Désaccords à la Région sur la question de l’accueil des réfugiés

Désaccords à la Région sur la question de l’accueil des réfugiés
Le préfet Michel Delpuech avait accueilli 51 réfugiés de Calais en 2015 - LyonMag

Alors que Laurent Wauquiez a une nouvelle fois dénoncé ce jeudi matin un manque de concertation concernant la question de l’accueil des réfugiés de la jungle de Calais dans différentes régions de France, les élus d’oppositions d’Auvergne-Rhône-Alpes ne semblent pas partager la même vision.

Quand le président LR parle d’une "folie", les élus socialistes, démocrates, écologistes et apparentés, eux, dénoncent une attitude servant "à attiser les peurs et les fantasmes" : "Non, Laurent Wauquiez n'est pas le shérif d'Auvergne-Rhône-Alpes : il ne peut pas assimiler tous les élus et citoyens de la région à ses positions extrêmes, caricaturales et politiciennes. Comme d’habitude, il enfile les contrevérités dans le but d'effrayer les habitants et de stigmatiser les réfugiés". Les élus du groupe d’oppositions demandent, en revanche, à être "attentif conditions d'hébergement et d'accompagnement de ces personnes par l'Etat".

Même son de cloche chez les élus EELV, pour qui Laurent Wauquiez est "irresponsable" : "En partant en croisade contre l’accueil des réfugiés, Laurent Wauquiez renie les valeurs d’accueil et d’ouverture qui font le socle de la République française. Il embrasse une nouvelle fois les idées de l’extrême droite sans aucune ambiguïté". Ils rappellent dans un communiqué que "les personnes accueillies ne sont pas en situation irrégulière : elles relèvent du droit d’asile, inscrit dans le droit français. Leur accueil se fera dans des lieux prévus à cet effet".

Laurent Wauquiez, de son côté, a demandé à être reçu par le ministre de l’Intérieur.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Décinois le 17/09/2016 à 10:09
Ouste a écrit le 16/09/2016 à 13h59

La France dans 5 ans sera belle... des conflits dans chaque village, même les plus reculés, grâce à ce plan d'éparpillement des problèmes... des citoyens condamnés à payer des impôts pour que l'Etat puisse subvenir aux besoins de dizaines de milliers de personnes ne parlant pas notre langue, ne désirant pas s'intégrer, et sans aucune qualification professionnelle.
Le vivre-ensemble ne sera qu'un doux rêve... un rêve lointain, parce que certains n'auront pas su dire stop.

Et bien aidons les à s'intégrer: en leur apprenant le français, en scolarisant les enfants, en formant les adultes qui souhaitent rester en France. La France en sortira grandie. Mais Calais ou une seule région seule ne peuvent pas gérer ces migrants. Une famille qui s'installe dans mon quartier ne va pas changer ma vie, mais va leur donner une chance d'envisager un avenir.
Comment appelle t'on ceux qui ne peuvent envisager de donner une miette de leur frigo ? Osent-ils encore se regarder dans la glace ? Il y a eu à une époque à Décines plus d'arméniens que de français. Et oui. Et nul ne songe à leur dire aujourd'hui qu'ils sont moins français que vous.

Signaler Répondre

avatar
Ouste le 16/09/2016 à 13:59

La France dans 5 ans sera belle... des conflits dans chaque village, même les plus reculés, grâce à ce plan d'éparpillement des problèmes... des citoyens condamnés à payer des impôts pour que l'Etat puisse subvenir aux besoins de dizaines de milliers de personnes ne parlant pas notre langue, ne désirant pas s'intégrer, et sans aucune qualification professionnelle.
Le vivre-ensemble ne sera qu'un doux rêve... un rêve lointain, parce que certains n'auront pas su dire stop.

Signaler Répondre

avatar
aetius le 15/09/2016 à 20:08
Sylviane a écrit le 15/09/2016 à 18h00

Messieurs les politiques de gauche, promenez vous place du Pont, rue de la Guillotière, vers la mairie centrale et presque tout le 1er, le 3ème, le7ème, le 8ème, le 9ème, sans parler des banlieues et dites nous ce qu'est devenue la population.
Ne voyez vous pas venir une menace de déstabilisation ?
Ne pensez vous pas que le phénomène "Sisco" va se généraliser ?
Êtes vous stupides au point de fermer les yeux à la seule fin de glaner quelques voix ?

Les soces sont parfaitement conscients des effets de leur "progressisme mondialiste".Le seul moyen d'enrayer leur destruction de notre société reste leur élimination politique et fissa!

Signaler Répondre

avatar
populisme et clientèlisme le 15/09/2016 à 19:40

"Êtes vous stupides au point de fermer les yeux à la seule fin de glaner quelques voix ?" On renvoie la question à Wauquiez ...

Signaler Répondre

avatar
Sylviane le 15/09/2016 à 18:00

Messieurs les politiques de gauche, promenez vous place du Pont, rue de la Guillotière, vers la mairie centrale et presque tout le 1er, le 3ème, le7ème, le 8ème, le 9ème, sans parler des banlieues et dites nous ce qu'est devenue la population.
Ne voyez vous pas venir une menace de déstabilisation ?
Ne pensez vous pas que le phénomène "Sisco" va se généraliser ?
Êtes vous stupides au point de fermer les yeux à la seule fin de glaner quelques voix ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.