Les Villeurbannais en faveur de la légalisation du cannabis

Les Villeurbannais en faveur de la légalisation du cannabis
Cannabis - LyonMag

Les Villeurbannais sont pour la légalisation du cannabis.

C'est ce qui est ressorti de la consultation menée sur le sujet pendant deux mois dont les résultats ont été dévoilés hier. De manière très contrôlée par le gouvernement, évidemment. Un livre blanc a été créé à partir de toutes les idées échangées durant ce débat, et devrait être envoyé en tant que contribution au grand débat national. Le maire PS de la Ville, Jean-Paul Bret, espère que ce sera "la contribution de Villeurbanne et des Villeurbannais à un grand débat sur le cannabis [qui devrait s'ouvrir]. On a ouvert le grand débat national avant l'heure".  

"Ce débat a pu faire réagir, a un peu surpris", ajoute-t-il. Mais finalement, il y a eu plus de 900 participants sur le site, et 400 aux tables rondes et débats organisés par la ville.

Deux idées principales ont été retenues. Les Villeurbannais se disent pour la dépénalisation du cannabis, ou du moins à une évolution radicale de son cadre légal, accusant une pratique "banalisée", même malgré son illégalité, et qui impacte le cadre de vie dans la Ville. Une prévention plus complète sera aussi de mise, dans les écoles et sur les réseaux sociaux, puisque d'un point de vue santé, il est important de rappeler les risques. "C'est un enjeu de santé publique", rappelle Agnès Thouvenot, adjointe à la Santé de la Mairie de Villeurbanne. Un point a également été relevé, celui de l'utilisation positive du cannabis thérapeutique.

23 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
lejo69 le 25/05/2019 à 00:02

Et bin voyons , encore si des idées tordues qui n’arrangerons rien au fléau laisse faire par la mairie pour soit disant la paie sociale . Légaliser oui mais légaliser tout et arrreter de taxer l’alcool et le reste !!! Qu’on en finissent avec ce raquet

Signaler Répondre

avatar
Yoyo98 le 15/03/2019 à 00:09

Je vois pas ce qu'il y a de mal je me soigne avec je mange avec de l'huile de cannabis je fais tous maison pour les gens qui sont dans le besoin de se sentir mieux c'est vraiment honteux car je n'est pas assez d'argent pour pouvoir me payer un traitement adapter à ma maladie incurable je risque la prison bienvenue en France
Seul les personnes qui n'ont jamais essayé le produit peuvent être contre ou ceux qui n'est pas coutume ou les personnes qui sont rivé sur leur nombril et ne pense pas au bien être des autres résultat "la mentalité française d'aujourd'hui "
Bientôt les 1/3 de la population en consommera n'importe quelle personne qui ce fera arrêté aura un casier judiciaire ouvert pour une plante et à cause de ceci ils ne trouverons pas de travail quand on leur demandera leur fiche de casiers judiciaire n°3
Vous voulez parler du chômage le nombre d'emploi que ça pourrais créer de nouvelle études de nouveau diplôme rien que ça pourrais relancer la France dans l'économie européenne voir mondiale couvrir un partie de nos dettes combien l'état pourrais se mettre dans les poches GRÂCE à une plante il faut juste savoir remettre en question un fonctionnement qui n'a jamais fonctionné autant lutter contre les drogues qui réduise les personnes comme des légumes.

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 14/03/2019 à 23:20
c'est fou a écrit le 13/03/2019 à 19h28

"Il y a un risque toutefois : que les dealers de cannabis s'entretuent et/ou passent aux drogues plus dures"

Naaaaan ???
Les dealers vont s'entre-tuer et les survivants dealeront des drogues dures ? A cause d'une légalisation ?

Drogue dure, vous voulez dire genre alcool, médocs et tout, les trucs hyper consommés par la population et qui font des centaines de millions de victimes directes chaque année.

En tout cas merci beaucoup de votre opinion !

Ben c'est un fait que les gamins qui gagnent du pognon en dealant du cannabis vont chercher à en gagner autrement
Alors bon, c'est quand même pas si simple à régler cette histoire même si je suis pour la légalisation, vraiment

Signaler Répondre

avatar
Thug le 14/03/2019 à 13:31
Django a écrit le 14/03/2019 à 13h04

C’est déjà tolérance zéro pour l’alcool au volant et le business juteux des contraventions qui sont la priorité des forces de l’ordre ,mdrrrrrrr. C’est vrai, que c’est plus dur de vouloir rentrer la nuit dans les quartiers fermée de la république bananière française.

Faux ! La limite autorisée du taux d'alcool dans le sang par la loi en 2019 est de 0,5 g/L, ce qui est assez pour tuer quelqu'un.

L'alcool est en cause dans 1/3 des accidents mortels en France (source http://www.securite-routiere.gouv.fr/medias/les-chiffres-de-la-route/les-chiffres-de-l-alcool).

Alors non il n'y a pas de tolérance 0 en France ou alors nous n'avons pas la même conception de ce que 0 signifie.

Signaler Répondre

avatar
aetius le 14/03/2019 à 13:25

Savent-ils que légalisé ne veut pas dire gratuit?
A quand la coke en bureau de tabac et l'héro en pharmacie pour reconstituer les marges; la racaille reprendra le contrôle de la prostitution,du racket,des enlèvements,des jeux,de la contrebande et des cambriolages renvoyant les albanais qui sévissent sur la métropole lyonnaise au pays.

Signaler Répondre

avatar
Django le 14/03/2019 à 13:04
Thug a écrit le 14/03/2019 à 12h38

Les gens sont choqués pour la légalisation du canabis alors qu'il est très facile de s'en procurer partout et à tout âge.

Par contre la pornographie sur Internet et donc accessible depuis les portables de tous les enfants/ado, ca ne choque personne que cela soit légal ?

Si on part de ce constat on devrait tous manifester pour un 0g d'alcool au volant mais biensur la ça choque tout le monde... ca voudrais dire qu'on pourra plus prendre son ptit rouge au repas du midi...non ! pas possible enfin, l'alcool fait parti du patrimoine français et puis après tout, le vin n'est pas un alcool comme les autres n'est ce pas ?

C’est déjà tolérance zéro pour l’alcool au volant et le business juteux des contraventions qui sont la priorité des forces de l’ordre ,mdrrrrrrr. C’est vrai, que c’est plus dur de vouloir rentrer la nuit dans les quartiers fermée de la république bananière française.

Signaler Répondre

avatar
Thug le 14/03/2019 à 12:38

Les gens sont choqués pour la légalisation du canabis alors qu'il est très facile de s'en procurer partout et à tout âge.

Par contre la pornographie sur Internet et donc accessible depuis les portables de tous les enfants/ado, ca ne choque personne que cela soit légal ?

Si on part de ce constat on devrait tous manifester pour un 0g d'alcool au volant mais biensur la ça choque tout le monde... ca voudrais dire qu'on pourra plus prendre son ptit rouge au repas du midi...non ! pas possible enfin, l'alcool fait parti du patrimoine français et puis après tout, le vin n'est pas un alcool comme les autres n'est ce pas ?

Signaler Répondre

avatar
Cerveau vert dollars. le 14/03/2019 à 11:25

Pour la liquefaction des cervelles de canabis ?

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 14/03/2019 à 11:15
Gone de Villeurbanne a écrit le 13/03/2019 à 20h14

Prochaine consultation : les dépôts d'ordures sauvages, légalisation de l'héroïne et de la cocaïne. Puisque pour supprimer le problème il faut le légaliser.
Encore plus loin : légalisons tout, comme cela plus de soucis, plus de problème.
Supprimons le travail, comme cela plus de chômage...
Bref, on n'est plus à une idée débile prêt chez les socialistes de Villeurbanne

Et oui, certains pour la société du ZERO contrainte, de la liberté de tout faire et surtout de mettre les autres en danger.

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 14/03/2019 à 11:13
phge a écrit le 14/03/2019 à 08h10

je ne comprends ce qu apporterait le fait de legaliser le canabis . c'est une substance toxique pour les individus , donc les pouvoirs publics n ont pas à en faire la promotion et au contraire devraient agir pour éradiquer ce fleau.

Mais certains idédalistes bobos nient encore le caractère dangereux du cannabis. Ils sont persuadés que sa consommation est sans incidence sanitaire (sans parler des accidents de la route en partie liés à sa consommation).

Signaler Répondre

avatar
C'est fou le 14/03/2019 à 11:08

On a déjà du mal à combattre la conduite sous l'empire d'un état alcoolique, qui tue, alors légaliser une substance dont les traces perdurent encore plus longtemps dans l'organisme, et qui est tout aussi dangereuse au volant... on est pas sorti!

De plus, légaliser cette drogue facile à produire, c'est inciter encore plus de monde à en produire et à en vendre, donc augmentation des trafics, car légaliser le cannabis, ça veut dire le contrôler et le taxer, donc le vendre plus cher, donc la concurrence illégale a de beaux jours devant elle.

Légaliser le cannabis, c'est juste tolérer les sources de revenus au black des jeunes en difficultés.

Signaler Répondre

avatar
dormez tranquille le 14/03/2019 à 09:29
phge a écrit le 14/03/2019 à 08h10

je ne comprends ce qu apporterait le fait de legaliser le canabis . c'est une substance toxique pour les individus , donc les pouvoirs publics n ont pas à en faire la promotion et au contraire devraient agir pour éradiquer ce fleau.

votre idéologie est encore plus délirante que le plus défoncé des fumeurs de cannabis

Signaler Répondre

avatar
Debattre c'est la clé le 14/03/2019 à 09:21

Débat qui mériterait d'être posé sur la table d'un point de vue nationale.

Signaler Répondre

avatar
phge le 14/03/2019 à 08:10

je ne comprends ce qu apporterait le fait de legaliser le canabis . c'est une substance toxique pour les individus , donc les pouvoirs publics n ont pas à en faire la promotion et au contraire devraient agir pour éradiquer ce fleau.

Signaler Répondre

avatar
ano le 14/03/2019 à 06:58

Interdire le cannabis, c'est pousser à l'alcoolisme. Mais qu'attend le gouvernement pour légaliser le cannabis ?

Signaler Répondre

avatar
dormez tranquille le 13/03/2019 à 23:49
Villeurbannais a écrit le 13/03/2019 à 22h48

En fait non, il n'y a jamais eu de peines lourdes pour les consommateurs (lourdes voudrait dire dissuasives, un rappel à la loi a du sens pour les gens bien, c'est tout), de plus au Canada la légalisation n'a pas fait disparaître les dealers dans les rues, pourquoi ça marcherait chez nous...?
Les clients canadiens ont dans la rue un produit moins cher avec un taux de THC plus élevé que le produit vendu légalement le calcul est vite fait pour eux.
Les vendeurs ne vont pas retourner à l'école, ils vont au mieux disparaître de la rue mais ce sera pour faire autre chose d'illégal, vol en tout genre ou autre produit....
Alors vous vous moquez du gone de Villeurbanne et parlez d'ignorance mais je pense que chacun peut avoir son point de vue et m'exprimer, faut étayer un peu tôt de même....
Je vous laisse à vos rêves, avant qu'ils ne partent en fumée....

donc pour vous la solution c'est mettre quelques millions de consommateurs en prison pour que cela soit dissuasif ? Gardez votre modèle de société pour vous

Mais imaginons un régime plus dur : prison pour les consommateurs et peine de mort pour les dealers mais non pas sur un temps court comme le Canada qui vit pleinement l'effet nouveauté de la loi mais depuis quelques années : les Philippines
Résultat : des milliers de morts, toujours autant de trafics de drogue et une corruption très importante.

Prenant exemple d'une prohibition dure mais en occident (périmètre politique constant) comme la France et les USA.
Résultat le premier constate que sa loi de 1970 est inefficace et bat des records du nombre de consommateurs en Europe et le second légalise au cas par cas par le vote de lois dans les états.

Votre argumentaire sur le Canada est caduque. Il y a eu dans les premiers temps des pénuries face au raz de marée de la demande et dans un second temps les anciens dealers n'ont pas disparu du jour au lendemain. Le cas du Canada est bien trop récent pour en tirer des conclusions.
Aussi la légalité d'un produit modifiant la perception (médicaments, alcool, tabac...) ne met pas à bas les circuits illégaux.

C'est plutôt votre idéal qui m'apparait extrêmement déviant

Signaler Répondre

avatar
Villeurbannais le 13/03/2019 à 22:48
dormez tranquille a écrit le 13/03/2019 à 22h02

prochaine consultation lourdes peines de prison pour les consommateurs de drogues & vendeurs... mince ça a été fait et ça ne fonctionne pas...

A la lecture de votre commentaire, je vois que l'ignorance a été légalisée chez vous depuis très longtemps.
Bien sûr continuez à ne pas vous poser de questions, le doute étant l'attribut des faibles, bien évidemment !

Quant au travail vos aviez un début de questionnement : comment fait on pour lutter contre un chômage de masse qui touche 5 millions de personnes en France quand seulement 500 000 postes (fourchette haute) ne sont pas pourvus ?
On légalise l'esclavage ?

En fait non, il n'y a jamais eu de peines lourdes pour les consommateurs (lourdes voudrait dire dissuasives, un rappel à la loi a du sens pour les gens bien, c'est tout), de plus au Canada la légalisation n'a pas fait disparaître les dealers dans les rues, pourquoi ça marcherait chez nous...?
Les clients canadiens ont dans la rue un produit moins cher avec un taux de THC plus élevé que le produit vendu légalement le calcul est vite fait pour eux.
Les vendeurs ne vont pas retourner à l'école, ils vont au mieux disparaître de la rue mais ce sera pour faire autre chose d'illégal, vol en tout genre ou autre produit....
Alors vous vous moquez du gone de Villeurbanne et parlez d'ignorance mais je pense que chacun peut avoir son point de vue et m'exprimer, faut étayer un peu tôt de même....
Je vous laisse à vos rêves, avant qu'ils ne partent en fumée....

Signaler Répondre

avatar
dormez tranquille le 13/03/2019 à 22:02
Gone de Villeurbanne a écrit le 13/03/2019 à 20h14

Prochaine consultation : les dépôts d'ordures sauvages, légalisation de l'héroïne et de la cocaïne. Puisque pour supprimer le problème il faut le légaliser.
Encore plus loin : légalisons tout, comme cela plus de soucis, plus de problème.
Supprimons le travail, comme cela plus de chômage...
Bref, on n'est plus à une idée débile prêt chez les socialistes de Villeurbanne

prochaine consultation lourdes peines de prison pour les consommateurs de drogues & vendeurs... mince ça a été fait et ça ne fonctionne pas...

A la lecture de votre commentaire, je vois que l'ignorance a été légalisée chez vous depuis très longtemps.
Bien sûr continuez à ne pas vous poser de questions, le doute étant l'attribut des faibles, bien évidemment !

Quant au travail vos aviez un début de questionnement : comment fait on pour lutter contre un chômage de masse qui touche 5 millions de personnes en France quand seulement 500 000 postes (fourchette haute) ne sont pas pourvus ?
On légalise l'esclavage ?

Signaler Répondre

avatar
Gone de Villeurbanne le 13/03/2019 à 20:14

Prochaine consultation : les dépôts d'ordures sauvages, légalisation de l'héroïne et de la cocaïne. Puisque pour supprimer le problème il faut le légaliser.
Encore plus loin : légalisons tout, comme cela plus de soucis, plus de problème.
Supprimons le travail, comme cela plus de chômage...
Bref, on n'est plus à une idée débile prêt chez les socialistes de Villeurbanne

Signaler Répondre

avatar
c. le 13/03/2019 à 20:11

Encore une blague du stagiaire faite à la rédaction ! Bizutage en vue....

Signaler Répondre

avatar
c'est fou le 13/03/2019 à 19:28
Nostromo a écrit le 13/03/2019 à 19h02

J'ignorais qu'il y a avait consultation des villeurbannais
J'aurais peut être pu le voir dans Viva si je le lisais
Mais bon, je crois que c'est la seule solution pour tuer les points de deals actuels
Il y a un risque toutefois : que les dealers de cannabis s'entretuent et/ou passent aux drogues plus dures
On a malheureusement attendu bien trop longtemps et la situation est aujourd'hui complètement pourrie

"Il y a un risque toutefois : que les dealers de cannabis s'entretuent et/ou passent aux drogues plus dures"

Naaaaan ???
Les dealers vont s'entre-tuer et les survivants dealeront des drogues dures ? A cause d'une légalisation ?

Drogue dure, vous voulez dire genre alcool, médocs et tout, les trucs hyper consommés par la population et qui font des centaines de millions de victimes directes chaque année.

En tout cas merci beaucoup de votre opinion !

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 13/03/2019 à 19:02

J'ignorais qu'il y a avait consultation des villeurbannais
J'aurais peut être pu le voir dans Viva si je le lisais
Mais bon, je crois que c'est la seule solution pour tuer les points de deals actuels
Il y a un risque toutefois : que les dealers de cannabis s'entretuent et/ou passent aux drogues plus dures
On a malheureusement attendu bien trop longtemps et la situation est aujourd'hui complètement pourrie

Signaler Répondre

avatar
Lahaine le 13/03/2019 à 18:30

Oh le maire euhhhhhhh ... arrête de fumer.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.