Jean Riondet : "Beaucoup travailler pour préserver les abeilles, on est devenus des éleveurs"

Jean Riondet, apiculteur de la région lyonnaise, est l’invité ce mardi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Jean Riondet : "Beaucoup travailler pour préserver les abeilles, on est devenus des éleveurs"
Jean Riondet et Gérard Angel - LyonMag

Auteur prolifique sur les abeilles et la pratique de l’apiculture, Jean Riondet prévoit la sortie prochaine d’un nouvel ouvrage consacrée aux reines.

Selon lui, il faut reconnaître les problèmes traversés par les abeilles mais tempérer ceux qui annoncent la disparition de ces insectes : "Effectivement, le volume d’abeilles a considérablement diminué. Mais la résistance des insectes est telle que dès que l’on sort des zones infestées par les polluants, on retrouve des insectes qui vivent en parfaite harmonie avec la nature", note Jean Riondet.

A Lyon même, il n’est pas rare de croiser une abeille. "Il y en a toujours eu en quantité, parce qu’elles vivent dans les cheminées. C’est vrai qu’en ville, elles vivent relativement bien parce que beaucoup de municipalités ont des politiques de plantation d’arbres et de fleurs favorables aux abeilles, comme l’arbre à miel, le Tetradium daniellii", poursuit l’apiculteur.

Jean Riondet forme avec plusieurs apiculteurs de l’agglomération et du département un groupement spécialisé : "On a un taux de mortalité extraordinairement bas, conforme à ce qu’on connaissait avant les néonicotinoïdes. Il faut beaucoup, beaucoup travailler, on est devenus des éleveurs".

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
miel pollué le 30/10/2019 à 09:07

la multiplication d'installations de ruches aux bords des routes, voire autoroutes est ridicule et insalubres.
au lieu de rechercher le bénéfice maximum, les apprentis apiculteurs devraient plutôt rechercher la qualité

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.