1 TER sur 20 et 1 TGV sur 7 annoncés jeudi en Auvergne-Rhône-Alpes

1 TER sur 20 et 1 TGV sur 7 annoncés jeudi en Auvergne-Rhône-Alpes
photo d'illustration - Lyonmag.com

On a rarement vu une telle mobilisation. Les prévisions trafic pour la grève du jeudi 5 décembre ont été dévoilées ce mardi soir par la direction de la SNCF. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le trafic sera extrêmement perturbé.

Seul 1 TER sur 20 circulera en moyenne dans la région. Le plan de transport sera renforcé par la commande de 613 cars de substitution.

Le trafic TGV sera réduit à un train sur 7, avec trois allers-retours Paris-Lyon, 2 allers-retours Lyon-Marseille et 2 allers-retours Lyon-Montpellier.

Les perturbations devraient commencer dès mercredi soir. La SNCF recommande aux voyageurs d’annuler ou reporter leurs déplacements.

Tags :

SNCF

greve

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
probleme le 04/12/2019 à 21:19

@1936, ou passe l’argent alors ? Pas dans les poches des salariés, ça c’est sûr.

Signaler Répondre

avatar
Inegalités à maîntenir pour les privilégiés le 04/12/2019 à 20:25

Depuis des decennies ceux qui ont cotisé le moins touchent le plus:
les regimes speciaux payés par ceux qui cotisent le plus (autres regimes) et qui ont les olus petites retraites..
La pire inégalité sociale spécificité française face au déni des corporations syndicales et soutenue contre leur interet par l ignorance du systeme par beaucoup de français manipulés à souhait aux fakes news..dormez chers hypnotisés!!

Signaler Répondre

avatar
1936 le 04/12/2019 à 18:01
jj a écrit le 04/12/2019 à 09h56

Si tous.les.français voulaient bosser...on.en serait pas là

contrairement aux idées reçues, les français travaillent plutôt plus (en heure) et mieux (en productivité) que d'autres pays semblables de l'OCDE...

Signaler Répondre

avatar
1936 le 04/12/2019 à 18:00
un changement s'impose a écrit le 04/12/2019 à 08h21

Ces régimes spéciaux veulent défendre leurs avantages (normal), mais aussi leur privilèges
Certaines mesures sont totalement des privilèges
Comment 500000 personnes (actifs)bénéficiant de ces privilèges , peuvent entraîner dans un conflit 18000000 d'actifs au régime général, qui financent ces privilèges
Régime des ouvriers des établissements industriels de l’État
Régime des agents des collectivités locales
Régime du Port autonome de Bordeaux
Régime des Clercs et employés de Notaire
Régime de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris
Régime des Cultes

au delà de la lutte - que je trouve légitime - de salariés pour conserver leurs acquis, la réforme va faire baisser toutes les retraites et nous sommes tous concernés !

Signaler Répondre

avatar
jj le 04/12/2019 à 17:12

Bossé d'abord c'est plus.digne.que.toucher des allocs...

Signaler Répondre

avatar
guignol2lyon le 04/12/2019 à 11:09

Tant qu’il y a le privé pour payer les retraites déficitaires des cheminots et les billets de train de pépé mémé et des enfants, elle est pas belle la vie ? Parce que ce n’est pas avec ses bénéfices que la société nationale des chemins de fer va prendre soin de ses anciens....

Signaler Répondre

avatar
Ramona le 04/12/2019 à 10:48
jj a écrit le 04/12/2019 à 09h56

Si tous.les.français voulaient bosser...on.en serait pas là

Bosser oui. Mais avec un salaire décent !

Signaler Répondre

avatar
Divergence le 04/12/2019 à 10:40
Egalité a écrit le 04/12/2019 à 09h34

un vrai libéral, combat les privilèges, abusifs (edf quasi gratuite, billet de train pour toute le famille et plus , CE d'EDF payé sur les facture clients etc, )
Les gens souhaitent l'égalité, alors égalisons tout

Je ne suis pas d accord!
Un libéral défend la liberté d entreprendre et d agir! A ce titre il est pour le respect du contrat et la liberté de négocier!
Nous avons passé un contrat avec l État!! Que ce soit pour nos retraites, notre sécurité, notre santé ou encore l éducation, nosu avons des droits et des devoirs qui nous sont opposables!
L état a lui aussi des devoirs et des droits... mais il se doit surtout de respecter les contrats qui l engagent !!!!!

Sur le sujet qui nous intéresse, force est de constater que le contrat n est pas respecté ! En cas de rupture, nous devons pouvoir l’assigner devant un tribunal!
Voilà ce qu est le libéralisme!!!!!!

Et non, les français ne veulent pas de l égalité mais de l équité!

Signaler Répondre

avatar
jj le 04/12/2019 à 09:56

Si tous.les.français voulaient bosser...on.en serait pas là

Signaler Répondre

avatar
Egalité le 04/12/2019 à 09:34
Face au despotisme a écrit le 04/12/2019 à 08h43

Ce qui ne semble pas vous choquer c est que personne n a remis en cause le statut et le calcul des retraites pour : les députés, sénateurs, ministres, président et « grands élus »

Les « privilégiés » dont vous parlez ont passé un contrat avec les administrations : salaires plus bas que dans le privé, mais en contre partie une retraite plus importante
Si vous êtes un vrai libérale, vous êtes attaché à la liberté contractuelle et au respect du contrat !!!!!! Vous acceptez aussi qu en cas de mise en concurrence, la main invisible régule les salaires.... et donc les rehausse ...
Cette grève est donc légitime !!

Macron tente encore une fois de détruire les valeurs françaises! Il veut casser le modèle sociale mis en place sous DeGaule et Mitterand .... mais se reclame de leur héritage!!!! N avez vous pas remarquez que depuis qu il est en politique, il a œuvré à opposer les français??? (Loi elkomri, loi travail, loi justice, loi fiscale.....)

un vrai libéral, combat les privilèges, abusifs (edf quasi gratuite, billet de train pour toute le famille et plus , CE d'EDF payé sur les facture clients etc, )
Les gens souhaitent l'égalité, alors égalisons tout

Signaler Répondre

avatar
NOmafia le 04/12/2019 à 09:16
un changement s'impose a écrit le 04/12/2019 à 08h21

Ces régimes spéciaux veulent défendre leurs avantages (normal), mais aussi leur privilèges
Certaines mesures sont totalement des privilèges
Comment 500000 personnes (actifs)bénéficiant de ces privilèges , peuvent entraîner dans un conflit 18000000 d'actifs au régime général, qui financent ces privilèges
Régime des ouvriers des établissements industriels de l’État
Régime des agents des collectivités locales
Régime du Port autonome de Bordeaux
Régime des Clercs et employés de Notaire
Régime de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris
Régime des Cultes

Comme d'hab. la com a fait son boulot d’endoctrinement ...
C'est la défense du system retraite universel qui est en jeu , 150 milliards dorment jusqu'à 2024 ..voir plus , donc il y a de quoi revoir l'accès à la retraite pour tous (dans un seul system humainement acceptable) ...les valets du mondialisme cherche à brader ,depuis plus d'une décennie le patrimoine des français construit avec leurs impots , Autoroute , aéroport , infrastructure ferroviaire , hospitaux , écoles ... etc aux copains

Signaler Répondre

avatar
Face au despotisme le 04/12/2019 à 08:43
un changement s'impose a écrit le 04/12/2019 à 08h21

Ces régimes spéciaux veulent défendre leurs avantages (normal), mais aussi leur privilèges
Certaines mesures sont totalement des privilèges
Comment 500000 personnes (actifs)bénéficiant de ces privilèges , peuvent entraîner dans un conflit 18000000 d'actifs au régime général, qui financent ces privilèges
Régime des ouvriers des établissements industriels de l’État
Régime des agents des collectivités locales
Régime du Port autonome de Bordeaux
Régime des Clercs et employés de Notaire
Régime de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris
Régime des Cultes

Ce qui ne semble pas vous choquer c est que personne n a remis en cause le statut et le calcul des retraites pour : les députés, sénateurs, ministres, président et « grands élus »

Les « privilégiés » dont vous parlez ont passé un contrat avec les administrations : salaires plus bas que dans le privé, mais en contre partie une retraite plus importante
Si vous êtes un vrai libérale, vous êtes attaché à la liberté contractuelle et au respect du contrat !!!!!! Vous acceptez aussi qu en cas de mise en concurrence, la main invisible régule les salaires.... et donc les rehausse ...
Cette grève est donc légitime !!

Macron tente encore une fois de détruire les valeurs françaises! Il veut casser le modèle sociale mis en place sous DeGaule et Mitterand .... mais se reclame de leur héritage!!!! N avez vous pas remarquez que depuis qu il est en politique, il a œuvré à opposer les français??? (Loi elkomri, loi travail, loi justice, loi fiscale.....)

Signaler Répondre

avatar
un changement s'impose le 04/12/2019 à 08:21
Ramona a écrit le 04/12/2019 à 04h40

Ce sont les mêmes privilégiés qui se sont battus en 1936 pour vous permettre d'avoir des congés payés aujourd'hui.

Ces régimes spéciaux veulent défendre leurs avantages (normal), mais aussi leur privilèges
Certaines mesures sont totalement des privilèges
Comment 500000 personnes (actifs)bénéficiant de ces privilèges , peuvent entraîner dans un conflit 18000000 d'actifs au régime général, qui financent ces privilèges
Régime des ouvriers des établissements industriels de l’État
Régime des agents des collectivités locales
Régime du Port autonome de Bordeaux
Régime des Clercs et employés de Notaire
Régime de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris
Régime des Cultes

Signaler Répondre

avatar
Povre le 04/12/2019 à 05:39
antiCGT a écrit le 03/12/2019 à 19h54

quel le gouvernement lache rien. ras le bol de ces privilégiés qui n'ont aucune reconnaissance envers les salariés du secteur privé racketté pour financer leur privilèges. Des types dont le peu de travail qu'ils fournissent quand ils ne sont pas en grève ou absence n'arrive pas à financer ses privilèges.

oui mon Maréchal !!

Signaler Répondre

avatar
Ramona le 04/12/2019 à 04:40
antiCGT a écrit le 03/12/2019 à 19h54

quel le gouvernement lache rien. ras le bol de ces privilégiés qui n'ont aucune reconnaissance envers les salariés du secteur privé racketté pour financer leur privilèges. Des types dont le peu de travail qu'ils fournissent quand ils ne sont pas en grève ou absence n'arrive pas à financer ses privilèges.

Ce sont les mêmes privilégiés qui se sont battus en 1936 pour vous permettre d'avoir des congés payés aujourd'hui.

Signaler Répondre

avatar
antiCGT le 03/12/2019 à 19:54

quel le gouvernement lache rien. ras le bol de ces privilégiés qui n'ont aucune reconnaissance envers les salariés du secteur privé racketté pour financer leur privilèges. Des types dont le peu de travail qu'ils fournissent quand ils ne sont pas en grève ou absence n'arrive pas à financer ses privilèges.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.