Auvergne-Rhône-Alpes veut mettre en valeur ses sites touristiques emblématiques

Auvergne-Rhône-Alpes veut mettre en valeur ses sites touristiques emblématiques
La basilique de Fourvière retenue par la Région - Lyonmag.com

Représentant 11% de part de marché du tourisme en France, Auvergne-Rhône-Alpes veut valoriser ses sites touristiques emblématiques.

En tout, 25 sites porteurs d’images et de retombées économiques significatives ont été ciblés sur tout le territoire. Il s’agit de sites d’envergure connus à l’échelle internationale, européenne et nationale, et des sites de proximité de qualité connus ou méritant de l’être à l’échelle nationale et régionale.

"Ces projets touristiques et ambitieux seront tout autant des ambassadeurs de la fierté de nos territoires que des références de la qualité du travail entrepris", précise la Région. Ils bénéficieront d’une aide renforcée du comité régional du tourisme Auvergne-Rhône-Alpes pour développer leurs actions de promotion, de communication et de professionnalisation, leur permettant ainsi de renforcer leurs points forts actuels.

Près de Lyon, trois sites ont été retenus. A commencer par la basilique de Fourvière, dont le "projet touristique, culturel, social et spirituel a pour ambition d’accueillir "plus et mieux" les milliers de visiteurs", explique la Région. Le Geopark du Beaujolais et le Parc des Oiseaux de Villars-les-Dombes complètent la liste. Ont par ailleurs été sélectionnés le lac d’Annecy, la caverne du Pont d’Arc ou encore l’Aventure Michelin et le Palais idéal du Facteur Cheval.

Le montant maximum de l’accompagnement financier régional envisagé par site est de 2 millions d’euros d’investissement.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bravo à la Région! le 25/09/2017 à 09:57

Il va falloir trouver les solutions pour que les catholiques puiisent encore prier à Notre-Dame de Fourvière... c'est le problème de ce haut-lieu à la fois cultuel, culturel et touristique.

Mais voilà une très bonne initiative de la part de la Région.

La Cathédrale Notre-Dame-de-l'Annonciation, l'église Saint-Michel de l'Aiguilhe et Notre-Dame-de-France au Puy-en-Velay mérite aussi d'être mis en valeur.

Signaler Répondre

avatar
Etonne le 22/09/2017 à 17:45

Il n'y a pas de fonds pour le musée des tissus, et 2 millions vont sortir du chapeau : bizarre....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.