Etudiants frappés à Lyon : du sursis requis contre les deux policiers à bout

Etudiants frappés à Lyon : du sursis requis contre les deux policiers à bout
Photo d'illustration - LyonMag

Ce vendredi soir, la procureure de la République a requis du sursis contre les deux policiers jugés pour avoir agressé deux étudiants à Lyon.

Cette nuit du 21 février dernier, les fonctionnaires disent avoir récolté de nombreuses insultes, comme c’est le cas depuis des mois de labeur épuisants. En intervenant en voiture sur un incendie, ils frôlent deux jeunes éméchés dans le secteur de la place Saint-Nizier. Ces derniers le font remarquer, pas forcément d’une manière courtoise. Et c’est là que la situation dérape.

Alors que les étudiants s’en vont, les deux policiers les rattrapent et les agressent : les victimes sont giflées puis mises au sol à l’aide de balayages. L’une d’entre elles aura le poignet cassé et obtiendra 90 jours d’ITT.

Pour Me Gabriel Versini, avocat des deux policiers, la procédure a été respectée durant l’intervention, qui semblait justifiée aux yeux des fonctionnaires car ils pensaient avoir reconnu un individu belliqueux croisé plus tôt. L’un des étudiants avait effectivement la même casquette rouge que ce dernier.

Pour cette intervention “hors cadre” comme l’a décrite la procureure, 4 et 2 mois de prison avec sursis ont été requis, durant une semaine marquée par l'épisode de violences policières présumées de Sevran. Le jugement lyonnais a été mis en délibéré au 14 octobre.

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
PIKOK le 16/09/2019 à 10:22
zied3 a écrit le 16/09/2019 à 09h47

Tu m 'étonnes que de moins en moins de personnes veuillent rentrer chez les flics ! ça ne compense plus ! Aller se faire tabasser , sans pouvoir se défendre , être mal payé , avoir des repos à l 'envers , une vie de famille à côté de la plaque : plus personne ne veut s'engager dans la police !
On dirait que c'est plus vivable de s'engager dans l 'Armée ou la Légion étrangère ???? Dites -moi !

Ben en fait quand on rentre dans la police, ce n'est pas par choix, c'est parce qu'on ne pourra rien faire d'autre.

Signaler Répondre

avatar
zied3 le 16/09/2019 à 09:54

Mexique , Colombie , Brésil et USA : d'abord , on tire , et après , on discute !
C'est une autre philosophie d'abordage des délinquants , mais , je confirme , pour l 'avoir vécu , en live :
ça existe !

Signaler Répondre

avatar
zied3 le 16/09/2019 à 09:47

Tu m 'étonnes que de moins en moins de personnes veuillent rentrer chez les flics ! ça ne compense plus ! Aller se faire tabasser , sans pouvoir se défendre , être mal payé , avoir des repos à l 'envers , une vie de famille à côté de la plaque : plus personne ne veut s'engager dans la police !
On dirait que c'est plus vivable de s'engager dans l 'Armée ou la Légion étrangère ???? Dites -moi !

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 15/09/2019 à 19:06
JUSTIN BRIDOU a écrit le 15/09/2019 à 11h09

Un procureur compréhensif , vue que de nos jours les étudiants sont souvent des bacheliers au rabais qui passe leur soirée à ce bourré la gueule et faire du tapage nocturne en ville . Quoi de plus normal que perdre ses nerfs face à ses blancs bec

Ce que vous décrivez n'est pas écrit dans l'article.
Un policier doit avoir une attitude adaptée à la situation et non violente.

Signaler Répondre

avatar
BAC L le 15/09/2019 à 18:54
JUSTIN BRIDOU a écrit le 15/09/2019 à 11h09

Un procureur compréhensif , vue que de nos jours les étudiants sont souvent des bacheliers au rabais qui passe leur soirée à ce bourré la gueule et faire du tapage nocturne en ville . Quoi de plus normal que perdre ses nerfs face à ses blancs bec

Vous n'avez pas étudié l'orthographe ; cela se voit à vos commentaires.
Vous êtes surement un ancien bachelier au rabais.
Après correction cela donne :
Un procureur compréhensif, vu que de nos jours les étudiants sont souvent des bacheliers au rabais qui passent leurs soirées à se bourrer la gueule et faire du tapage nocturne en ville. Quoi de plus normal que perdre ses nerfs face à ses blancs-becs.

Signaler Répondre

avatar
JUSTIN BRIDOU le 15/09/2019 à 11:09
Non à LaRem a écrit le 14/09/2019 à 12h09

La procureure n'est pas sévère !!!

Un procureur compréhensif , vue que de nos jours les étudiants sont souvent des bacheliers au rabais qui passe leur soirée à ce bourré la gueule et faire du tapage nocturne en ville . Quoi de plus normal que perdre ses nerfs face à ses blancs bec

Signaler Répondre

avatar
nonmaiscepaspourdire le 15/09/2019 à 07:59

Que la police profite bien de la dictature qui se met en place, bientôt ils n'auront plus la main et ne pourront même pas manifester.
Souvenons-nous aussi d'un jeune homme tué en allant fêter la musique, de nos jours nous pouvons perdre un enfant qui sort juste pour s'amuser.

Signaler Répondre

avatar
1083 le 14/09/2019 à 22:04
Papimouzo a écrit le 14/09/2019 à 20h48

1083 !
Ferme la car le jour où tu seras agressé dans une rue ce ne sont pas leswesh wesh ou autres pantins incultes qui viendront te defendrent !
On voit que tu es pas sorti de ton trou !
Va au Mexique. Au Pérou. En Argentine etc !
Ou au states !!
Tu va comprendre ce que veut dire le mot loi !

dans le cas précis ce n'est pas des "weshwesh" mais des policiers qui ont agressé des étudiants.
Je rappelle 90 jours d'ITT.

Peut être que je ne suis pas assez claire mais ces éléments n'ont pas leur place dans les forces de l'ordre.

Comparer la France avec le Mexique, le Pérou, l'Argentine (certainement celles des généraux) et les USA je ne vois pas où est la logique. Ces pays sont aux antipodes de la France (USA pour le nombre d'armes par habitants). c'est dommage comme argument de prendre des pays qui il y a de ça 3 ans vous n'auriez jamais osé une telle outrance ! C'est peut être ça l'effet macron tout se permettre !

comme toujours si vous rêvez d'ordre allez en Hongrie ou dans un pays autoritaire.
Ensuite je ne confond pas les missions de la police à celle d'une agression gratuite et arbitraire.
C'est des choix de société, vous voulez un État policier fort sans contrôle citoyen "la démocratie sans le peuple" à chacun ses choix.

Signaler Répondre

avatar
Oups le 14/09/2019 à 21:38

Tu boxes un filc, tu prends 6 mois ferme,
Un flic te box, il prend un non lieu.

Et pourtant le flic n'est pas Chinois de Hong-Kong

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 14/09/2019 à 20:48
glandu a écrit le 14/09/2019 à 18h38

Et les wesh wesh qui agressent à longueur de journée dans les rues on les laisse dehors ma poule.?

1083 !
Ferme la car le jour où tu seras agressé dans une rue ce ne sont pas leswesh wesh ou autres pantins incultes qui viendront te defendrent !
On voit que tu es pas sorti de ton trou !
Va au Mexique. Au Pérou. En Argentine etc !
Ou au states !!
Tu va comprendre ce que veut dire le mot loi !

Signaler Répondre

avatar
la république en force le 14/09/2019 à 19:39
glandu a écrit le 14/09/2019 à 18h38

Et les wesh wesh qui agressent à longueur de journée dans les rues on les laisse dehors ma poule.?

Comparaison n'est pas raison

Signaler Répondre

avatar
glandu le 14/09/2019 à 18:38
1083 a écrit le 14/09/2019 à 12h21

On ne les entend plus les loups qui gueulent "aux juges rouges" " justice partial" etc etc...
J’avais fait remarqué que la justice serait clémente avec ces policiers car le gouvernement (et non l'Etat) a besoin de la police pour se maintenir. Sans elle, ils s'écrouleront.

C'est un très mauvais signe car l'Etat et aussi le "peuple" n'ont pas besoin de ces fonctionnaires de police violents et travaillant hors cadre (comme une milice en somme).

Allez dans 3 mois ils seront décorés de la médaille du mérite par notre incompétent ministre de l'intérieur

Et les wesh wesh qui agressent à longueur de journée dans les rues on les laisse dehors ma poule.?

Signaler Répondre

avatar
fifi69 le 14/09/2019 à 13:30

comme le disait le regretté Coluche"n'ayez pas peur nous ne sommes pas de la police"

Signaler Répondre

avatar
1083 le 14/09/2019 à 12:21

On ne les entend plus les loups qui gueulent "aux juges rouges" " justice partial" etc etc...
J’avais fait remarqué que la justice serait clémente avec ces policiers car le gouvernement (et non l'Etat) a besoin de la police pour se maintenir. Sans elle, ils s'écrouleront.

C'est un très mauvais signe car l'Etat et aussi le "peuple" n'ont pas besoin de ces fonctionnaires de police violents et travaillant hors cadre (comme une milice en somme).

Allez dans 3 mois ils seront décorés de la médaille du mérite par notre incompétent ministre de l'intérieur

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 14/09/2019 à 12:09

La procureure n'est pas sévère !!!

Signaler Répondre

avatar
du check-faits le 14/09/2019 à 09:16

"comme c’est le cas depuis des mois de labeur épuisants à casser la gueule aux passants"

"la procédure de ratonnade a été respectée durant l’intervention",

"intervention hors cadre humain"

"du bout du parechoc de leur voiture, ils frôlent tendrement deux jeunes alcooliques en perte de repères, et désocialisés, et d'une manière forcément courtoise"

"Ces derniers le font remarquer, pas forcément d’une manière courtoise, avec des grenades très dangereuses, selon l'IGPN, qui n'établit de rapport entre la police et les citoyens.

"Alors que les étudiants s’enfuient en agressant les policiers, en jetant leurs poignets"

"L’une d’entre elles aura le poignet cassé en soudoyant sans doute son médecin, qui est également son père et son amant"

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.