnement à la création d’entreprises.

"Notre souhait est que nous puissions élaborer une convention tripartite entre l’Etat, le Pôle Emploi et ses partenaires sociaux au service des demandeurs d’emploi de la Région et doubler le nombre de demandeurs à la formation" a finalement conclu Michel Delpuech.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jhon69 le 27/04/2016 à 17:09

Ni fine, il faut des élections afin que le personnel politique consente à bouger un peu...

Signaler Répondre

avatar
DOUD69510 le 27/04/2016 à 14:50

Facile de faire ainsi baisser les chiffres du chomage... la ficelle est un peu enorme !

Signaler Répondre

avatar
Réaliste le 27/04/2016 à 11:37

C'est les instructions gouvernementales car les gens en formation n'étant pas comptabilisés dans les statistiques du chômage plus il y en a et plus le chômage baissera !! C'est truqué tout ca !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.