Des résultats en net recul pour Navya

Des résultats en net recul pour Navya
Photo d'une navette - LyonMag.com

Le rendement de la société villeurbannaise est en nette baisse en ce premier semestre 2019.

Malgré son succès à Confluence, la navette s’exporte mal. La société Navya a présenté ce jeudi les résultats du premier semestre 2019. Le constat est sans appel : l’entreprise est dans le dur.

Ses ventes ont chuté d’un exercice à l’autre, passant de 36 cessions entre janvier et juin 2018 à seulement 18 sur cette même période en 2019. Le chiffre d’affaires suit la tendance, avec une baisse de 32 % des résultats. Estimé à 9 millions d’euros au premier semestre 2018, le chiffre d’affaires s’établi à 6,1 millions d’euros depuis le début de l’année civile.

L’un des problèmes majeurs des navettes est leur manque d’autonomie complète et leur vitesse de pointe, jugée trop faible. ’ Les dirigeants ont donc décidé de changer de cap. Elle compte désormais proposer ses services aux industriels souhaitant utiliser leurs technologies pour rendre leurs véhicules autonomes.

À Confluence, la Navya bat son plein. Plus de 40 000 personnes ont emprunté la navette depuis sa mise en place en 2016.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Surzig le 01/08/2019 à 08:19
Promesse de quoi a écrit le 31/07/2019 à 11h05

quelqu'un t'a promis quelque chose ?

ZIG n'a toujours pas trouvé d'exemple qui invalide l'approche du Survisme....

:)

Signaler Répondre

avatar
Promesse de quoi le 31/07/2019 à 11:05
Zig a écrit le 31/07/2019 à 03h31

Est-ce le retour de l'enfant prodige sous un autre pseudo ?

L'avenir nous le dira !

Pour revenir au sujet actuel:

" Les promesses n'engagent que ceux qui croient qu'un monde de fric est viable."

Ça c'est vous qui le prétendez, mais ce n'est pas la réalité.

La réalité c'est
"Les promesses n'engagent que ceux qui y croient"

Il y a ceux qui croient qu'un monde sans fric est viable, et qui nous font des promesses qui n'engagent que eux.

Comme d'habitude.

quelqu'un t'a promis quelque chose ?

Signaler Répondre

avatar
Zig le 31/07/2019 à 03:31
Fric assez a écrit le 30/07/2019 à 11h19

Les promesses n'engagent que ceux qui croient qu'un monde de fric est viable.

o:)

Est-ce le retour de l'enfant prodige sous un autre pseudo ?

L'avenir nous le dira !

Pour revenir au sujet actuel:

" Les promesses n'engagent que ceux qui croient qu'un monde de fric est viable."

Ça c'est vous qui le prétendez, mais ce n'est pas la réalité.

La réalité c'est
"Les promesses n'engagent que ceux qui y croient"

Il y a ceux qui croient qu'un monde sans fric est viable, et qui nous font des promesses qui n'engagent que eux.

Comme d'habitude.

Signaler Répondre

avatar
Fric assez le 30/07/2019 à 11:19
les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent a écrit le 29/07/2019 à 15h39

oui parce que le propriétaire majoritaire n'est autre que le fonds propriété de bonnel, député en question qui n'est jamais à son boulot de député, autrement que par la com, et qui ne veut pas jouer dit il les assistantes sociales,

Comme pour l'OL, les actionnaires du début se sont bien fait avoir :
L'action achetée par ceux qui ont cru aux promesses, a été payée 7 euros, il y a un an
Elle ne vaut ce soir à la bourse de Paris plus que 0,80 cts sans compter les augmentations de capital qui ont multiplié le nombre d'actionnaires autour du camembert pour les éventuels bénéfices à diviser

https://www.boursorama.com/cours/1rPNAVYA/

Les promesses n'engagent que ceux qui croient qu'un monde de fric est viable.

o:)

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 29/07/2019 à 23:58

On connaît la stratégie de Bonnel, je créé et je fais faillite ! Politicien en puissance ! Et Keolis est actionnaire également !

Signaler Répondre

avatar
martine au pays des merveilles le 29/07/2019 à 15:41
J'ai petit problème dans ma plantation a écrit le 29/07/2019 à 13h20

Pour une fois qu'une société villeurbannaise fonctionnait !! Vivement la légalisation du cannabis que villeurbanne devienne la plaque tournante du business

elle ne fonctionnait qu'à coups de financements et subventions d'état et d'europe (pour mémoire 30 millions, c'est l'ardoise que les européens ont sur le dos pour cette entreprise managée comme Infogrammes, donc la suite vous la connaissez puisque c'est le même propriétaire

Signaler Répondre

avatar
les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent le 29/07/2019 à 15:39

oui parce que le propriétaire majoritaire n'est autre que le fonds propriété de bonnel, député en question qui n'est jamais à son boulot de député, autrement que par la com, et qui ne veut pas jouer dit il les assistantes sociales,

Comme pour l'OL, les actionnaires du début se sont bien fait avoir :
L'action achetée par ceux qui ont cru aux promesses, a été payée 7 euros, il y a un an
Elle ne vaut ce soir à la bourse de Paris plus que 0,80 cts sans compter les augmentations de capital qui ont multiplié le nombre d'actionnaires autour du camembert pour les éventuels bénéfices à diviser

https://www.boursorama.com/cours/1rPNAVYA/

Signaler Répondre

avatar
Fred- le 29/07/2019 à 13:56

C'est de mauvaise augure pour la voiture autonome française.

Une fois de plus, les américains seront meilleurs que nous, et viendront inonder le marché à base de voitures sans conducteurs de marque Google ou Apple...

Signaler Répondre

avatar
J'ai petit problème dans ma plantation le 29/07/2019 à 13:20

Pour une fois qu'une société villeurbannaise fonctionnait !! Vivement la légalisation du cannabis que villeurbanne devienne la plaque tournante du business

Signaler Répondre

avatar
Papyradote le 29/07/2019 à 12:58

Bonjour
J'ai testé la navette à confluence : intérêt très limité : vitesse très lente et freinage très violent et dangereux si la navette croise un obstacle

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 29/07/2019 à 12:33

... et ça promet de beaux embouteillages encore une fois dans le quartier du "réservoir" à Décines, et juste pour laisser passer cette navette ils ont mis des feux tricolores au rond-point déjà saturé, tout cela pour une navette jouet....... il est temps que les politiques qui ont instaurés cette m.....e comprennent qu'ils se sont faits manipulés par le financier et son compère député LREM

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.