3 questions pour un second tour

3 questions pour un second tour
Romain Blachier - DR

Questions sur la tactique de Kimelfeld, l’urgence écologique et la postérité de Collomb.

Le pari surprenant mais finalement très logique de Kimelfeld

David Kimelfeld a exclu tout accord avec Gérard Collomb. Les écologistes sont enclins pour un accord à gauche mais pas avec le Président de la Métropole. L’équation de négociations avec eux était compliquée par différents facteurs. Collomb, Kimelfeld, les écolos : ces forces gouvernent pourtant la Métropole depuis des années et disent qu'ils n'est pas possible de faire liste commune. Mais, on en reparlera plus loin, il y a évidemment un troisième tour où le rassemblement sera ensuite possible, en fonction des rapports de force.
 

Kimelfed ou plutôt ses représentants en circonscription signeront alors des alliances au cas par cas dans les différentes circonscriptions de la Métropole. Il ira donc là avec les amis de Collomb, ici avec LR, là encore peut-être avec la gauche...un positionnement qui peut sembler assez surprenant pour un Président sortant de Métropole, qui devrait porter une vision globale pour celle-ci.

C’est cependant une option assez logique : dans chacun des 14 territoires, les têtes de listes de la plupart des candidats (à l’exception peut-être des écologistes) vont se retrouver finalement assez libres de dealer des accords, et ce, sans forcément que les têtes de listes puissent s’y opposer réellement. C’est toute la difficulté et la limite d’un scrutin où la notabilité locale, notamment celle des Maires, joue à plein. Dans ce genre de cas, mieux vaut laisser faire les troupes. omme le disait Cocteau, “ lorsque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être les auteurs”. Mieux vaut donc tenter un 3e tour où l’on peut être le plus petit dénominateur commun, pour rassembler une majorité autour d’un homme et d’un contrat de gouvernance. C’est un pari risqué mais un pari tout à fait possible pour le Président de la Métropole. David Kimelfeld aurait tort de ne pas le tenter.

Une vague verte qui répond à des enjeux durables pour les métropolitains

Autre composante majeure de la majorité métropolitaine sortante : les écologistes. 

Leurs militants, souvent connus dans le mouvement social et associatif, pourtant bien implantés dans les quartiers, étaient jusque là, sous les radars du monde politique lyonnais, très restreints. 

Bruno Bernard et Grégory Doucet ont prouvé au premier tour qu’ils disposaient d’une implantation large. 

Une implantation pas forcément ancienne : nombre de ceux qu’ils ont convaincu ces derniers mois sont les mêmes qui ont porté LREM au pouvoir ou, à l’inverse, qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon. Une implantation due bien évidemment aux enjeux réels du moment sur le climat, à la nécessité de porter une manière différente de se nourrir et de se déplacer. 

Le record de température observé vendredi dernier dans la Métropole, la forte amélioration de la qualité de l’air lorsque les voitures se sont faites rares pendant le confinement, ont montré la pertinence des sujets posés. La peur de l’effondrement (tenez, à l’occasion regardez la magnifique série du même nom par le collectif Les Parasites) peut également se poser, même si elle est discutable, lorsque nous voyons les tensions qu’a pu connaître notre société pendant le pic du COVID-19. La campagne des écologistes a aussi réussi à éviter les délires façon Michèle Rivasi et les anti-vaccins. Bien joué.Reste à parvenir à sortir d’un entre-soi militant par trop sectaire en cas de victoire. Reste à travailler aussi sur des sujets essentiels, sur lesquels il faut progresser dans la réflexion comme par exemple celui de la Culture.

Éviter une fin d’élection préjudiciable à Gérard Collomb

Il y a une question autour de la fin de campagne de Gérard Collomb. Celui-ci est dans une situation dramatique. Il risque une sortie politique qui n’est pas digne du bon travail qu’il a accompli dans notre Métropole pendant 20 ans. Des disputes avec nombres de ses amis depuis sa sortie mal gérée du Ministère, des choix erratiques tout à la fois dans la tactique, la ligne politique et les hommes, malgré des avertissements de nombre d’entre nous, tout cela a amené à un résultat bas. Nombreux sont ceux, dont moi, qui n’ont pas retrouvé le Gégé de Lyon gouailleur, celui qui faisait oublier par sa vision, les désaccords politiques de fond qu’on pouvait avoir depuis quelques temps.

Voir une partie de son entourage élue pendant des dizaines d’années dans une majorité composée de communistes et de verts, et parler maintenant de faire “barrage à un cartel d’ultra-gauche” en évoquant  l’alliance de sociaux-démocrates et d’écologistes est aussi ridicule que scandaleux.  Il n’y a plus qu’à évoquer un possible débarquement de chars nord-coréens sur la place Bellecour commandés par Renaud Payre, Nathalie Perrin-Gilbert, Grégory Doucet et  Sandrine Runel et l’indigne caricature sera complète....

Il ne faudrait pas qu’à ces propos excessifs se rajoutent des alliances condamnables. En politique, il y a le temps des victoires, celui des défaites, et il y a aussi la manière de sortir. Il ne faudrait pas que ce grand Maire qu’est Gérard Collomb soit, pour cette dernière, encore une fois victime de membres peu inspirés d’une partie de son entourage, prêts à tout pour garder quelques prébendes. Ainsi, il ne faudrait pas qu’il fusionne avec celui contre qui nous manifestions en 1998 quand il faisait alliance avec le RN : le candidat des républicains le LR, Etienne Blanc. Et pour un projet progressiste.

Retrouvez tous les billets de Romain Blachier sur son site

Romain Blachier

31 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pije le 31/05/2020 à 10:12
chapeau a écrit le 29/05/2020 à 23h02

On sort de 12 mois consécutifs tous enregistrés comme les plus chauds depuis que les mesures sont faites... mais vous avez raison, comme il a fait très chaud le 15 mai 45, tout va bien et tout ira bien...

Vous venez de me convaincre de voter vert alors que je suis abstentionniste depuis 17 ans !

Je pose juste des questions simples
Je ne remet pas en cause les données mais un titre d'article et l'interprétation qui en est faite qui ne rend pas compte de la réalité
Ce n'est pas moi qui a rappelé la valeur de 1945 je vous laisse relire l'article que je cite

Signaler Répondre

avatar
glandu le 30/05/2020 à 14:53

Monsieur Blachier,vous êtes trop imbu de vous même et de votre état de droit pour réaliser que vous et vos frères préparez la venue du Rn au pouvoir grâce à des propos de bobos dangereux qui ignorent le travail du privé. Et des combats peut être sanglants dans les rues à la clef

Signaler Répondre

avatar
Changement le 29/05/2020 à 23:29
chapeau a écrit le 29/05/2020 à 23h02

On sort de 12 mois consécutifs tous enregistrés comme les plus chauds depuis que les mesures sont faites... mais vous avez raison, comme il a fait très chaud le 15 mai 45, tout va bien et tout ira bien...

Vous venez de me convaincre de voter vert alors que je suis abstentionniste depuis 17 ans !

Moi aussi

Signaler Répondre

avatar
chapeau le 29/05/2020 à 23:02
Pije a écrit le 28/05/2020 à 08h36

@ Romain Blachier

Quand vous écrivez :
" Le record de température observé vendredi dernier dans la Métropole, .."
je suppose que vous faites référence à l'article paru samedi matin dans Lyon mag : https://www.lyonmag.com/article/107807/un-record-de-chaleur-battu-a-lyon

Merci par avance de relancer la personne qui a écrit cet article pour répondre à mes demandes d'informations de dimanche matin que je rappelle ici :

" Merci à la personne qui a écrit cet "article" de nous expliquer :
Pourquoi avoir tenu compte de l'heure (attention en 1920 il n'y avait pas le même décalage par rapport au temps universel) ?

C'est juste pour montrer que cette notion de record en s'intéressant à la date et heure précises n'a pas de valeur. La preuve le 15/05/1945 il faisait 3 degrés de plus que le 22/05/2020. Finalement c'est un record qui est bien loin de la valeur maximale pour la même période.

Merci aussi de nous dire de quelle station météorologique il s'agit ?

Ce type d'"article" mériterait d'être publié par le GIEC."


J'aimerais également votre avis sur cette désinformation que vous avez véhiculé.

On sort de 12 mois consécutifs tous enregistrés comme les plus chauds depuis que les mesures sont faites... mais vous avez raison, comme il a fait très chaud le 15 mai 45, tout va bien et tout ira bien...

Vous venez de me convaincre de voter vert alors que je suis abstentionniste depuis 17 ans !

Signaler Répondre

avatar
@noura le 29/05/2020 à 21:39
Noura a écrit le 29/05/2020 à 21h14

Monsieur Blachier : vous vous etes retirés de la politique en février. Pourquoi continuer ces billets politiciens alors que vous êtes censés "prendre du recul" ?
Quant à l'amélioration de la qualité de l'air durant le confinement, je vous prie de revoir vos positions : Lyon a été particulièrement polluées aux particules fines durant le confinement. On nous a benoitement expliqué que cela venait du Sahara et qu'il s'agissait d'une "pollution naturelle".
Bref, la voiture n'est pas le diable incarné.
Les écolos sont à côté de l'essentiel. Lyon devient de plus en plus sale, les heurts répétés dans certains quartiers et dans la banlieue proche montrent que le vivre ensemble ne tient qu'à un fil. Il me semble que c'est surtout cela que nous a révélé le confinement.

La pollution aux particules pendant la période de confinement vient moins du Sahara que des pratiques agricoles autour de Lyon.

Signaler Répondre

avatar
Nouri le 29/05/2020 à 21:37
Noura a écrit le 29/05/2020 à 21h14

Monsieur Blachier : vous vous etes retirés de la politique en février. Pourquoi continuer ces billets politiciens alors que vous êtes censés "prendre du recul" ?
Quant à l'amélioration de la qualité de l'air durant le confinement, je vous prie de revoir vos positions : Lyon a été particulièrement polluées aux particules fines durant le confinement. On nous a benoitement expliqué que cela venait du Sahara et qu'il s'agissait d'une "pollution naturelle".
Bref, la voiture n'est pas le diable incarné.
Les écolos sont à côté de l'essentiel. Lyon devient de plus en plus sale, les heurts répétés dans certains quartiers et dans la banlieue proche montrent que le vivre ensemble ne tient qu'à un fil. Il me semble que c'est surtout cela que nous a révélé le confinement.

le confinement a surtout montré que tu t'emmerdes encore plus que d'habitude et dès qu'il y a un pet de travers, tu focalises.
Bravo.
Et continue à prendre ta bagnole, le pétrole c'est bon pour ce que tu as.

Signaler Répondre

avatar
Noura le 29/05/2020 à 21:14

Monsieur Blachier : vous vous etes retirés de la politique en février. Pourquoi continuer ces billets politiciens alors que vous êtes censés "prendre du recul" ?
Quant à l'amélioration de la qualité de l'air durant le confinement, je vous prie de revoir vos positions : Lyon a été particulièrement polluées aux particules fines durant le confinement. On nous a benoitement expliqué que cela venait du Sahara et qu'il s'agissait d'une "pollution naturelle".
Bref, la voiture n'est pas le diable incarné.
Les écolos sont à côté de l'essentiel. Lyon devient de plus en plus sale, les heurts répétés dans certains quartiers et dans la banlieue proche montrent que le vivre ensemble ne tient qu'à un fil. Il me semble que c'est surtout cela que nous a révélé le confinement.

Signaler Répondre

avatar
ducherois le 28/05/2020 à 14:37
ririlyon a écrit le 28/05/2020 à 01h09

Et pas un mot sur la droite ?? Je préfète 100000 fois la droite que les écolos bobos au pouvoir Écolos signifie mort de l’économie et du commerce Grenoble est une catastrophe

Grenoble se porte bien.
C' est toi la catastrophe.

Signaler Répondre

avatar
Je n'ai pas compris ou c'est de l'humour le 28/05/2020 à 09:33
Francesco a écrit le 28/05/2020 à 09h01

C’est dommage que qu’il n’y ait pas de parti écologiste à ces élections.

Juste une précision c'est quoi pour vous un parti écologiste

Signaler Répondre

avatar
Francesco le 28/05/2020 à 09:01

C’est dommage que qu’il n’y ait pas de parti écologiste à ces élections.

Signaler Répondre

avatar
Pije le 28/05/2020 à 08:36

@ Romain Blachier

Quand vous écrivez :
" Le record de température observé vendredi dernier dans la Métropole, .."
je suppose que vous faites référence à l'article paru samedi matin dans Lyon mag : https://www.lyonmag.com/article/107807/un-record-de-chaleur-battu-a-lyon

Merci par avance de relancer la personne qui a écrit cet article pour répondre à mes demandes d'informations de dimanche matin que je rappelle ici :

" Merci à la personne qui a écrit cet "article" de nous expliquer :
Pourquoi avoir tenu compte de l'heure (attention en 1920 il n'y avait pas le même décalage par rapport au temps universel) ?

C'est juste pour montrer que cette notion de record en s'intéressant à la date et heure précises n'a pas de valeur. La preuve le 15/05/1945 il faisait 3 degrés de plus que le 22/05/2020. Finalement c'est un record qui est bien loin de la valeur maximale pour la même période.

Merci aussi de nous dire de quelle station météorologique il s'agit ?

Ce type d'"article" mériterait d'être publié par le GIEC."


J'aimerais également votre avis sur cette désinformation que vous avez véhiculé.

Signaler Répondre

avatar
ririlyon le 28/05/2020 à 01:09

Et pas un mot sur la droite ?? Je préfète 100000 fois la droite que les écolos bobos au pouvoir Écolos signifie mort de l’économie et du commerce Grenoble est une catastrophe

Signaler Répondre

avatar
pourquoi? le 27/05/2020 à 23:23

Et pourquoi reprocher à Étienne blanc d’avoir fait une sois disant alliance avec le RN ? Ne s’agit il pas d’un parti Français ? Et quand le PS était avec le Parti communiste qui était dirigé par Moscou vous ne trouviez rien a redire ? Et la REM ou la plupart des députés sont nuls et ont été élus par erreur ainsi d’ailleurs que leur illuminé de chef qui n’a réussi qu’à mettre la France en faillite et à être d’une violence inouïe avec les gilets jaunes qui défendaient leur beefsteack ? Il est donc urgent que cette mascarade se termine bientot !!

Signaler Répondre

avatar
Courtisans le 27/05/2020 à 21:40
Coconstruction a écrit le 27/05/2020 à 18h42

A Lyon seul Yann Cucherat peut rassembler
Et travailler avec des sensibilités différentes comme le faisait Collomb
Ce n est pas un opportuniste comme blanc ou doucet qui sont en provenance de je ne sais où

Cucherat est le pire des opportunistes!

Signaler Répondre

avatar
Comedia delle arte le 27/05/2020 à 19:18
Coconstruction a écrit le 27/05/2020 à 18h42

A Lyon seul Yann Cucherat peut rassembler
Et travailler avec des sensibilités différentes comme le faisait Collomb
Ce n est pas un opportuniste comme blanc ou doucet qui sont en provenance de je ne sais où

Sauf que Collomb Geppetto joue avec Pinocchio-Yann tout en dealant la mairie à son copain de Divonne-les-Bains... C'est guignolesque !

Signaler Répondre

avatar
Coconstruction le 27/05/2020 à 18:42
christ69007 a écrit le 27/05/2020 à 14h26

"Reste à parvenir à sortir d’un entre-soi militant par trop sectaire en cas de victoire"
voilà la phrase la plus importante...
Collomb gérait la ville avec des écolos..des gauches gauches.. des centristes voir des élus de droite pour la métropole ...
Avec les verts j'ai peur que cela ne soit qu'une seule couleur...

A Lyon seul Yann Cucherat peut rassembler
Et travailler avec des sensibilités différentes comme le faisait Collomb
Ce n est pas un opportuniste comme blanc ou doucet qui sont en provenance de je ne sais où

Signaler Répondre

avatar
Pije le 27/05/2020 à 17:16

@Romain Blachier


Votre analyse pose effectivement les problématiques d'aujourd'hui mais manque à mon sens de recul ou plutôt de calculs tenant compte du mode de scrutin
L'élection métropolitaine est bien une élection à 2 tours avec une répartition des sièges très favorable à la liste arrivée première.

Là où ca se complique c'est qu'en fait il y a 14 élections de ce type pour élire les 150 conseillers.

Les stratégies différenciées par circonscription sont certes très opportunistes mais potentiellement inefficaces suivant qu'il y a fusion ou non des listes.


Le fait de devoir déposer les listes avant mardi 2 à 18h il mes semble va déchainer les passions dans les jours à venir.

Ce week-end de pentecôte va être inhabituel à Lyon

Pas de concours de boules lyonnaises
Beaucoup de tractations entre les différentes listes

Vivement mardi soir ou mercredi matin pour voir qui des uns ou des autres ont su garder leur certitudes de ces derniers jours.

Une pensée spéciale pour les écolos tant à la ville qu'à la métropole et DK à la métropole

Signaler Répondre

avatar
polo69 le 27/05/2020 à 17:09

Plus d’écologie ne fera pas de mal à Lyon et Villeurbanne et aux poumons de nos enfants. Le tout est qu’ils nous la fassent pas « bobos écolos » et règlent les vrais problèmes. Les verts sont toutefois capables du pire comme du meilleur : il faudra de l’écoute de leur part prioritairement avec les habitants de notre métropole.

Signaler Répondre

avatar
quel beau souvneir le 27/05/2020 à 16:50

le bon boulot... on parle des affaires de corruption? entre Confluence, le grand Stade, ou encore le quartier Grolée...y a rien qui vous choque?

ok

et l affaire Empereur, notre Benalla local, ou encore les financements de campagnes, les devis d'amis de la plateforme .... c est passé ou?

les 20 ans de peigne de Collomb apparaissent aux yeux des lyonnais comme la mise en place d'un système préférant les intérêts particuliers, aux intérêts collectifs!

et pendant qu on y est, il est ou son projet pour dynamiser la Guill?????? qui depuis des années ne cesse de se dégrader!! (j habite le quartier!)

ou encore, de l augmentation frénétique de l insécurité sur les espaces publiques,...

et puis, l'histoire TEOM... ca a fait pshit aussi?


a oui, Collomb restera dans les anales!!!! celle d'un gars qui s est fait tout seul... et qui a dérivé vers un sens très aigu du "Tout Pour Ma Gueule" (comme Aulas)

Signaler Répondre

avatar
l'électeur marionnette le 27/05/2020 à 16:48

On vote avant tout pour un programme réalisable, dans le cadre des compétences locales, tant sur le plan de l'économie, de la fiscalité,de la sécurité, du transport, de l'environnement, de la politique de santé et bien d'autres domaines.
Par des "alliances " ou "accords " par circonscriptions pour les métropolitaines et par arrondissements pour les municipales, on sacrifie totalement la substantifique moelle d'une élection, à savoir le projet .
On demande aux électeurs de choisir des hommes et des femmes sur leur "bobine" ou leur nom sans savoir le programme qu'ils appliqueraient s'ils étaient majoritaires.

Nous aurions par exemple, dans une circonscription, un amas hétéroclite formé de gens de LR+ partisans de Collomb+gauche modérée + REM et dans une autre , des LR+ partisans de Kimelfeld + un zeste de verts
Idem à gauche

Quel serait le programme appliqué ?...mystère !
Quel serait l'exécutif définitif ?...mystère !

Donc, tous ces candidats demanderaient aux électeurs de braver le risque covid pour un véritable chèque en blanc
C'est vraiment prendre le citoyen pour une bille que l'on fait rouler à sa guise.
Ce n'est pas parce qu'ils veulent sauver leur place ou conserver tous leurs privilèges et leurs avantages qu'ils doivent se rendre ridicules au point de prendre les gens pour ce qu'ils ne sont pas.
Le lyonnais aime Guignol, mais il n'a pas envie qu'on le prenne pour une marionnette.

Signaler Répondre

avatar
Ironie le 27/05/2020 à 15:52

"il risque une sortie politique qui n’est pas digne du bon travail qu’il a accompli dans notre Métropole pendant 20 ans" : vraiment ???. Il serait bien dans un futur que j'espère proche de faire un vrai bilan.

Signaler Répondre

avatar
christ69007 le 27/05/2020 à 14:27
mon pseudo a écrit le 27/05/2020 à 13h01

il y a encore des gens qui lisent Blachier ?

vous... et vous étiez à 1 minute prés le 1er commentaire...

Signaler Répondre

avatar
H.R le 27/05/2020 à 14:27
mon pseudo a écrit le 27/05/2020 à 13h01

il y a encore des gens qui lisent Blachier ?

Non au bout de 4 lignes je lâche ...mais les comments parfois sont inintéressants surtout quand l'auteur de l'article essaye de répondre , cela permet de voir de très belles figures de retournement

Signaler Répondre

avatar
christ69007 le 27/05/2020 à 14:26

"Reste à parvenir à sortir d’un entre-soi militant par trop sectaire en cas de victoire"
voilà la phrase la plus importante...
Collomb gérait la ville avec des écolos..des gauches gauches.. des centristes voir des élus de droite pour la métropole ...
Avec les verts j'ai peur que cela ne soit qu'une seule couleur...

Signaler Répondre

avatar
romainblachier le 27/05/2020 à 13:51
mon pseudo a écrit le 27/05/2020 à 13h01

il y a encore des gens qui lisent Blachier ?

vous apparement. Et même que vous me commentez

Signaler Répondre

avatar
romainblachier le 27/05/2020 à 13:51
Courtisans a écrit le 27/05/2020 à 13h21

Il est hilarant notre incroyable Mr. B. Après avoir profité des largesses collombiennes en grattant un poste d'élu dans le 7eme, le voilà qui prend des poses de prétendu penseur politique et de nous abreuver de ces extraordinaires analyses où la mauvaise foi le dispute à l'arrogance et à l'obséquiosité... tout un art!

ah les commentaires sous pseudos de haters mal informés qui viennent se défouler sous pseudo. Sans ca lyon mag perdrait son charme

Signaler Répondre

avatar
Duvent le 27/05/2020 à 13:37

il va finir sur bfm ou lci comme journaliste spécialiste de ...ce qu'on veut

Signaler Répondre

avatar
Courtisans le 27/05/2020 à 13:21

Il est hilarant notre incroyable Mr. B. Après avoir profité des largesses collombiennes en grattant un poste d'élu dans le 7eme, le voilà qui prend des poses de prétendu penseur politique et de nous abreuver de ces extraordinaires analyses où la mauvaise foi le dispute à l'arrogance et à l'obséquiosité... tout un art!

Signaler Répondre

avatar
Christine le 27/05/2020 à 13:16

On ne peut mieux le dire !
Merci d'oser le dire

Signaler Répondre

avatar
mon pseudo le 27/05/2020 à 13:01

il y a encore des gens qui lisent Blachier ?

Signaler Répondre

avatar
Enfin place nette pour une vraie démocratie locale le 27/05/2020 à 13:00

Ce qui a maintenu le gégé enposte depuis tant de temps, avec tant de cumuls de mandats, c'est tout simplement son art en manipulation, en contradiction totale avec la démocratie

Il est constant que son langage courant était celui-ci :

"Il n'y a qu'un micro, c'est moi qui le tiens et je le donne à qui je veux, et non pas qui le veut, et si vous n'êtes pas content, je coupe les subventions ..."

Souvenez vous pour le stade privé de son pote, payé finalement pour moitié, et même bien au delà et ça perdurait (mais c'est la fin heureusement !) jusqu'à l'inacceptable indéfendable, le tout dans le cadre de l'intérêt qu'il qualifiait de "général" alors qu'il s'agissait bien d'intérêt privé, il n'y a qu'à voir les gesticulations d'aulas en ce moment pour nous faire croire que son comportement n'est pas "pour ma pomme, les autres rien à footre"

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.