Manif contre la Loi Travail à Lyon : un manifestant condamné

Manif contre la Loi Travail à Lyon : un manifestant condamné
Photo d'illustration - LyonMag

L’un des 22 manifestants interpellés jeudi lors des débordements durant la manifestation contre la Loi Travail a été jugé ce vendredi dans le cadre d’une comparution immédiate.

Âgé de 19 ans, cet étudiant en école d’art était venu passer des vacances cette semaine à Lyon. Lors des incidents, il a ramassé un tonfa, ce bâton de défense utilisé par les forces de l’ordre. L’arme avait été perdue par un policier lorsque des débordements avaient éclaté.

Très peu de temps après, le jeune homme a été interpellé rue André-Philip. Les fonctionnaires avaient également trouvé un caillou dans sa poche.

Ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Lyon, l’individu a soutenu qu’il voulait faire une blague à un ami avec le tonfa et qu’il ne comptait pas jeter le caillou. Il a été condamné à deux mois de prison avec sursis.

X
10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
étonné le 01/05/2016 à 00:16

Et le policier qui sème des armes sur la voie publique, il ne lui arrive rien ? Heureusement que ce n'était qu'un tonfa, et qu'il a terminé dans des mains à priori pas dangereuses.

Signaler Répondre

avatar
Pauvre petit poucet le 01/05/2016 à 00:05

Le caillou dans sa poche c'était surement le dernier qu'il n'avait pas encore semé pour retrouver son chemin , ne connaissant pas très bien lyon lol.

Signaler Répondre

avatar
Républiqueendeuil le 30/04/2016 à 21:47

donc condamné sans aucun crime commis... il n a pas été vu jeter de pierre, il n a pas été arrêté pendant un affrontement... il a juste ramassé un tonfa... surement pour se la jouer avec ses amis... La justice ne se base plus sur le flagrant délis ou sur les enquêtes et les responsabilités avérées. c'est grave pour notre pays

Signaler Répondre

avatar
Flick le 30/04/2016 à 19:19

ça fait cher payé le tonfa !!!

Signaler Répondre

avatar
impunité et absence de réformes le 30/04/2016 à 17:30

et combien de casseurs relâchés?la peur de l'Etat comme pour toute manif SNCF...qui ont pu s'arroger des privilèges sur le dos du contribuables sans que de vrais ré"formes s'accomplissent (plusieurs milliards de dettes en explosion chaque année)

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 30/04/2016 à 15:36
super a écrit le 30/04/2016 à 10h24

bonne nouvelle

Le policier qui a perdu du matériel dont il avait la responsabilité sera-t-il sanctionné également ?
.
Il s'agit d'un bien de l'Etat, et l'Etat, c'est nous.
(enfin... il parait...)

Signaler Répondre

avatar
Les gogols le 30/04/2016 à 12:20

Des nazes qui revoteront pour les mêmes en2017 et c'est que le commencement . Apres ils prendront le reste ,retraite,sécu, ect....

Signaler Répondre

avatar
démocratie laxiste le 30/04/2016 à 10:36

quand on voit tous les casseurs et le peu de personne condamnés,on peut se poser la question sur le respect des lois et de l'impunité
au fait c'est quoi l'Etat d'urgence? cela veut dire que lorsque il n'y en a pas,on peut tout se permettre vu la tournure des événements?!
d'aucuns se demandent si un nouvel attentat n'est pas le seul moyen pour calmer les ardeurs...

Signaler Répondre

avatar
injustice le 30/04/2016 à 10:32

la justice plus dur avec les militants qu'avec les délinquants,cela ne peut que radicaliser encore plus le mouvement

Signaler Répondre

avatar
super le 30/04/2016 à 10:24

bonne nouvelle

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.