Pour les Républicains, la Métropole de Lyon est devenue "la maison qui rend fou" d'Astérix

Pour les Républicains, la Métropole de Lyon est devenue "la maison qui rend fou" d'Astérix
David Kimelfeld, renommé Davidus Kimelfeldix par l'opposition - LyonMag

Après avoir cité Céline Dion lors de l'élection du président David Kimelfeld, les élus LR de la Métropole de Lyon s'emparent d'Astérix.

Selon eux, la composition de l'exécutif (vice-présidents et conseillers délégués) transforme la collectivité en "maison qui rend fou", celle-là même où se perdent Astérix et Obélix durant leurs 12 travaux.

"Pour discuter agriculture, on aura le choix entre 3 interlocuteurs. On ira voir le 15e vice-président à la politique agricole, sauf si on traite d'achat foncier, on sera alors renvoyé vers la 16e vice-présidente chargée de ce domaine particulier. Mais si ce même dossier revêt "un enjeu particulier", il faudra alors consulter le 9e conseiller délégué", se plaint l'opposition de droite menée par Philippe Cochet. L'agriculture n'est pas isolée, les Républicains estiment que pour les domaines de l'entreprise, du devoir de mémoire ou de la mobilité, le même micmac est à prévoir.

"Tout cela ferait sourire s'il ne s'agissait pas de la 2e agglomération de France. C'est la conséquence de l'abandon par David Kimelfeld de la volonté de servir les habitants au profit d'accords politiques entre les élus socialistes déguisés en macronistes et les élus membres du groupe Synergies-Avenir qui ont assuré son élection", conclut le groupe LR à la Métropole de Lyon.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
SaintCyrot le 02/08/2017 à 18:57

Synergie et les socialistes se gavent en indemnités
Les moutons vont encore voter pour eux ?

Signaler Répondre

avatar
Moi le 23/07/2017 à 08:46
Pigé a écrit le 21/07/2017 à 10h35

Un véritable scandale.

Et parallèlement à cette pléthore d'élus à rémunérer grassement, l'argent manque.

Dans les collèges seuls les travaux nécessaires à la sécurité sont désormais financés. Tout se dégrade, à commencer par les logements.

Avec la métropole , les élus ont été augmenté de 20 % .Si on multiplie par le nombre d'élus........le système Collomb est devenu fou .....Mais ou est passée l'intriguante Madame Collomb ? Patience , aux sénatoriales ? en 2020 pour perpétuer la "dynastie" , car le gégé laisse apparaitre une grande fatigue -il s'endort aux bancs des ministres - Il y a là un scénario qui pourra intéresser ....si ce n'était notre avenir .
Il y a là un bon sujet d'étude sur la décadence , le népotisme . Sciences Po Lyon pourrait s'en charger , mais malheur au chercheur .....

Signaler Répondre

avatar
Moi le 23/07/2017 à 08:35
Calme a écrit le 21/07/2017 à 18h59

Synergie va à la gamelle .Ils touchent 2800 euros chaque mois GEORGE,GRIVEL,.....

Et Collomb et Brugnera y conservent leur mandat , et le fric avec ....Pour les sénatoriales à venir , Mercier et Collomb sont à la manoeuvre . LRM va manger son chapeau ......

Signaler Répondre

avatar
rdc le 21/07/2017 à 21:14

Qu'elle anarchie à la Métropole, ils sont juste là pour continuer à se servir dans la gamelle à fric.

Regardez de combien ils se sont enrichis personnellement avec le système Collomb.

Signaler Répondre

avatar
Calme le 21/07/2017 à 18:59

Synergie va à la gamelle .Ils touchent 2800 euros chaque mois GEORGE,GRIVEL,.....

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 21/07/2017 à 10:35

Un véritable scandale.

Et parallèlement à cette pléthore d'élus à rémunérer grassement, l'argent manque.

Dans les collèges seuls les travaux nécessaires à la sécurité sont désormais financés. Tout se dégrade, à commencer par les logements.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.