Collomb candidat à la Ville et à la Métropole ? "Pas très honnête" selon Kepenekian

Collomb candidat à la Ville et à la Métropole ? "Pas très honnête" selon Kepenekian
Georges Képénékian et Gérard Collomb - LyonMag

C’est le plan fomenté par les équipes de campagne de Gérard Collomb pour forcer la main de la République en Marche.

Le candidat à la Métropole de Lyon jouerait sur deux tableaux en 2020, en doublant sa candidature à la Ville de Lyon. En cas de victoires, il pourrait alors placer le candidat de son choix à l’Hôtel de Ville, faisant fi des consignes de son parti. Et en trompant aussi les électeurs peu éclairés qui voteraient pour lui en pensant qu’il resterait leur maire.

Un procédé "pas très honnête" selon son 1er adjoint Georges Képénékian, qui présentait ce jeudi sa candidature à la mairie de Lyon. "Si quelqu’un connaît la règle (sur le non-cumul des mandats ndlr), c’est bien lui. Il sait qu’à un moment ou un autre, il faudra choisir entre mairie et Métropole", poursuivait Georges Képénékian.

X
15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bien juste le 12/02/2020 à 09:08
triste spectacle a écrit le 11/02/2020 à 10h18

C'est la classe politique, en général, qu'il faut changer.
Méthodes éculées, postures anachroniques, carriérisme opaque, personnalisation du pouvoir....oui, servir est la devise de tous ceux et celles qui aiment commander sans retenue.
C'est en abusant du mensonge et du camouflage que la politique française s'est décrédibilisée.
Malheureusement, la jeune génération trop souvent élevée au biberon politique, ne prend pas le bon chemin.On fait "sciences Po", ou autre école spécialisée, dans la foulée on devient assistant rémunéré ou pas d'un élu et dès que la place est libre, on se fraye un chemin et à moi, les rémunérations et honneurs !
Le discours politique est devenu un bavardage, sans rapport avec la réalité.

Le parti politique est devenu une fin en soi pour parvenir à ses fins et non un outil pour l'expression citoyenne.

La classe politique est figée, recroquevillée sur elle-même.Triste spectacle !

Très juste et bien synthétisé

"triste spectacle" ferait un bon chroniqueur....meilleur certainement que beaucoup d'autres attitrés.

Signaler Répondre

avatar
tristes sires le 12/02/2020 à 06:53
Au secours a écrit le 11/02/2020 à 19h10

De quoi en pleurer... Vous avez parfaitement résumé la situation catastrophique du soit disant engagement politique qui n'existe plus. Seul l'intérêt prime. Navrant.

il y a même une spécialisation : tous les incompétents, qui seraient éjectés violemment dans le privé, vont en politique pour devenir rentier de la politique. au point que c'est à cela qu'on repère des fumistes : ils sont élus ;) (sauf exception)

Signaler Répondre

avatar
l etat le 12/02/2020 à 03:53

pourquoi pas rappeler RAMSESS II pour les presidentielles en égype tant qu on y est ? GISCAR a la prochaine presidence il y aura toujours quelqu qui votera pour eux aussi

Signaler Répondre

avatar
Au secours le 11/02/2020 à 19:10
triste spectacle a écrit le 11/02/2020 à 10h18

C'est la classe politique, en général, qu'il faut changer.
Méthodes éculées, postures anachroniques, carriérisme opaque, personnalisation du pouvoir....oui, servir est la devise de tous ceux et celles qui aiment commander sans retenue.
C'est en abusant du mensonge et du camouflage que la politique française s'est décrédibilisée.
Malheureusement, la jeune génération trop souvent élevée au biberon politique, ne prend pas le bon chemin.On fait "sciences Po", ou autre école spécialisée, dans la foulée on devient assistant rémunéré ou pas d'un élu et dès que la place est libre, on se fraye un chemin et à moi, les rémunérations et honneurs !
Le discours politique est devenu un bavardage, sans rapport avec la réalité.

Le parti politique est devenu une fin en soi pour parvenir à ses fins et non un outil pour l'expression citoyenne.

La classe politique est figée, recroquevillée sur elle-même.Triste spectacle !

De quoi en pleurer... Vous avez parfaitement résumé la situation catastrophique du soit disant engagement politique qui n'existe plus. Seul l'intérêt prime. Navrant.

Signaler Répondre

avatar
triste spectacle le 11/02/2020 à 10:18

C'est la classe politique, en général, qu'il faut changer.
Méthodes éculées, postures anachroniques, carriérisme opaque, personnalisation du pouvoir....oui, servir est la devise de tous ceux et celles qui aiment commander sans retenue.
C'est en abusant du mensonge et du camouflage que la politique française s'est décrédibilisée.
Malheureusement, la jeune génération trop souvent élevée au biberon politique, ne prend pas le bon chemin.On fait "sciences Po", ou autre école spécialisée, dans la foulée on devient assistant rémunéré ou pas d'un élu et dès que la place est libre, on se fraye un chemin et à moi, les rémunérations et honneurs !
Le discours politique est devenu un bavardage, sans rapport avec la réalité.

Le parti politique est devenu une fin en soi pour parvenir à ses fins et non un outil pour l'expression citoyenne.

La classe politique est figée, recroquevillée sur elle-même.Triste spectacle !

Signaler Répondre

avatar
danyel66 le 10/02/2020 à 10:07

Changement de personnalité !!!
c est dommage des valeurs comme possède g. kepenekian vont dans les oubliettes .
Le pouvoir une addiction ???

Signaler Répondre

avatar
Mr Bim le 14/12/2019 à 18:05

La politique est vrai métier de vendeur sur les marchés !
Cela n’est pas permis à tout le monde d’être un bon vendeur
! Gérard et oui tu vas encore gagner !

Signaler Répondre

avatar
Médiocres le 05/12/2019 à 12:10
Pathétiques a écrit le 05/12/2019 à 10h11

Tous aussi minables et pathétiques, les uns comme les autres !

Commentaire partagé, Ils sont TOUS consternant quel que soit le bord politique et d'un extrême à l'autre de LFI au RN. Nous ne sommes pas gâtés par l'offre politique - ou plutôt politicienne - d'une médiocrité proche du néant. Affligeant !

Signaler Répondre

avatar
Pathétiques le 05/12/2019 à 10:11

Tous aussi minables et pathétiques, les uns comme les autres !

Signaler Répondre

avatar
Kill Kim le 03/12/2019 à 19:17
Marionette69 a écrit le 28/11/2019 à 17h18

Vu aussi son age, je ne crois pas une seconde qu'il restera aux manettes longtemps, qui sera derrière lui? quel est son équipe?

Pour commencer, sa moitié dont l'actuelle discrétion est impressionnante... Gégé lui a dit de se faire discrète en attendant qu'il puisse l'installer sur le trône de maire pendant que lui s'assiera sur celui de la métropole. C'est le scénario préparé en douce par Gégé Tarentino

Signaler Répondre

avatar
Mirou69 le 28/11/2019 à 18:58

Comment ose-t-il rester 1er adjoint? La soupe doit être bonne!

Signaler Répondre

avatar
Marcel B. le 28/11/2019 à 17:55

Collomb est trop vieux, c'est pour cela que la ville de Lyon est aussi triste et morne.
Allez Gégé il faut prendre ta retraite (qui sera très confortable)....

Signaler Répondre

avatar
Bravo Képé, il fallait oser braver la dictature - il l'a fait ! le 28/11/2019 à 17:49

l'honnêteté est une vertu que l'on constate - on peut constater inopinément la malhonnêteté de quelqu'un que l'on croyait jusque là honnête

et en plus ce que nombre de lyonnais constate de ce manque de probité du baronnet, atteint du syndrome d'Hubris qu'il reprochait à Macron alors qu'il était "minister of police", poste régalien surlequel il s'est assis sans aucun scrupule

Signaler Répondre

avatar
69001 le 28/11/2019 à 17:41

Kepé avant il etait bien pote avec GG !!! Et maintenant il le trouve malhonnete !

Signaler Répondre

avatar
Marionette69 le 28/11/2019 à 17:18

Vu aussi son age, je ne crois pas une seconde qu'il restera aux manettes longtemps, qui sera derrière lui? quel est son équipe?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.