Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Romain Blachier - DR

Le fantasme de La Guillotière

Romain Blachier - DR

Aujourd’hui comme hier, La Guillotière, quartier lyonnais vivant, aussi beau par ses habitants que mal défini par ses frontières est objet de fantasmes comme l’ont confirmé deux articles très différents dans la presse nationale. Ce quartier, où l’on habitait par hasard il y a 20 ans, où les commerces et la culture étaient bien rares, où il était impossible de boire un verre après 19h, est aujourd’hui un étendard revendiqué par ceux qui y vivent.

Coup sur coup la semaine passée, ce sont deux titres radicalement opposés qui ont projeté leurs prismes idéologiques sur La Guillotière, en sortant deux portraits pour le moins contradictoires : d’abord c’est dans le titre Mediapart, via le youtubeur de gauche radicale mon ami Usul, qu’a été projeté la question de la gentrification, évoquant avec des militants de la même mouvance, un quartier qui serait entièrement aseptisé, sans bruit, et livré à de tranquilles bourgeois sans histoire, le tout sur fond de complot municipal. Un quartier dans lequel l'arrivée subite d'étudiants (rappelons qu'ils sont pourtant présents depuis au moins le 19e siècle dans le quartier mais peu importe visiblement) aurait tout chamboulé.

 

De l’autre, côté inverse, le titre de la droite dure Valeurs Actuelles a, au contraire, voulu y voir un quartier abandonné, livré à des hordes d’islamistes et dans lequel il est impossible de boire un verre. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le deuxième titre s’en prend à ce quartier de Lyon qui m’est cher et j’avais déjà pris plume dans un autre titre pour le défendre. A l’autre bord, une émission de la anar Radio Canut avait, sous couvert de caricature, essayé de faire croire à des projets de la Mairie de transformer les toilettes publiques de la place Mazagran en backrooms homosexuelles. La Guillotière, son mélange social et d’origines, territoire de fantasmes je vous dis !

 

Entre deux caricatures sur La Guillotière il faut savoir raison garder mais sans se voiler la face.

 

Rejeter tout ce qui est dit dans ces caricatures serait toutefois aussi absurde qu’infantile. Oui La Guillotière, ce quartier pourtant moqué et diabolisé dans les grandes familles des Brotteaux ou d’Ecully est aujourd’hui victime de son succès porté par l’ensemble des acteurs économiques, culturels, municipaux et surtout par sa population. Le prix de l’immobilier, en cela je rejoins Usul, y devient clairement déraisonnable et les loyers également. Pourtant il n’y a jamais eu autant de logements sociaux construits dans le secteur, pourtant l’offre culturelle y est bien plus populaire qu’avant. Pourtant tous les garde-fous légaux sont utilisés. Mais, à moins de vouloir rendre le quartier plus désagréable, il est difficile d’empêcher les gens de vouloir rejoindre La Guillotière.

 

Ce succès coproduit par tout le monde depuis 15 ans, ces actions, ces commerces, ces événements que nous, habitants de la Guillotière, menons, tout cela amène à ce que nombreux soient ceux qui veulent être des nôtres. Jamais les lieux alternatifs n’ont été si nombreux dans notre quartier. Jamais l’immobilier n’a été si fort. Au milieu, et on l’oublie, de poches de pauvreté bien réelles. Et un quartier solidaire qui compte nombre d’associations de soutiens aux migrants et sdf.

 

De l’autre côté, si Valeurs Actuelles a mené un papier clairement ridicule, allant jusqu’à un envoyé spécial dans le quartier (comme si nous étions à Mossoul), envoyé spécial qui s’est apparemment contenté de se balader dans le quartier à boire des bières dans les bistrots tout en prétendant qu’il était impossible de consommer de l’alcool dans notre quartier pourtant grand consommateur de vin nature et autres boissons fermentées (en témoignent la quantité de verre que collecte la Métropole de Lyon chaque jour dans cet endroit), de confondre une salle de loisir pour lancer des haches avec un centre d’entrainement djihadiste et autres joyeusetés, il existe en effet du trafic (depuis près d’un demi-siècle au moins !) contre lequel agissent les forces de l’ordre mais aussi une librairie et un centre de prières clairement durs dans leur Islam dans le quartier et qui est l’objet de regards de la police. Qui, pour l’instant (ils savent les choses mieux que nous, du moins je l’espère), estiment que la loi n’est pas violée.

Tout comme la montée de l’immobilier dans les grandes métropoles françaises, l’islamisme actif d’une minorité est le reflet de regrettables évolutions de notre société plus que le récit de notre quartier particulier.  

 

Le buddha bowl de La Guillotière

 

Reste que 99% des barbes du quartier sont celles de hipsters, reste que la volonté de tout le monde, c’est que notre quartier soit un endroit vivant, populaire, libre, alternatif, mélangé. A part la rue Paul Bert dans le 3e, plus monochrome, c’est à un vaste mélange, un buddha bowl qui est le sel de ce quartier multiple et unique.

Je proposerais bien à ceux qui le traversent sans y vivre de venir y habiter. Mais cela fera encore monter le prix de l’immobilier !

 

Retrouvez tous les billets de Romain Blachier sur son site

Romain Blachier



Tags : blachier | Guillotière |

Commentaires 121

Déposé le 18/07/2018 à 11h41  
Par Mazda Citer

Dur dur le reveil a écrit le 17/07/2018 à 16h02

Dimanche soir c'était fini le fantasme/bobo de la Guillotière, c'était retour à la réalité! Hahaha!

Cela change des toxicos et cassoces qui se mettent sur la gueule place Mazagran devant les bobos qui serrent les fesses en buvant leur local beer en terrasse du court circuit Ce fut assez comique , le spectacle des "sans dents", d'une société qui prône la réussite, entrain de se battre défoncés devant la nouvelle génération de bobos enfermés dans leur bulle ultra libérale...dure réalité

Déposé le 17/07/2018 à 16h02  
Par Dur dur le reveil Citer

Dimanche soir c'était fini le fantasme/bobo de la Guillotière, c'était retour à la réalité! Hahaha!

Déposé le 17/07/2018 à 13h25  
Par @Salima Citer

Salima a écrit le 17/07/2018 à 12h24

Vous êtes tous des racistes defrancais.

Salima, si la France ne te plait pas, va voir ailleurs, et bon vent.

Déposé le 17/07/2018 à 12h27  
Par Drapeau Citer

le "vivre ensemble" a écrit le 17/07/2018 à 11h33

En effet, cela aurait été jugé comme une provocation.

D'ailleurs les commerçants l'ont bien compris, car ils arborent des drapeaux français !

Vous êtes vraiment des caves, dans leur cave.

Déposé le 17/07/2018 à 12h24  
Par Salima Citer

Emeutes a écrit le 17/07/2018 à 10h54

Mouais... enfin dimanche il valait mieux pas trainer dans la Guillotière avec un drapeau bleu blanc rouge...

Vous êtes tous des racistes defrancais.

Déposé le 17/07/2018 à 11h33  
Par le "vivre ensemble" Citer

Emeutes a écrit le 17/07/2018 à 10h54

Mouais... enfin dimanche il valait mieux pas trainer dans la Guillotière avec un drapeau bleu blanc rouge...

En effet, cela aurait été jugé comme une provocation.

Déposé le 17/07/2018 à 10h54  
Par Emeutes Citer

Mouais... enfin dimanche il valait mieux pas trainer dans la Guillotière avec un drapeau bleu blanc rouge...

Déposé le 16/07/2018 à 08h31  
Par saxe69 Citer

Article tout autant subjectif que les articles cités !

Il y a plusieurs Guillotière, allez dans la grand rue, ou rue de la thibaudière et vous verrez la misère.
Allez rue paul bert, vous aurez le pire comme le meilleur.

Essayer de commander une bière durant le ramadan et vous verrez.
Les bars peuvent être gay friendly comme réservé à une éthnie (il suffit de voir le regard des gens quand vous passez devant).

A chaque grand évenement (la preuve hier après la finale de foot) ce sont des affrontements, des pillages.

Je ne sais pas si c'est parce que le quartier est à la frontière de deux arrondissements (3 et 7) et que chacun attend que l'autre agisse mais le quartier n'est plus tenu (et ce n'est pas le seul, le vieux lyon aussi, je le cite avant d'être traité de raciste).

Oui c'est un quartier multi culturelle, qui peut être très agréable à vivre mais si on raconte quelque chose il faut le faire dans son intégralité, et pas juste des morceaux choisis.

Sans parler des quais qui pourraient être un lieu super mais qui sont devenus dégueulasses, avec de l'alcool omniprésent, des vols, des agressions dès que la nuit est tombé.

C'est à cause de discours comme le votre que les élus se défendent que "tout va bien" et que rien n'est fait !

Déposé le 04/07/2018 à 08h44  
Par Objectif Lune Citer

Il aurait fallu titrer : "le fantasme de la place du Pont", c'aurait été plus juste.

Déposé le 26/06/2018 à 09h41  
Par Des vessies pour des lanternes Citer

Hum a écrit le 25/06/2018 à 15h59

Il serait temps d'ouvrir les yeux Monsieur Blachier.
Cohabitation ne veut pas dire mélange.
Dans mon immeuble il y a des retraités (Français), des jeunes (Français), des familles (maghrébines et françaises)...
On se croise dans l'ascenseur. On se dit bonjour.
Mais à la fête des voisins, pas une seule famille maghrébine...
A votre avis, est-ce que le communautarisme dans notre immeuble est inexistant ? Est-ce que le mélange se fait bien ?

Au delà du communautarisme on est pas obligé de communiquer avec autrui.

Perso je suis poli avec mes voisins j'use de formules de courtoisie quand on se croise, mais en toute franchise je m'en tape royalement de leur vie, j'ai pas envie de faire la fête des voisins, j'ai pas envie de me faire de nouveaux amis.

Et je pense que c'est valable pour beaucoup de gens peu importe leur origines, croyances ou convictions.

C'est pas parce que vos voisins maghrébins vous tombent pas dans les bras pour vous faire un câlin qu'il faut y voir une défiance, hein.
Si ils sont courtois et respectueux c'est déjà une bonne chose, car c'est loin d'être toujours le cas (et je parle de voisins au sens très large).

Déposé le 26/06/2018 à 08h42  
Par FOAD Citer

Hum a écrit le 25/06/2018 à 15h59

Il serait temps d'ouvrir les yeux Monsieur Blachier.
Cohabitation ne veut pas dire mélange.
Dans mon immeuble il y a des retraités (Français), des jeunes (Français), des familles (maghrébines et françaises)...
On se croise dans l'ascenseur. On se dit bonjour.
Mais à la fête des voisins, pas une seule famille maghrébine...
A votre avis, est-ce que le communautarisme dans notre immeuble est inexistant ? Est-ce que le mélange se fait bien ?

Il ne peut comprendre , il est dans sa caste politico/décideur , la France est un mille feuille de castes controlée par des carriéristes , professionnels des réseaux d'influences ...tant que se sont des gens comme cela qui monopolisent la république la démocratie ne sera jamais effective...il faut une activité politique participative animée par les citoyens , avec des roulements comme un service à la nation ..(à développer) .

Déposé le 25/06/2018 à 16h10  
Par Vous avez dit "fantasme"? Citer

"Fantasme de La Guillotière"... indécrotable socialo...même avec l'étiquette LR EM ...ça me rappelle "le sentiment d'insécurité" qui selon les socialos n'était ... qu'un fantasme!

Déposé le 25/06/2018 à 15h59  
Par Hum Citer

romainblachier a écrit le 22/06/2018 à 09h29

Le communautarisme est au contraire en baisse. Bien sur qu'il y existe et que certains coexistent au lieu de se méler (je pense par exemple à la communauté anar, très blanche, tout en se revendiquant de l'internationalisme ou au côté très monocolore maghreb de la rue Paul Bert). Mais le mélange se fait bien plus qu'il y a quinze ans, notamment en coeur de guillotière (la guille ce n'est pas QUE la place du pont)

Il serait temps d'ouvrir les yeux Monsieur Blachier.
Cohabitation ne veut pas dire mélange.
Dans mon immeuble il y a des retraités (Français), des jeunes (Français), des familles (maghrébines et françaises)...
On se croise dans l'ascenseur. On se dit bonjour.
Mais à la fête des voisins, pas une seule famille maghrébine...
A votre avis, est-ce que le communautarisme dans notre immeuble est inexistant ? Est-ce que le mélange se fait bien ?

Déposé le 25/06/2018 à 15h35  
Par Gui03 Citer

romainblachier a écrit le 22/06/2018 à 09h20

Madame, je ne nie aucune des difficultés que vous décrivez mais elles ne résument pas la guillotiere du tout puisqu'elle ne décrit qu'une place, celle du pont où effectivement il y a ces difficultés. Mais résumer des dizaines de rues et quartier à un endroit c'est un peu réducteur non?

Non ce n'est pas réducteur car la place du pont est un peu le totem du quartier, la place du village, la vitrine du quartier et l'endroit ou l'on vient acheter son shit ses Marlboro voir même ses tickets TCL à 1€50 l'unité

Déposé le 25/06/2018 à 11h35  
Par plolitique participative ?? Citer

Kiféquoi a écrit le 25/06/2018 à 09h22

Parfois ce sont des gens LREM qui sont bourrés et qui font n'importe quoi.

Parfois ce sont des gens d'extrême droite...

Un soutient politique de l'ultra libéral droite LREM se fait embrouiller par des anarchistes , un tendu du bras viré du quartier ,un politique PS sifflé et bousculé par des syndicats , des valets sans chemise , un VHL entarté ...etc.. Compliqué de faire carrière à notre époque sans que le peuple ne bouge.. .

Déposé le 25/06/2018 à 11h02  
Par FOAD Citer

Paranoland a écrit le 25/06/2018 à 09h25

Repeat afet me :
"everythong is dark",
"you live in a nigthmare".

i live in love
Enmarche is a nigthmare"

Déposé le 25/06/2018 à 09h25  
Par Paranoland Citer

the move to nowhere a écrit le 25/06/2018 à 09h14

Well
lesson number two,
repeat after me
"everything is fine, it's great"...

Repeat afet me :
"everythong is dark",
"you live in a nigthmare".

Déposé le 25/06/2018 à 09h22  
Par Kiféquoi Citer

romainblachier a écrit le 22/06/2018 à 19h04

ps moi je me fais parfois embrouiller par des anars bourrés. est ce que le quartier se résume à ça? non.

Parfois ce sont des gens LREM qui sont bourrés et qui font n'importe quoi.

Parfois ce sont des gens d'extrême droite...

Déposé le 25/06/2018 à 09h14  
Par the move to nowhere Citer

Anna a écrit le 24/06/2018 à 20h41

Habitante de la Guillotière depuis 2 ans, j'aime ce quartier et comprend la volonté de M.Blachier de le défendre. Certes, la place du pont est moche et les "Malboro, Malboro à la sortie du métro me saoulent... Mais la Guill c'est aussi l'ambiance festive et bon enfant des quais tout l'été, c'est un quartier vivant plein d'animation (la Guill en fête, Tous à la Guill, tout ce qui se passe place Mazagran...), de concerts de rue, de bars cools et de nombreux restos très variés, c'est un quartier qui a une ambiance un peu village où plus qu'ailleurs les gens se parlent dans la rue, c'est une vie associative riche, de nombreux lieux qui défendent des modes de consommation plus éthiques, un melting pot que j'aime aussi...
Je ne suis pas pour autant naïve ni aveugle et certains aspects du quartier me mettent mal à l'aise (exemple les librairies islamistes). J'aimerais aussi que la police fasse vraiment son travail pour combattre pickpockets et trafics (une policière m'a dit très clairement qu'ils ne font rien parce qu'ils considèrent ce quartier pourri et pensent que rien ne changera de toute façon, ce que je trouve révoltant).
Pour finir, en tant que jeune femme blanche j'aimerais rétablir une vérité : oui on peut se balader seule dans le quartier et ce même le soir, oui on peut bien évidemment s'asseoir à la terrasse d'un café. Exemple, aujourd'hui je suis passée par la rue Paul Bert en mini short et personne ne m'a agressée, mal regardée, mal parlé ni quoi que ce soit. Bien sûr parfois des petites remarques fusent, bien sûr certains te déshabillent du regard mais ça c'est le lot de toute femme dans n'importe quel quartier de n'importe quelle ville...

Well
lesson number two,
repeat after me
"everything is fine, it's great"...

Déposé le 24/06/2018 à 22h15  
Par romainblachier Citer

Anna a écrit le 24/06/2018 à 20h41

Habitante de la Guillotière depuis 2 ans, j'aime ce quartier et comprend la volonté de M.Blachier de le défendre. Certes, la place du pont est moche et les "Malboro, Malboro à la sortie du métro me saoulent... Mais la Guill c'est aussi l'ambiance festive et bon enfant des quais tout l'été, c'est un quartier vivant plein d'animation (la Guill en fête, Tous à la Guill, tout ce qui se passe place Mazagran...), de concerts de rue, de bars cools et de nombreux restos très variés, c'est un quartier qui a une ambiance un peu village où plus qu'ailleurs les gens se parlent dans la rue, c'est une vie associative riche, de nombreux lieux qui défendent des modes de consommation plus éthiques, un melting pot que j'aime aussi...
Je ne suis pas pour autant naïve ni aveugle et certains aspects du quartier me mettent mal à l'aise (exemple les librairies islamistes). J'aimerais aussi que la police fasse vraiment son travail pour combattre pickpockets et trafics (une policière m'a dit très clairement qu'ils ne font rien parce qu'ils considèrent ce quartier pourri et pensent que rien ne changera de toute façon, ce que je trouve révoltant).
Pour finir, en tant que jeune femme blanche j'aimerais rétablir une vérité : oui on peut se balader seule dans le quartier et ce même le soir, oui on peut bien évidemment s'asseoir à la terrasse d'un café. Exemple, aujourd'hui je suis passée par la rue Paul Bert en mini short et personne ne m'a agressée, mal regardée, mal parlé ni quoi que ce soit. Bien sûr parfois des petites remarques fusent, bien sûr certains te déshabillent du regard mais ça c'est le lot de toute femme dans n'importe quel quartier de n'importe quelle ville...

Merci Madame. Je crois être en accord sur tout. bonne soirée à vous.

Déposé le 24/06/2018 à 20h41  
Par Anna Citer

Habitante de la Guillotière depuis 2 ans, j'aime ce quartier et comprend la volonté de M.Blachier de le défendre. Certes, la place du pont est moche et les "Malboro, Malboro à la sortie du métro me saoulent... Mais la Guill c'est aussi l'ambiance festive et bon enfant des quais tout l'été, c'est un quartier vivant plein d'animation (la Guill en fête, Tous à la Guill, tout ce qui se passe place Mazagran...), de concerts de rue, de bars cools et de nombreux restos très variés, c'est un quartier qui a une ambiance un peu village où plus qu'ailleurs les gens se parlent dans la rue, c'est une vie associative riche, de nombreux lieux qui défendent des modes de consommation plus éthiques, un melting pot que j'aime aussi...
Je ne suis pas pour autant naïve ni aveugle et certains aspects du quartier me mettent mal à l'aise (exemple les librairies islamistes). J'aimerais aussi que la police fasse vraiment son travail pour combattre pickpockets et trafics (une policière m'a dit très clairement qu'ils ne font rien parce qu'ils considèrent ce quartier pourri et pensent que rien ne changera de toute façon, ce que je trouve révoltant).
Pour finir, en tant que jeune femme blanche j'aimerais rétablir une vérité : oui on peut se balader seule dans le quartier et ce même le soir, oui on peut bien évidemment s'asseoir à la terrasse d'un café. Exemple, aujourd'hui je suis passée par la rue Paul Bert en mini short et personne ne m'a agressée, mal regardée, mal parlé ni quoi que ce soit. Bien sûr parfois des petites remarques fusent, bien sûr certains te déshabillent du regard mais ça c'est le lot de toute femme dans n'importe quel quartier de n'importe quelle ville...

Déposé le 22/06/2018 à 21h03  
Par des vessies pour des lanternes Citer

romainblachier a écrit le 22/06/2018 à 18h48

C'est dans mon billet : la guillotiere est un périmétre peu défini. Mais j'attire votre attention par exemple sur le fait que le cimetiere vers la route de vienne se nomme le cimétiere de la guillotiere

Donc le quartier des Etats Unis qui est à la limite du cimetière c'est aussi la Guillotière?

Sérieusement?

Déposé le 22/06/2018 à 19h18  
Par passiflore Citer

Surprenant, quel condensé, odeurs pestilentielles, aucunes règles d'hygiènes, aucunes réglementations commerciales ou stationnement ne sont appliquées, toutes les violences verbales, règlements de compte alimentent le quotidien de cet environnement,

C'est chouette l'attractivité Lyonnaise, mesdames se promener bras nus en robe c'est un crime pour ce quartier, la charia vous attend...

Pour LYON 2020 le temps d'avance est déjà bien graisseux

Déposé le 22/06/2018 à 19h04  
Par romainblachier Citer

Le mot -fantasme- encore bien choisi par un auteur admirable et pas du tout ridicule a écrit le 22/06/2018 à 11h23

https://www.lyonmag.com/article/95931/fete-de-la-musique-a-lyon-un-jeune-homme-poignarde-pour-son-telephone

ps moi je me fais parfois embrouiller par des anars bourrés. est ce que le quartier se résume à ça? non.

Déposé le 22/06/2018 à 18h54  
Par romainblachier Citer

On en est vers la centaine de commentaires. J'ai beaucoup répondu. ceux qui veulent continuer la conversation savent comment me joindre (lien en bas de l'article)

bonne jounrée

Déposé le 22/06/2018 à 18h51  
Par romainblachier Citer

lau delyon a écrit le 22/06/2018 à 11h11

Vous êtes affligeant

j'y habite depuis 20 ans
je ne vous y vois jamais.
Mes enfants ont peur en fin de journée.
et comme tout politique, vous niez les problèmes et vous avez toujours raison?
C'est affligeant et me laisse sans vois.
Vous êtes incroyable..
mais laissez ce quartier pourrie encore un peu et comme cela vous ne serez plus élu la prochaine fois...ouf

Monsieur

dans un autre commentaire dans une autre conversation vous prétendez vivre à saint priest. Normal que je ne vois crois pas. Je pense qu'on peut me reprocher beaucoup de choses mais pas de ne pas être présent. Aprés si vous voulez me voir on peut prendre rdv. Me joindre en mairie. Bien à vous

Déposé le 22/06/2018 à 18h49  
Par romainblachier Citer

Le mot -fantasme- encore bien choisi par un auteur admirable et pas du tout ridicule a écrit le 22/06/2018 à 11h23

https://www.lyonmag.com/article/95931/fete-de-la-musique-a-lyon-un-jeune-homme-poignarde-pour-son-telephone

Encore une fois je n'ai jamais nié l'insécurité possible dans mon billet. Vous essayez depuis 20 commentaires et 17 pseudos de me le faire dire mais non

Déposé le 22/06/2018 à 18h48  
Par romainblachier Citer

des vessies pour des lanternes a écrit le 22/06/2018 à 11h55

Je rebondis sur le cas Blandan car je suis un riverain du parc et j'ai déjà entendu/lu cet argument ailleurs.

Depuis quand le quartier Blandan/rue Garibaldi ou route de Vienne c'est la Guillotière?

On met autant de temps pour y accéder de la Part Dieu que de la Guillotière, le Quartier des Etats Unis est également beaucoup plus proche de Blandan.

N'est ce pas une vaine tentative d'embellir le tableau?

Histoire d'être clair: Jean Macé par exemple ce n'est pas la Guillotière.

C'est dans mon billet : la guillotiere est un périmétre peu défini. Mais j'attire votre attention par exemple sur le fait que le cimetiere vers la route de vienne se nomme le cimétiere de la guillotiere

Déposé le 22/06/2018 à 18h46  
Par romainblachier Citer

Square Raspail a écrit le 22/06/2018 à 17h42

Le "Parc" Raspail ?...
Je connais le Square Raspail et son aire de jeux où j'emmène régulièrement jouer mes deux enfants, mais pas le "Parc" Raspail….

Sinon je trouve l'article plutôt nuancé, qui ne nie pas les deux problèmes évoqués d'une communautarisation repliée sur soi d'une partie de la guillotière et d'une gentrification d'une autre partie, mais en revanche vous utilisez à mon avis trop la méthode qui consiste à se servir du premier grief pour contrer le second et vice versa.

Grosso modo vous nous dites : vous voyez la gentrification est à relativiser puisque certains dénoncent la communautarisation, les traffics et la délinquance et vous voyez la montée de la communautarisation repliée sur soi, la délinquance est à relativiser puisque des gens souhaitent s’y installer et que les prix de l’immobilier montent.

Or ces deux problèmes peuvent tout à fait être concomitants puisque tout le monde (et vous en avez fait vous-même le constat dans votre article) sait qu’il existe bien Deux Guillotière différentes : celle formée grosso modo par un triangle Place Gabriel Péri, métro saxe gambetta & Place Bahadourian et celle située plus au sud côté 7ème.

Autre point, mais c’est un débat plus général propre à toute la ville et à toutes les villes, vous avez souligné qu’il n’y avait jamais eu autant de logements sociaux construits dans le secteur. J’aimerais tellement attirer votre attention à l’élu que vous êtes sur le fait que la progression des logements sociaux n’empêche malheureusement pas la ségrégation sociale et l’exil social de toute une partie de la population, à savoir celle qui d’un côté gagne suffisamment pour ne pas bénéficier d’un logement social et pas assez pour se payer un appartement classique. Bref la classe moyenne inférieure, pourtant majoritaire, sacrifiée sur l’autel de la hausse de l’immobilier et de la bonne conscience des logements sociaux…

Bonjour c'est une formulation de square qui est d'autant peu pârdonnable que j'habite à proximité merci du correctif qui est juste. On s'y croisera peut etre alors.

Pour l'argumentaire regardez donc la masse de trolling sous différents pseudos, il est difficile de répondre à tout.

Je suis tout à fait d'accord avec le fait que le logement social peut tout à fait cohabiter avec une hausse des prix du non social. C'est même un propos de mon billet.

Je suis tout à fait d'accord avec le fait qu'il existe plusieurs guillotiére : j'ai meme écrit un ouvrage intitulé Guillotiere(s) au pluriel. Je dis juste que les choses sont nuancées et que nous ne sommes pas en enfer (mais pas non plus au paradis comme essaient de me faire dire les contradicteurs)

merci à vous pour ce commentaire constructif

Déposé le 22/06/2018 à 17h42  
Par Square Raspail Citer

romainblachier a écrit le 22/06/2018 à 09h32

ps : niveau verdure puis je vous suggérer le parc blandan? ou le parc raspail?

Le "Parc" Raspail ?...
Je connais le Square Raspail et son aire de jeux où j'emmène régulièrement jouer mes deux enfants, mais pas le "Parc" Raspail….

Sinon je trouve l'article plutôt nuancé, qui ne nie pas les deux problèmes évoqués d'une communautarisation repliée sur soi d'une partie de la guillotière et d'une gentrification d'une autre partie, mais en revanche vous utilisez à mon avis trop la méthode qui consiste à se servir du premier grief pour contrer le second et vice versa.

Grosso modo vous nous dites : vous voyez la gentrification est à relativiser puisque certains dénoncent la communautarisation, les traffics et la délinquance et vous voyez la montée de la communautarisation repliée sur soi, la délinquance est à relativiser puisque des gens souhaitent s’y installer et que les prix de l’immobilier montent.

Or ces deux problèmes peuvent tout à fait être concomitants puisque tout le monde (et vous en avez fait vous-même le constat dans votre article) sait qu’il existe bien Deux Guillotière différentes : celle formée grosso modo par un triangle Place Gabriel Péri, métro saxe gambetta & Place Bahadourian et celle située plus au sud côté 7ème.

Autre point, mais c’est un débat plus général propre à toute la ville et à toutes les villes, vous avez souligné qu’il n’y avait jamais eu autant de logements sociaux construits dans le secteur. J’aimerais tellement attirer votre attention à l’élu que vous êtes sur le fait que la progression des logements sociaux n’empêche malheureusement pas la ségrégation sociale et l’exil social de toute une partie de la population, à savoir celle qui d’un côté gagne suffisamment pour ne pas bénéficier d’un logement social et pas assez pour se payer un appartement classique. Bref la classe moyenne inférieure, pourtant majoritaire, sacrifiée sur l’autel de la hausse de l’immobilier et de la bonne conscience des logements sociaux…

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.