Jean-Claude Lavorel (Lavorel Hotels) : "Je fais de l'hôtellerie pour le plaisir"

Le directeur général de Lavorel Hotels, Jean-Claude Lavorel, était l'invité ce jeudi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Jean-Claude Lavorel (Lavorel Hotels) : "Je fais de l'hôtellerie pour le plaisir"
Jean-Claude Lavorel - LyonMag

Magnat de l'hôtellerie, Jean-Claude Lavorel explique "faire de l'hôtellerie pour le plaisir." "J'aime les beaux produits et les beaux endroits. Pourquoi le Marriott et l'hôtel Kopster ? Ça, c'est plutôt alimentaire. C’est-à-dire que c'est très difficile de n'avoir que du haut de gamme. Le Kopster, ce sera original. On va faire une décoration résolument décalée. J'espère que ça plaira au gens. Et c'est effectivement pour gagner des sous. Ce sera un niveau 3 étoiles. Le problème dans l'hôtellerie, c'est qu'avec le luxe c'est très difficile pour gagner de l'argent. Ou alors il faut véritablement avoir un très gros groupe. Donc ce sont des produits qui me permettent d'amortir les charges."

Également propriétaire des Bateaux Lyonnais, appelé Lyon City Boat avant son rachat par Jean-Claude Lavorel, l'ancien PDG de LVL Médical a accueilli un nouveau navire dans sa flotte. "Le deuxième Hermès était en construction lorsque nous avons racheté. Il a été conçu de toutes pèces par l'ancien propriétaire, Sylvain Rosier, et j'ai repris l'affaire en route. Je suis allé plusieurs fois en Hollande et en Belgique où il était construit. Aujourd'hui, il est opérationnel à 100 % sur nos eaux. Moi je crois beaucoup à la navigation fluviale, de deux types. Celle comme pour les deux Hermès, de promenade et restauration qui marche très bien (…), et je crois beaucoup au transport par les fleuves. Mais il faut que ce soit un partenariat public-privé", détaille l'homme d'affaires régulièrement cité dans les classements des Lyonnais les plus riches.

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Lyonnais. le 30/04/2018 à 09:19

-- Mais il faut que ce soit un partenariat public-privé", détaille l'homme d'affaires régulièrement cité dans les classements des Lyonnais les plus riches. --

Encore un nanti qui prône pour la répartition des dettes à la population et les bénéfices aux actionnaires !!

De qui se moque t'il ainsi ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.