Rapport de la Chambre régionale des comptes : la nouvelle maire de Givors "assume"

Rapport de la Chambre régionale des comptes : la nouvelle maire de Givors "assume"
Christiane Charnay et Martial Passi - DR Ville de Givors

Le rapport de la Chambre régionale des comptes sur la gestion de Givors par son ex-maire Martial Passi est sur toutes les lèvres du monde politique lyonnais. Il est à la limite du comique par moments.

Ce qui n'empêche pas la nouvelle édile Christiane Charnay d'"assumer ses actes". Dans un communiqué, elle ne revient pas sur les couacs retentissants de son prédecesseur. Mais estime vouloir aller de l'avant : "Loin des attaques personnelles et des dénonciations récurrentes d'une opposition municipale sans idées et sans projets, qui n'a de cesse de s'enfermer dans des postures politiciennes constamment éloignées de l'intérêt général, les élus de la majorité et moi-même allons poursuivre notre action, en prenant en compte les remarques formulées par la CRC, mais aussi en tenant nos engagmeents pris devant la population givordine en 2014", poursuit la maire PCF.

Christiane Charnay qui se félicite d'ailleurs que le rapport souligne "la gestion financière saine de la commune" et que la "politique d'aide au tissu associatif local est particulièrement importante".

Pas un mot en revanche sur la suspicion de conflit d'intérêt soulevée par la CRC qui indiquait que Christiane Charnay, en sa qualité d'administratice du CIDEFE, ne pouvait pas prendre part aux délibérations de la Ville attribuant à l'association la formation des élus.

Tags :

givors

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Vendredi le 01/12/2017 à 10:22

Si on creusais un peu plus dans les dossiers nous serions peut être très surpris sur l'agissement des élus.....

Signaler Répondre

avatar
Ripoublique le 30/11/2017 à 13:38

... et ce type porte légion d'honneur et mérite !!! La révolution reste à faire dans ce pays où se gave une caste agissant contre le peuple.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.