Municipales : soutiens nationaux et locaux pour le Lyon en Commun de Nathalie Perrin-Gilbert

Municipales : soutiens nationaux et locaux pour le Lyon en Commun de Nathalie Perrin-Gilbert
LyonMag

Même si elle se défend d’en faire une stratégie : "Je ne crois pas que la politique c’est de l’arithmétique, je pense que c’est une dynamique", Nathalie Perrin Gilbert engrange les soutiens de gauche à son mouvement Lyon En Commun.

Après la France Insoumise représentée par Martine Billard, c’était au tour de Marie-Noëlle Lienemann venue en coup de vent de Paris avant d’y repartir voter au Sénat le budget de la sécurité sociale, d’être à Lyon pour apporter le soutien de son petit parti la Gauche Républicaine et Socialiste à Nathalie Perrin-Gilbert.

Avec la promesse de ce soutien (et de ses relais lyonnais représentés par Adrien Drioli), l’ancienne ministre du logement énonce quelques maximes agréables à entendre pour le public conquis : "Lyon est la terre de naissance de la macronie et de son idéologie comme de l’échec de ce projet. Les gens sont donc maintenant capables de voir que ce n’est pas parce que la ville parait dynamique que les gens vont vivre mieux".

Constat partagé par NPG qui promeut une ville que les citoyens se réapproprient : "cette Cité de la Gastronomie, cela fait un an que j’alerte sur les tarifs exorbitants qu’elle allait proposer. C’est une déconnexion totale avec la réalité des lyonnais. D’ailleurs même les Toques Blanches sont vent debout contre, je les ai rencontrés".

Toujours prompte à mettre en avant son goût pour le participatif, Nathalie Perrin Gilbert, en pleine forme, raille "ces budgets participatifs qui ont un budget de 0 €, alors que les bonnes années, la Ville de Lyon investit jusqu’à 200 millions d’euros" tout en sautillant vers des territoires qui ne lui sont pas habituellement associés : "J’ai rencontré les dirigeants de la CPME (ex CGPME) car eux-aussi se plaignent du fait que la ville rend impossible pour un petit patron de répondre aux appels d’offre", explique-t-elle.

La réunion va se terminer, Emmanuel Maurel, ancien du PS et compagnon politique de Manie-Noëlle Liennemann n’a pas pu quitter Bruxelles où le commissaire européen français n’est toujours pas trouvé. Mais Elliott Aubin apparait soudain le remplaçant avantageusement. L’autre cofondateur de Lyon En Commun occupe depuis peu un emploi salarié dans l’édition et fait maintenant de la politique après ses heures d’emploi salarié.

Encore incertain sur la place qu’il prendra dans le dispositif de campagne de Lyon en Commun il mûrit un livre politique sur l’écologie, la citoyenneté, la laïcité, en réponse à la décision de son ancien compagnon Andrea Kotarac de rejoindre pour le compte des élections à la Métropole, le Rassemblement National.

Il reste en effet bien des chapitres à écrire dans le livre en Commun.

@lemediapol

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Justesse le 18/11/2019 à 09:55
Mémoire courte 2 a écrit le 14/11/2019 à 14h20

Drioli ? le pote à Martine David ?

https://www.lyonmag.com/forum/topic/63510/saint-priest-quand-martine-david-offrait-un-marche-public-a-son-fils-maj/150

C'est vrai ça ? C'est grave sinon

Signaler Répondre

avatar
Muppets show le 14/11/2019 à 18:25
NPG aux oubliettes a écrit le 14/11/2019 à 09h59

NPG bouffe à tous les râteliers
celle qui ose traiter Kotarac d'arriviste alors que c'est une championne du retournement de veste !!
voter mélanchon tout en s'affichant PS !! lamentable carriériste gauchiste de base

Ras le bol de la soit disant pasionaria de pacotille qui est de gauche comme Wauquier est lyonnais ;)

Signaler Répondre

avatar
La loose le 14/11/2019 à 15:09

ça ressemble à une belle brochette de looser ....

Signaler Répondre

avatar
Nordin le 14/11/2019 à 14:33

Votez pour moi y a du nougat,mdr. Gauche droite ,uppercut et c’est le KO ...

Signaler Répondre

avatar
Félonie le 14/11/2019 à 14:28
Mémoire courte 2 a écrit le 14/11/2019 à 14h20

Drioli ? le pote à Martine David ?

https://www.lyonmag.com/forum/topic/63510/saint-priest-quand-martine-david-offrait-un-marche-public-a-son-fils-maj/150

Très juste, c'est le pote de Martine David qui aujourd'hui soutient Kimi...C'est pas un insoumis lui...!

Signaler Répondre


avatar
NPG aux oubliettes le 14/11/2019 à 09:59

NPG bouffe à tous les râteliers
celle qui ose traiter Kotarac d'arriviste alors que c'est une championne du retournement de veste !!
voter mélanchon tout en s'affichant PS !! lamentable carriériste gauchiste de base

Signaler Répondre

avatar
Gérard C le 14/11/2019 à 09:29

C'est qui cela ? je connais pas...

Signaler Répondre

avatar
memoire courte le 14/11/2019 à 08:08

Marie-Noëlle Lienemann, quel soutien !!
l'exemple même de la carriériste socialiste avec son grand nombre de mandats
celle qui votait pour le cumul des mandats.

Signaler Répondre

avatar
Bob le 14/11/2019 à 06:18

Tellement sectaire que même ses amis d'extrême gauche n'en veulent plus... C'est tout dire.

Signaler Répondre

avatar
mirou69 le 13/11/2019 à 20:03

Mais qui voudrait d’elle ? Elle est même isolée dans son conseil d’arrondissement !

Signaler Répondre

avatar
Nous vivons dans l’erreur . le 13/11/2019 à 17:22

Gauche droite et pour finir uppercut et le peuple est KO debout .

Signaler Répondre

avatar
Saïgon le 13/11/2019 à 17:10

On va sérieusement voter pour la Jeanne d'Arc des pentes !

Signaler Répondre

avatar
move le 13/11/2019 à 15:03

De l'alternative face aux barons ..c'est encourageant

Signaler Répondre

avatar
Lolipop le 13/11/2019 à 12:40

DRIOLI : 4,22 % aux dernières législatives !!!! ça c'est du relais !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.