Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le projet du quartier des Gratte-Ciel - DR

Projet Gratte-Ciel : Villeurbanne va enclencher les travaux

Le projet du quartier des Gratte-Ciel - DR

La commune de Villeurbanne va prochainement entamer les travaux de la première phase de son centre-ville.

Gérard Collomb, Nicolas Michelin et Jean-Paul Bret - LyonMagGérard Collomb, Nicolas Michelin et Jean-Paul Bret - LyonMag

Dans cette ville qui compte 146 000 habitants, l’objectif est d’étendre la superficie du quartier des Gratte-Ciel sur 7 hectares. La réalisation de 108 200m² de surfaces de plancher est notamment prévue. Sur cette superficie, 4000 m² seront réservés pour des bureaux et 21 000 m² pour des commerces.

 

En matière de logements, le projet prévoit de faire sortir de terre 900 logements. Parmi eux, 50% seront des logements aidés. Pour respecter l’esprit de départ des bâtiments construits dans les années 30, les volumes seront organisés en partie imbriqués. Le style gradin actuel sera donc repris dans une version plus moderne, en particulier avec plus de verdure. Ces immeubles seront répartis sur 6 îlots et pourront atteindre jusqu’à 50 mètres de haut.

 

De plus, deux autres îlots dans ce nouveau quartier des Gratte-Ciel seront spécialement dédiés aux équipements publics. Ainsi, un groupe scolaire, comprendra 20 nouvelles classes donc 8 pour les maternelles, le nouveau Lycée Pierre-Brossolette et le complexe sportif municipal seront compris dans ces zones. Il y aura aussi une crèche de 42 berceaux.

 

Selon la municipalité "l’enjeu du projet est de venir compléter le maillage à travers l’aménagement de nouveaux espaces publics". Et pour "ouvrir le nouveau quartier", le projet prévoit de prolonger l’avenue Henri-Barbusse jusqu’à l’esplanade Geneviève-Anthonioz-de-Gaulle, ainsi que la rue Racine "pour compléter la trame viaire nord-sud". Un parcours piétonnier est-ouest sera crée de la rue Jean-Bourgey à la rue Hippolyte-Kahn. Au centre de ce cheminement, une place publique sera installée.

 

Pour Jean-Paul Bret, le maire de Villeurbanne, "ce projet des Gratte-Ciel est une continuité historique tout en alliant de la modernité". Un avis partagé par l'architecte Nicolas Michelin et son équipe, chargés d'imaginer l'avenir du quartier. De son côté, le président de la Métropole de Lyon, Gérard Collomb, évoque "un dossier de l'extension du centre-ville qui est important pour la ville de Villeurbanne mais aussi pour l'agglomération".

 

Le permis de construire est en cours d’instruction, la préparation du chantier étant prévue pour la fin de l’année. D’ici 2018-2019, 120 premiers appartements seront livrés ainsi que le lycée, le complexe sportif et le groupe scolaire. Puis, à l’horizon 2023-2024, le prolongement de l’avenue Henri-Barbusse sera effectif. Enfin, en 2027, les 160 derniers logements seront prêts à être habités.

 

Au total, l’investissement représente 95 millions d’euros. Dans cette somme, la Métropole participe à hauteur de 50 millions d’euros et 10 millions pour la Ville. A noter que l’approbation du dossier de réalisation de la ZAC sera soumise au vote des élus de la Métropole de Lyon le 30 mai prochain lors du conseil métropolitain.



Tags : villeurbanne | gratte-ciel | jean-paul bret | Gérard Collomb |

Commentaires 9

Déposé le 18/05/2016 à 22h22  
Par Dunes Citer

Dunes

Bon, le projet avance. Le quartier originel n'as jamais été achevé dans les années 30, alors pourquoi pas,. de toute façon le Cours Emile Zola a toujours été une balafre dans Villeurbanne, et la volonté politique et parfois collective est de sortir la voiture des villes, ainsi que l'ont fait quelques métropoles européennes. Villeurbanne n'a jamais voulu historiquement être une banlieue de Lyon et être phagocytée, on voit émerger la volonté de créer une seconde Rue de le République pour assurer le dynamisme de le cité. Manquent cependant si mes souvenirs sont fidèles sur les premiers projets le déménagement du cinéma "Le Zola" dans cette continuité et un Monoprix déménagé sur cette extension du quartier. Mais cinquante mètres de hauteur, c'est beaucoup, on peut comprendre cependant dans la continuité architecturale des bâtiments des Gratte-Ciel la cohérence du choix. Les villes étant amenés à s'étendre encore et encore, de regrouper de plus en plus de résidents, ce projet a à minima la qualité de se projeter dans l'avenir à moyen terme et d'intégrer des logements divers, aidés ou pas. Et la politique n'a rien à faire avec tout cela, le rôle d'un édile est de prévoir et d'anticiper la pérennité de sa commune, même s'il en tire forcément un bénéfice possible localement.. Vu les libertés prises avec la hauteur des bâtiments construits ces 20 dernières années à Villeurbanne, qui l'ont conduit à ressembler de plus en plus à une "cité dortoir" ce ne peut être qu'un plus. Sans centre-ville dynamique, point de salut. Mais il manque vraisemblablement un établissement culturel haut de gamme, extension musée, ou autre, pour équilibrer le TNP, lui faire pendant.

Déposé le 18/05/2016 à 12h51   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par DOUD69510 Citer

Ce sera un peu plus le bordel pour circuler a villeurbanne... on est habitue avec les delirants plans de circulation - rue du 4 aout... cours emile zola - mis en place par cette equipe municipale dont l'incompetence n'est plus a demontrer...

Déposé le 18/05/2016 à 06h59   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par vivement Citer

Oui vivement que Villeurbanne devienne un arrondissement de Lyon. Ca aurai déjà du être fait depuis longtemps. Rayer ce nom de ville qui entache l'agglomération.

Déposé le 17/05/2016 à 22h27   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par arissa Citer

C'est pas beau la culture à la socialo- orientale !! Aucun intérêt !

Déposé le 17/05/2016 à 19h59  
Par Villeurbannaze Citer

Ce que Villeurbanne a besoin a écrit le 17/05/2016 à 18h32

Il faut à tout prix que Lyon absorbe Villeurbanne.
Cette baronnie n'a plus lieu d'être aujourd'hui.
Qu'est-ce qui justifie aujourd'hui que Villeurbanne soit une commune à part entière de l'agglomération ?
Rien si ce n'est pour les profiteurs qui s'engraissent dessus ou autres personnes qui ont intérêt.

Des élus qui ne servent à rien, malgré la métropole de trop nombreuses dépenses en doublon. Ex : double réseau de bibliothèques, double feu d'artifices.

Bref vite un maire pragmatique qui défende les intérêts de son agglomération et pas son petit pré carré.
Villeurbanne aura perdu 19 ans avec Bret, il est temps de tourner définitivement la page.

FN Buffet a déjà entrouvert la porte pour qu'Oullins devienne le 10ème arrondissement de Lyon d'ici 2020.
Moins d'élus, des économies d'échelle. C'est du bon sens et c'est le sens de l'histoire.

Il est évident qu'une ville qui fait 30 000 habitants n'a pas le même pouvoir de négociation qu'une ville qui en pèse 17x plus ou une ville.
Idem même si c'est dans un degré moindre pour une ville qui fait 150 000 habitants avec une ville qui en fait plus de 500 000!

Jamais!
Lyon et Villeurbanne n ont absoluement rien en commun!!!
Deja, sur les activites culturelles et le bien etre de ses habitants... Villeurbanne est tres oriente sur la solidarite. Il y a beaucoup de services pour les personnes agees (repas, visites, danses,...), idem,pir ses habitants (assoications sportives notammenent) et pour les enfants' il y a plein d ateliers decouvertes, de centes aeres.....
L histoire de ces 2 villes est totalement differente!!!
Et si vous les rapprocher, villeurbanne deviendra le parent pauvre de la baronnie Colomb
Laissez donc les gens vivre... Doit on annexe vincenne a paris, sous pretexte que les villes se touchent??

Déposé le 17/05/2016 à 18h32  
Par Ce que Villeurbanne a besoin Citer

Il faut à tout prix que Lyon absorbe Villeurbanne.
Cette baronnie n'a plus lieu d'être aujourd'hui.
Qu'est-ce qui justifie aujourd'hui que Villeurbanne soit une commune à part entière de l'agglomération ?
Rien si ce n'est pour les profiteurs qui s'engraissent dessus ou autres personnes qui ont intérêt.

Des élus qui ne servent à rien, malgré la métropole de trop nombreuses dépenses en doublon. Ex : double réseau de bibliothèques, double feu d'artifices.

Bref vite un maire pragmatique qui défende les intérêts de son agglomération et pas son petit pré carré.
Villeurbanne aura perdu 19 ans avec Bret, il est temps de tourner définitivement la page.

FN Buffet a déjà entrouvert la porte pour qu'Oullins devienne le 10ème arrondissement de Lyon d'ici 2020.
Moins d'élus, des économies d'échelle. C'est du bon sens et c'est le sens de l'histoire.

Il est évident qu'une ville qui fait 30 000 habitants n'a pas le même pouvoir de négociation qu'une ville qui en pèse 17x plus ou une ville.
Idem même si c'est dans un degré moindre pour une ville qui fait 150 000 habitants avec une ville qui en fait plus de 500 000!

Déposé le 17/05/2016 à 17h52  
Par la gauche nous tue. Citer

Un beau projet qui, s'il veut être pérenne, doit s'accompagner d'un maire à la hauteur, surtout pas de gauche car Villeurbanne vaut mieux que ça.
Un maire "droite décomplexée" qui ose s'affirmer contre la bien-pensance qui nous mine.

Déposé le 17/05/2016 à 16h41  
Par Benoui2 Citer

Marie D. a écrit le 17/05/2016 à 16h25

Je pense que ce sera pas mal, il ne restera plus qu'à changer de maire.

... et rétablir la sécurité qui se dégrade fortement...
... et empêcher NVB de se présenter... car elle n est pas villeurbannaise (on ne l a jamais vu ici, sauf pour sa campagne)


NB: a chaque fois que je peux, je le répète, mais je n ai toujours pas digéré que M. le maire se laisse insulter lui et son conseil, ainsi que recevoir quelques crachats lors des tristements célèbres nuits de ramdams place lazare goujon...

Déposé le 17/05/2016 à 16h25  
Par Marie D. Citer

Je pense que ce sera pas mal, il ne restera plus qu'à changer de maire.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.