Philippe Layat remporte une petite victoire au tribunal face à la Métropole

Philippe Layat remporte une petite victoire au tribunal face à la Métropole
Philippe Layat - LyonMag

Le célèbre opposant au Grand Stade, Philippe Layat, avait assigné en référé la Métropole de Lyon devant le tribunal administratif.

L'agriculteur de Décines reprochait à la collectivité d'avoir été désavantagé lors des aménagements réalisés sur son terrain pour accéder au Parc OL.
Selon le Progrès, la justice a reconnu que les clôtures posées par la Métropole étaient de si mauvaise qualité que les animaux de Philippe Layat s'échappaient facilement. La collectivité a désormais quinze jours pour renforcer le grillage.

Concernant les autres demandes de l'opposant, le tribunal administratif de Lyon se donne davantage de temps pour statuer.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 10/12/2016 à 11:09
Décinois a écrit le 09/12/2016 à 19h05

La nouvelle voie, contournement Sud de Décines qui a désengorgé Bonneveau et Charpieu, est très fréquentée aux heures AR boulot-domicile. Un bon aménagement local,dont la réalisation a été accélérée par l'arrivée du Stade. Le grillage à moutons était effectivement un peu léger compte tenu du succès de cet itinéraire. Donc rien à redire.

Cette "déviation" aurait pu se faire sur des terres non agricoles au dessus sur des terrains appartenant déjà à la ville.
Et il n'y a pas que le grillage qui pose problème...

Signaler Répondre

avatar
Décinois le 09/12/2016 à 19:05

La nouvelle voie, contournement Sud de Décines qui a désengorgé Bonneveau et Charpieu, est très fréquentée aux heures AR boulot-domicile. Un bon aménagement local,dont la réalisation a été accélérée par l'arrivée du Stade. Le grillage à moutons était effectivement un peu léger compte tenu du succès de cet itinéraire. Donc rien à redire.

Signaler Répondre

avatar
REMY T le 09/12/2016 à 15:31

le loulou à sa louloute ne va pas tarder à sortir de sa sieste de chômeur (depuis qu'il s'est fait virer de son siège doré à la mairie de DECINES) pour venir nous raconter la suite de sa littérature de laquelle personne n'est dupe

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 09/12/2016 à 14:14

"...........Concernant les autres demandes de l'opposant, le tribunal administratif de Lyon se donne davantage de temps pour statuer............."

j'aurai bien aimé savoir les motivations du tribunal pour ce "besoin de plus de temps pour statuer" :o)

Courage Philippe. On a déjà vu dans le passé que sur un même point, "le code de l'expropriation" ne disait pas la même chose que "le code administratif". Résultat à la fin la décision est politique (cours constitutionnelle). Et comme nos politiques sont là pour faire tourner la machine économique coûte que coûte... la destruction des terres agricoles est une bonne chose pour eux.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.