Lyon : "la cabane", évacuée ce mardi matin par les CRS

Lyon : "la cabane", évacuée ce mardi matin par les CRS
Photo d’illustration - LyonMag

Les CRS ont procédé à l'évacuation, ce mardi matin, de 44 personnes qui squattaient depuis près de 6 mois un immeuble situé avenue Berthelot (7e). Une évacuation qui fait suite à une décision de justice.

Comme le rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, les occupants de "la cabane" étaient des migrants dont un peu plus de la moitié seraient des mineurs isolés. L'évacuation semble se serait déroulée dans le calme. Une dizaine de camions de CRS ont été mobilisée.

Après avoir été délogés, les migrants sont partis à la rencontre du président de la Métropole, David Kimelfeld, en déplacement à Bron. La chaîne régionale indique par ailleurs que ce dernier leur a promis qu'ils pourraient réintégrer l'immeuble en question. Néanmoins, à leur retour, les accès au squat étaient condamnés.

La Métropole de Lyon leur a alors proposé, dans l'après-midi, d'être hébergés au sein des locaux de l'association Notre Dame des Sans Abris situés dans le 5e arrondissement.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ouste le 06/06/2018 à 17:56

Dégagez ces punks à chiens.
Ce sont des "mâles blancs", pas des "migrants".
La mairie doit s'occuper de ce quartier, dont la situation est alarmante, entre dealers, squatteurs...

Signaler Répondre

avatar
Ouste le 02/06/2018 à 18:57

Dégagez ces punks à chiens.
Ce sont des "mâles blancs", pas des "migrants".
La mairie doit s'occuper de ce quartier, dont la situation est alarmante, entre dealers, squatteurs...

Signaler Répondre

avatar
Ouste le 30/05/2018 à 14:20

Dégagez ces punks à chiens.
Ce sont des "mâles blancs", pas des "migrants".
La mairie doit s'occuper de ce quartier, dont la situation est alarmante, entre dealers, squatteurs...

Signaler Répondre

avatar
Quartier abandonné le 30/05/2018 à 09:45

Des mineurs? je suis riverain et j'ai pas souvenir d'avoir vu des mineurs ou alors ils avaient 17 ans et demi et ce n'était que des "mâles" pour reprendre les termes de notre cher président.

Et il faut arrêter avec le romantisme des associations qui les défendent ils ont tagué notre quartier jour et nuit (et c'est nos copropriété qui doivent payer pour nettoyer) provoqués des incivilités et des violences (la baston de grande ampleur avec les CRS l'hiver dernier), et en apparence ressemblaient plus a des punks/black block aux regards patibulaire et aux manières totalitaire.

La mairie a laisser tomber ce quartier et ses habitants, entre violence, trafic de drogue au grand jour, insalubrité, incivilité, problèmes lié a la boite de nuit, promettant le fameux "PUP Duvivier" qui ne semble jamais démarrer.

Une page facebook des habitants excédés à même vu le jour:

https://fr-fr.facebook.com/Quartier-route-de-Vienne-Lyon-7-941187579268747/

Personnellement je n'oublierais rien aux prochaines municipales.

Signaler Répondre

avatar
Et apres? le 30/05/2018 à 08:14

Est ce que les clandestins majeurs ont ete reconduit a la frontiere?
C est bien beau de les evacuer.... Mais apres ils vont ou? Chez monsieur Kimelfeld?

Signaler Répondre

avatar
Direlavérité le 30/05/2018 à 08:11

6 mois pour ce squatt et 15 jours pour le bastion social, va comprendre Charles.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.