Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Laurence Balas - LyonMag

Législatives : confrontation directe entre Laurence Balas (LR) et Denis Broliquier (UDI) dans la 2e circonscription

Laurence Balas - LyonMag

"Je suis quelqu'un de la société civile". C'est en ces mots que Laurence Balas (LR) s'est présentée ce mardi après-midi, à l'occasion d'une conférence de presse portant sur sa candidature aux législatives.

L'expression a décidemment le vent en poupe. Popularisée par Emmanuel Macron lors de la présidentielle, la formule se fait aussi entendre pour les législatives. Après Denis Broliquier ce lundi et La République en marche (LREM) ce mardi matin, c'était au tour de Laurence Balas d'en faire usage.

 

L'élue à la mairie du 6e arrondissement tenait en effet une conférence de presse, dans le même café que celui choisi par ses adversaires de la LREM ce matin. Coïncidence ou pas, Laurence Balas a assuré, tout en rigolant, que c'est le parti d'Emmanuel Macron qui l'avait "copiée".

 

Mais au-delà de cet état de fait, cette conférence a été l'occasion d'en dire un plus sur sa personnalité et d'éclairer quelques points.

 

Balas vs Broliquier

 

C'est donc sur sa personnalité que Laurence Balas a voulu en premier lieu s'appuyer. "Je suis plutôt de nature optimiste et positive", a-t-elle confié. Une déclaration qui pourrait paraître anecdotique, mais qui semble avoir une raison d'être pour la candidate LR. Selon elle, "c'est aussi un choix de personnes ces élections législatives". C'est donc bien en jouant également sur cette personnalité que Laurence Balas espère être élue députée, pour, dit-elle, "être utile en faisant de la politique différemment."

 

Derrière cette envie de faire différemment, se cache en réalité une attaque frontale dirigée vers Denis Broliquier, candidat UDI et adversaire direct de Laurence Balas dans cette 2e circonscription. Alors que les deux formations politiques (LR et UDI) ont pour coutume de s'associer lors des scrutins locaux, il n'en sera rien cette fois-ci. Les deux partis ne sont pas parvenus à s'entendre.

 

Et ce n'est pas faute d'avoir essayé, nous a expliqué Laurence Balas non sans ironie : "Comme vous le savez, Denis Broliquier m'a proposé d'être sa suppléante, ce que j'ai refusé. Je lui ai renvoyé la proposition qu'il a lui aussi déclinée."

 

Avantage Balas ?

 

C'est alors que les attaques ont fusé, toujours avec le sourire, contre le candidat UDI. "Je pense être, sur cette circonscription, la candidate qui représente le mieux le renouvellement, estime Laurence Balas. Et de poursuivre que Denis Broliquier ne me semble pas incarner ce renouveau que les citoyens attendent."

 

Et face à la critique d'un "parachutage" dans la 2e circonscription – qui regroupe en tout ou partie le 1er, 2e, 4e et 9e arrondissements –, l'élue du 6e arrondissement de Lyon a aussi une réponse. "Sans injure pour Denis Broliquier, qui est très bon maire d'arrondissement (dans le 2e, ndlr), il y a une opportunité dans la 2e circonscription que je représente mieux, a-t-elle expliqué. Et d'ajouter que Le tropisme selon lequel Denis Broliquier est plus légitime n'a pas lieu d'être. Le 2e arrondissement ne représente qu'une toute petite partie de la circonscription et je suis aussi connue que lui dans d'autres arrondissements."

 

La candidate LR se dit pragmatique sur cette bataille qui l'opposera face au candidat UDI. Lors du premier tour de la présidentielle, le candidat des Républicains était arrivé 3e dans cette circonscription. En cas de triangulaire, Laurence Balas pense donc avoir une carte à jouer.

 

Quant à savoir qui de Denis Broliquier ou Laurence Balas pourrait être au second tour de ces législatives, cette dernière répond : "Je ne pense pas qu'on puisse être tous les deux au second tour", avant d'avancer les résultats de 2012. Pour rappel, lors de ces élections, Denis Broliquier était arrivé 3e, avec seulement 7,1 % des voix, loin derrière le PS (37,2 %) et l'UMP (25,4 %).



Tags : 2e circonscription | UDI | Laurence Balas | Denis Broliquier | balas | legislatives 2017 |

Commentaires 12

Déposé le 23/05/2017 à 14h20  
Par Juninho Citer

Certains pensent qu'il suffit de répéter un mensonge pour le rendre vrai.
Il n'y a aucune analyse de fond. Toujours les mêmes litanies.
Cette façon de faire de la politique est pourtant révolue. Il y a des élus que nous voyons souvent, et d'autres qui semblent se soucier de leurs administrés seulement en période d’élection. Les gens ne sont pas dupes. Ils savent bien sur quels élus ils peuvent compter.
Il y a deux façon de faire. La première consiste à agir pour ses concitoyens, à traiter les problèmes quotidiens des gens. Cette activité chronophage se fait sans publicité, sans rien attendre. C'est résolument la conception de L Ballas.
Et puis il y a la politique du haut parleur, de celui qui hurle le plus fort, celle des figures inamovibles, dépassées. Elle cache son manque de consistance derrière des invectives, les fausses rumeurs et les attaques personnelles.
Ce n'est généralement pas très bon signe.

Déposé le 21/05/2017 à 16h26  
Par Juninho Citer

Certains pensent qu'il suffit de répéter un mensonge pour le rendre vrai.
Il n'y a aucune analyse de fond. Toujours les mêmes litanies.
Cette façon de faire de la politique est pourtant révolue. Il y a des élus que nous voyons souvent, et d'autres qui semblent se soucier de leurs administrés seulement en période d’élection. Les gens ne sont pas dupes. Ils savent bien sur quels élus ils peuvent compter.
Il y a deux façon de faire. La première consiste à agir pour ses concitoyens, à traiter les problèmes quotidiens des gens. Cette activité chronophage se fait sans publicité, sans rien attendre. C'est résolument la conception de L Ballas.
Et puis il y a la politique du haut parleur, de celui qui hurle le plus fort, celle des figures inamovibles, dépassées. Elle cache son manque de consistance derrière des invectives, les fausses rumeurs et les attaques personnelles.
Ce n'est généralement pas très bon signe.

Déposé le 19/05/2017 à 19h24  
Par Abstentionniste Citer

Les portraits type de ceux pour qui on a plus envie de VOTER.

Déposé le 19/05/2017 à 18h49  
Par juninho Citer

Certains pensent qu'il suffit de répéter un mensonge pour le rendre vrai.
Il n'y a aucune analyse de fond. Toujours les mêmes litanies.
Cette façon de faire de la politique est pourtant révolue. Il y a des élus que nous voyons souvent, et d'autres qui semblent se soucier de leurs administrés seulement en période d’élection. Les gens ne sont pas dupes. Ils savent bien sur quels élus ils peuvent compter.
Il y a deux façon de faire. La première consiste à agir pour ses concitoyens, à traiter les problèmes quotidiens des gens. Cette activité chronophage se fait sans publicité, sans rien attendre. C'est résolument la conception de L Ballas.
Et puis il y a la politique du haut parleur, de celui qui hurle le plus fort, celle des figures inamovibles, dépassées. Elle cache son manque de consistance derrière des invectives, les fausses rumeurs et les attaques personnelles.
Ce n'est généralement pas très bon signe.

Déposé le 19/05/2017 à 11h31  
Par sans souci Citer

où habite L BALAS? dans le 6ème ??? on appelle ca une élue de proximité????

Déposé le 19/05/2017 à 10h39  
Par Juninho Citer

L.Ballas devrait elle regretter son soutien à BL qui incarnait une droite humaniste ?
Visiblement son opposition au FN lors du 2nd tour des présidentielles , en accord avec la quasi totalité de sa famille politique (centre inclu) n'a pas plu...
Peut on lui reprocher sa constance ? LB a toujours été fidèle à ses idées.

Déposé le 17/05/2017 à 16h03  
Par Lugdu Citer

dm a écrit le 17/05/2017 à 15h16

Laurence Balas n'a pas appelé largement à voter Macron, elle a juste indiqué que pour sa part elle voterait Macron.
Il est normal qu'un élu qui a reçu un mandat de ses électeurs ne fasse pas l'autruche et assume ses choix.
Son adversaire de droite a comme tous les UDI soutenu Juppé aux primaires dont le nouveau Premier ministre est un proche.
Enfin, l'UDI de la Métropole a fait une conférence de presse le 2 mai où le maire du 2e était présent et n'a pas fait que dire "nous votons Macron" mais a appelé à voter Macron.

Chacun sait que Denis rassemble bien au delà de l'udi ... il l'a dit en conférence en reconnaissant que l'udi ne représentait pas grand chose, c'est honnête... C'est là l'essentiel, Denis rassemble pas Balas ... c'est une évidence ! Le parachutage renforce le vote populiste. L'encrage territoriale est une vraie valeur politique. Encore une fois, balas n'a pas cet ancrage, elle divise la droite.

Déposé le 17/05/2017 à 15h16  
Par dm Citer

Laurence Balas n'a pas appelé largement à voter Macron, elle a juste indiqué que pour sa part elle voterait Macron.
Il est normal qu'un élu qui a reçu un mandat de ses électeurs ne fasse pas l'autruche et assume ses choix.
Son adversaire de droite a comme tous les UDI soutenu Juppé aux primaires dont le nouveau Premier ministre est un proche.
Enfin, l'UDI de la Métropole a fait une conférence de presse le 2 mai où le maire du 2e était présent et n'a pas fait que dire "nous votons Macron" mais a appelé à voter Macron.

Déposé le 17/05/2017 à 10h01  
Par BF Citer

Rien n'aura été épargné à Laurence Balas : le mépris, les petits coups tordus, les petits mots acides... Preuve peut-être qu'elle bouscule les notables bien établis et qui raisonnent encore comme au 19e siècle. Elle a de la volonté, de la sincérité. Parachutage ? C'est quoi un parachutage de Lyon intra-muros à Lyon intra-muros ? Ces vieux caciques qui vivent encore au temps de l'urinoir de Clochemerle. Le monde est ouvert, Lyon aussi. Vieux préceptes dépassés. Courage Laurence.

Déposé le 17/05/2017 à 09h01  
Par Lugdu Citer

Madame BALAS a soutenu Macron. Madame Balas n'est pas de la société civile, elle est LR. Madame Balas fait injure à cette "petite partie de la 2eme circo qui est le 2eme arrondissement, Madame Balas a soutenu Havard en 2014 et dont on connait les mauvais choix politique, Madame Balas n'a pas d'équipe et n'est pas soutenu par les LR... Non Madame Balas n'est pas légitime. Elle doit se retirer.

Déposé le 17/05/2017 à 07h38  
Par Kasper Citer

Que le droite se bouffe entre elle...cela laissera la place à NPG!

Déposé le 17/05/2017 à 07h22  
Par IH Citer

Madame Balas ne parle plus de Bruno Le Maire; elle a du oublier qu'elle l'a longtemps soutenu. Elle a toujours aimé le "renouvellement"....!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.