Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

François-Xavier Pénicaud - LyonMag

Le Modem du Rhône solidaire avec Bayrou, mais à quel prix ?

François-Xavier Pénicaud - LyonMag

Le jeune gouvernement d'Emmanuel Macron est déjà en proie à de sérieux remous quant à l'éthique et la morale de ses membres. Conséquence : les défections se multiplient au gouvernement.

Si récent et pourtant déjà dépassé ? C'est un peu l'impression que donne le gouvernement nommé par le Président Macron. Empêtrés dans des histoires a priori pas franchement morales pour un gouvernement qui se dit soucieux de cette question-là, certains ministres ont décidé de quitter l'aventure, à l'instar de Richard Ferrand, François Bayrou, Sylvie Goulard et Marielle de Sarnez.

 

Et ce qui surprend à l'énonciation de ces noms, c'est que quatre d'entre eux proviennent des rangs du Modem. Le parti centriste fondé par François Bayrou prend donc logiquement du plomb dans l'aile.

 

Dans le Rhône, le président du Modem, François-Xavier Pénicaud, se dit solidaire : "c'est éminemment respectable et estimable pour instituer cette volonté de moralisation", explique-t-il. Avant de modérer, en expliquant qu'il ne peut s'empêcher de "regretter cette décision. Les éléments permettent de laisser penser qu'il n'y avait pas forcément besoin de quitter le gouvernement pour attester l'innocence."

 

Plus que de réelles "affaires", F.-X. Pénicaud préfère parler du résultat d'une "optique revancharde". Une bataille d'égo orchestrée par certains qui auraient pu être déçu de ne pas avoir obtenu de poste. Résultat, de bons éléments ont pris la décision de quitter le gouvernement selon l'homme fort du Modem rhodanien. "Nous aurons du mal à trouver un ministre pour remplacer François Bayrou qui ait autant de détermination", explique François-Xavier Pénicaud. Et d'ajouter qu'il "regrette aussi le départ de Sylvie Goulard", qui sera aussi compliquée de remplacer "sur un chantier aussi important dans les temps que nous affrontons".

 

Chamboulements locaux ?

 

Qui dit remaniement ministériel, dit forcément nouveaux noms (même si François Hollande a pu nous prouver qu'il était possible de faire du neuf avec de l'ancien). Selon nos informations, que François-Xavier Pénicaud n'a pas démenties, Michel Mercier et Patrick Mignola sont en déplacement à Paris pour négocier l'entrée de nouveaux ministres Modem au gouvernement. Voire leur propre entrée.

 

Même s'il ne confirme pas une possible entrée au gouvernement de ces deux élus, François-Xavier Pénicaud assure néanmoins qu'"ils ont la crédibilité et la compétence de niveau gouvernemental" nécessaire pour exercer en tant que ministres. Et d'ajouter que beaucoup d'élus du Modem sont actuellement sur Paris.

 

Si ces nominations se confirment ce mercredi soir, cela pourrait retirer à la région deux élus Modem de poids – Michel Mercier est sénateur du Rhône, maire de Thizy-les-Bourgs et ex-ministre alors que Patrick Mignola est député de Savoie, maire de La Ravoire et vice-président à la Région.

 

Et même si ces nominations venaient à être infirmées, il se pourraient que le groupe centriste perde en puissance à la Région. Même si le travail semble encore, pour le moment, se faire en bonne intelligence au sein de la majorité de Laurent Wauquiez dans laquelle est incluse le Modem, François-Xavier Pénicaud admet qu'"il y a des petits trucs mesquins" qui se multiplient envers les élus centristes. Et d'ajouter : "on a noté depuis quelques mois que Laurent Wauquiez évitait d'envoyer des élus Modem ou UDI dans les représentations de la Région."

 

Même si la façon de concevoir la politique au sein du Modem est justement de travailler avec la majorité, on ne peut s'empêcher de penser qu'une fracture pourrait s'ouvrir en Auvergne-Rhône-Alpes. La présence d'élus centristes dans la majorité d'Emmanuel Macron et celle de la Région pourrait en effet commencer à agacer Laurent Wauquiez.

 

Bien que les jeux ne soient évidemment pas encore faits, un certain renouvellement de l'Assemblée régionale n'est donc pas à exclure sous peu.



Tags : penicaud | Modem | remaniement | région | laurent wauquiez | gouvernement |

Commentaires 4

Déposé le 22/06/2017 à 13h01  
Par Spammb Citer

"Michel Mercier et Patrick Mignola sont en déplacement à Paris pour négocier l'entrée de nouveaux ministres Modem au gouvernement. Voire leur propre entrée.... Michel Mercier est sénateur du Rhône, maire de Thizy-les-Bourgs et ex-ministre ..."
Ah, on dirait qu'il a raté son coup, le Graaaaand Eluuuu Lyonnais,hihihihhihihihihhi

Déposé le 21/06/2017 à 20h19  
Par minables ! Citer

Foutaise tout cela !!

Ils serrent tous les fesses derrière le petit individu qui leur sert de guide, pour éviter que le système occulte d'emplois fictifs, soit mis à jour !

Non le plus terrible, c'est que ce parti ai encore des électeurs !
La crème de la crème probablement...ptdr

Déposé le 21/06/2017 à 18h32  
Par moralité Citer

ya pas beaucoup de membres des autres partis qui démissionneraient aussi vite: j'en vois même aucun...la loyauté commence pas des actes..j'attends pour les autres de faire idem comme Lepen avec ses procès aux fesses ...)

Déposé le 21/06/2017 à 17h36   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par dubonsens Citer

Le modem est à la république ce que le morpion est à l'humain, un parasite.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.