Confinement : l’université Lyon 2 lance une opération pour identifier les étudiants en précarité numérique

Confinement : l’université Lyon 2 lance une opération pour identifier les étudiants en précarité numérique
Photo d'illustration - LyonMag

Les campus sont fermés mais les activités se poursuivent.

L’université Lumière Lyon 2 n’accueille plus ses étudiants depuis le 16 mars mais le maintien du lien pédagogique est assuré. Près de 5 000 cours, plus de 65 000 supports de cours, de ressources et d’exercices ont été mis en ligne par plus de 1 700 enseignants sur la plateforme numérique de la faculté. "Le maintien de ce lien pédagogique est indispensable pour permettre aux étudiant.es de poursuivre une dynamique d’apprentissages, de rester motivé.es et impliqué.es dans leur formation, de se donner des objectifs", assurent les équipes de l’université Lyon 2.

Une opération pour identifier les étudiants en précarité numérique a également été lancée par le biais d’un campagne SMS s’adressant à plus de 25 000 étudiants. "Il est de rôle de l’université de se saisir de ces enjeux pour faire en sorte que cette période ne vienne pas mettre en difficulté, dans leur cursus, les plus fragiles et les plus précaires", précise la faculté qui proposera ensuite aux élèves concernés des solutions spécifiques. "Par ailleurs, l’ensemble des équipes travaille à des modalités d’évaluation qui ne pénaliseront pas celles et ceux qui, pendant cette période, n’auront pas pu continuer à étudier", indique également l’université.

A noter également la mise en place d’un dispositif de parrainage/marrainage virtuel afin d’éviter l’isolement des étudiants en mobilité et internationaux.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mont Monnet le 01/04/2020 à 21:40

17% des jeunes (15-29) ne sont ni en emploi, ni en formation, ni en scolarisation. Le confinement va accroître ce pourcentage.

Signaler Répondre

avatar
Mexico le 01/04/2020 à 18:35
Oups a écrit le 01/04/2020 à 15h05

Et ce n'est que maintenant que l'université se pose la question de la misère estudiantine ?

Bien dit! Pourtant c'est pas faute d'avoir été alerté!
https://www.ladepeche.fr/2019/11/14/letudiante-qui-milite-contre-la-precarite-epinglee-sur-les-reseaux-sociaux-pour-son-train-de-vie,8541608.php

Signaler Répondre

avatar
Oups le 01/04/2020 à 15:05

Et ce n'est que maintenant que l'université se pose la question de la misère estudiantine ?

Signaler Répondre

avatar
l'université du blocage le 01/04/2020 à 14:22

"L’université Lumière Lyon 2 n’accueille plus ses étudiants depuis le 16 mars"... Heu bien avant le 16 marst! Haha!!!

Signaler Répondre

avatar
Satané virus le 01/04/2020 à 14:16

Mince, pour une fois que Lyon2 n'est pas bloquée par ses propres étudiant.e.s

Signaler Répondre

avatar
lolman le 01/04/2020 à 14:12

Quand j'ai fait mes études en 2005 il y'avait des outils pour fournir ou financer à taux 0, à tout le monde un ordi portable, comment se fait-il que qqn n'ait rien ? Par contre à l'époque les bourses étaient payées 1 mois sur 2 et après 3 à 5 mois de retard, j'ai dû payé des agio de découvert, quelle belle époque, restriction budgétaire pour cause de quasi faillite qu'ils disaient à l'époque, époque d'embellie le chômage baissait, mdr qu'est ce qu'il faudrait dire alors aujourd'hui ...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.