Une action coup de poing des routiers ce samedi dans la région

Une action coup de poing des routiers ce samedi dans la région
Une précédente manifestation des routiers - LyonMag

La profession entend protester contre la hausse de sa taxe sur le gazole prévue dans le projet de loi de finances pour 2020.

Cette augmentation serait de l’ordre de 2 centimes pour les routiers qui organiseront par conséquent une quinzaine d’actions dans toute la France ce samedi.

Ce sera le cas en Auvergne-Rhône-Alpes où deux axes seront pris pour cibles. Selon une carte diffusée par l’OTRE, la troisième organisation du secteur, l’A6 dans le sens nord-sud après le péage de Limas avant bifurcation A6 Fourvière A46 sur les 2 voies de droite ainsi que l’A7 sur le sens sud-nord à hauteur de Chasse-sur-Rhône seront investies par une dizaine de camions entre 8h et 18h.

Avec ces différentes actions coup de poing, les transporteurs routiers espèrent "la suppression définitive de cette mesure", explique l’OTRE. "Si cette hausse fiscale devait être maintenue, elle serait un mauvais coup porté aux 40 000 entreprises du transport routier de marchandises dont certaines seraient ni plus ni moins étranglées en favorisant, au surplus, la concurrence déloyale de nombreuses entreprises étrangères pratiquant le dumping social !", explique l’organisation.

X
12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Rasle bol 69 le 06/12/2019 à 23:15

Et pourquoi continuent-ils à bénéficier d'un allègement de taxes par rapports aux autres citoyens qui utilisent tout autant un véhicule pour travailler?

Signaler Répondre

avatar
cleret le 06/12/2019 à 22:21
un juste équilibre a écrit le 06/12/2019 à 17h02

Stop à l'assistanat qui nous asphyxie

Si monsieur ou madame n'est pas content(e) mais qu'il (elle) se barre !!!
Stop aux gens comme vous !

Signaler Répondre

avatar
Cycy69 le 06/12/2019 à 20:14
Grand gognand a écrit le 06/12/2019 à 18h41

Sympas les routiers...ils vont obliger les automobilistes à réduire leur vitesse et donc moins polluer...

En restant à l'arrêt moteur allumé...

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 06/12/2019 à 18:41

Sympas les routiers...ils vont obliger les automobilistes à réduire leur vitesse et donc moins polluer...

Signaler Répondre

avatar
Vois.Les le 06/12/2019 à 18:24

Courage routiers , vous au moins vous travaillez dur pas comme ces feignasses des fonctions publiques , enlevons pompiers infirmières police et gendarmes de terrain ,,,

Signaler Répondre

avatar
pode le 06/12/2019 à 17:47
catho a écrit le 06/12/2019 à 16h50

STOP AUX TAXES QUI NOUS AXYPHIENT

2 centimes le litre et une majorité soutient les routiers... 600 euros de moins par mois sur les retraites et les mêmes ne comprennent pas les grèves de cette semaine...

j'avoue que je ne comprends pas ?

Signaler Répondre

avatar
un juste équilibre le 06/12/2019 à 17:02
catho a écrit le 06/12/2019 à 16h50

STOP AUX TAXES QUI NOUS AXYPHIENT

Stop à l'assistanat qui nous asphyxie

Signaler Répondre

avatar
catho le 06/12/2019 à 16:50

STOP AUX TAXES QUI NOUS AXYPHIENT

Signaler Répondre

avatar
ou alors le 06/12/2019 à 13:47
Zorglub a écrit le 06/12/2019 à 11h55

Quand on examine en détail les recettes et les dépenses budgétées dans le cadre de la loi de finance pour 2019, on relève que les recettes sont prévues à hauteur de 291 milliards d'€ et les dépenses à hauteur de 390 milliards d'€. Soit un déficit d'environ 100 milliards (vous m'excuserez pour l'arrondi), soit 34 % des recettes (23 % en 2018).

La lutte contre le réchauffement climatique à donc bon dos, il faut surtout récupérer du fric et vite !!!

effectivement ça fait peur !
ou alors il faut emprunter a certains pour leur faire des intérêts ...

Signaler Répondre

avatar
aie le 06/12/2019 à 13:39

Les caisses sont vide

Signaler Répondre

avatar
bof69 le 06/12/2019 à 13:11

De toute manière la profession de routier est en cours de robotisation, à quoi bon tout ça ...

Signaler Répondre

avatar
Zorglub le 06/12/2019 à 11:55

Quand on examine en détail les recettes et les dépenses budgétées dans le cadre de la loi de finance pour 2019, on relève que les recettes sont prévues à hauteur de 291 milliards d'€ et les dépenses à hauteur de 390 milliards d'€. Soit un déficit d'environ 100 milliards (vous m'excuserez pour l'arrondi), soit 34 % des recettes (23 % en 2018).

La lutte contre le réchauffement climatique à donc bon dos, il faut surtout récupérer du fric et vite !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.