Florent Bonnetain : "2000 personnes à la Cité de la Gastronomie lors du premier week-end"

Florent Bonnetain, directeur de la Cité de la Gastronomie de Lyon, est l’invité ce mercredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Florent Bonnetain : "2000 personnes à la Cité de la Gastronomie lors du premier week-end"
Florent Bonnetain et Gérard Angel - LyonMag

Ce samedi matin ouvrait, après des années de lutte pour obtenir le titre puis de travaux, la Cité internationale de la Gastronomie de Lyon au Grand Hôtel-Dieu. Et il y avait du monde : "on a vu deux fois 1000 personnes. Et aussi beaucoup de gens qui ont passé la porte pour prendre des renseignements, qui n’avaient pas prévu le temps pour visiter. On a eu un public très divers, avec beaucoup de familles et pas mal de visiteurs étrangers qui s’intéressent à la gastronomie française et lyonnaise", détaille Florent Bonnetain.

Le directeur de la Cité rappelle que "le lien très fort entre la gastronomie et la santé, c’est la spécificité de la Cité lyonnaise. D’abord parce que le territoire est un pôle d’excellence en matière de médecine et de santé. Et ensuite parce que nous sommes à l’Hôtel-Dieu, dont la fonction première est l’hospitalité".

Pour attirer davantage de monde et faire revenir les visiteurs, la Cité prévoit des expositions temporaires, comme le week-end prochain sur les champignons.

Difficile de passer à côté de la polémique avec les Toques Blanches qui boudent les lieux. La Cité préfère travailler avec le chef venu de Haute-Loire, Régis Marcon.

"On travaille aussi avec d’autres chefs, mais leurs agendas sont compliqués, pour qu’ils puissent tous passer. La Cité accueillera des chefs lyonnais, français, internationaux, connus ou jeunes talents et des cheffes", promet Florent Bonnetain.

Le tarif prohibitif de la Cité a fait réagir ces derniers jours. Car l’entrée est à 12 euros, auxquels il faut rajouter 12 euros pour la visite guidée et encore 12 euros pour la dégustation. "Avoir un vrai discours sur une dégustation qui est très belle et consistante et avoir une explication précise sur pourquoi ces produits, comment ont-ils été cuisinés, quels sont leurs apports nutritionnels, c’est un éclairage tout à fait nouveau et original. Les gens se posent autour d’une table, rencontrent des personnes qu’ils ne connaissaient pas avant. Je n’ai eu aucun retour négatif sur le prix de la dégustation. Le ticket d’entrée lui correspond à la qualité de l’offre. Il faut rappeler que c’est une délégation de service public et que le financement du fonctionnement de la Cité est 100% auto-financé et donc porté par les visiteurs", se justifie le directeur employé par MagmaCultura.

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Roger Super le 24/10/2019 à 20:27

Pour moins de 36 euros, j'ai fait un repas excellent dans un cafe resto de la rue vendome vers saxe ce midi. Plats originaux, ambiance decontractée, bonne musique 70's pas forte...sans moi la cité eiffage de Collomb. Je veux bien mettre de l'argent dans les bons produits mais faut pas pousser

Signaler Répondre

avatar
abricot le 23/10/2019 à 23:27

3€ avec réduction (DE) d'entrée de la cité sans dégustation. La visite des 3 étages est facile. Elle permet de voire la belle apothicairerie, anciennement récupérée de l'ancien hôpital de la Charité ainsi que la restauration du dôme des 4 rangs, avec son autel en marbre. Au 3° étage, les combles charpentées hébergent l'espace de dégustation avec vues sur les jardins de l'Hôtel Dieu. Pour les nouveaux visiteurs, on peut recommander de voir le dôme central dans l'enceinte de l'Intercontinental, de déambuler dans les allées du l'Hôtel Dieu, de traverser le pont de la Guillotière pour la vue du quai Augagneur, sur le Rhône, sur la belle façade de l'hôtel Dieu et la basilique de Fourvière.

Signaler Répondre

avatar
et en même temps ! le 23/10/2019 à 09:16

12 x 3 = 36€ ! A ce prix je fais un repas au restaurant.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.