Covid-19 : les chiffres dans le Rhône repartent à la hausse

Covid-19 : les chiffres dans le Rhône repartent à la hausse
Photo d'illustration - LyonMag

Le département est actuellement placé en zone rouge de circulation active du virus.

Les dernières données de Santé publique France viennent confirmer une situation préoccupante. Le nombre d’hospitalisations est en effet en augmentation avec 136 patients hospitalisés ce mercredi dans le Rhône, soit 32 de plus qu’en début de semaine.

Les malades soignés en réanimation connaissent également une hausse inquiétante : ils étaient 23 ce mercredi alors qu’ils 16 lundi.

A noter que le taux d’incidence dans le Rhône s’élève à 88,4 cas pour 100 000 habitants avec un taux de positivité de 6,3%.

19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Kardinal310 le 04/09/2020 à 14:18

Le virus le plus bizarre...il change de symptômes a chaque fois... Majorité de personnes asymptomatique,ils ont rien de tout et apparemment il ne peuvent contaminer que dans des rares cas, taux de mortalité ridicule....et maintenant que la majorité des citoyens commencent à prendre conscience de ça....par hasard le vaccin qui devait être prêt l'année prochaine....va a être prêt bientôt...car le show ne peux plus continuer....on le sais les choses fabriqué en Chine ne durent pas longtemps....alé achetons ce vaccin et on finit l'histoire !

Signaler Répondre

avatar
Patochon le 04/09/2020 à 12:47

J'ai un ami qui a été testé positif, mais ses collègues, amis, sa fille et sa femme sont negatifs et lui n'a tjrs aucun symptome ;
Les tests sont ils vtaiment fiables ?

Signaler Répondre

avatar
Michou le 04/09/2020 à 12:42
le confinement V2 a écrit le 03/09/2020 à 23h46

allez plus que 3 semaines est reboulette confinement V2 franchement l etre humaine ne retine rien

Toi en tout cas, tu retiens pas les regles d'orthographe !

Signaler Répondre

avatar
Mousta CHU le 04/09/2020 à 12:41
Hygiène mentale et physique a écrit le 03/09/2020 à 18h14

Un conseil professionnel simple : misez plus sur le savon de Marseille que sur le savant de Marseille.

Lol

Signaler Répondre

avatar
Gorille le 04/09/2020 à 12:40
Prout a écrit le 03/09/2020 à 15h26

Tout à fait d'accord aussi.

En tout cas quand il avait annoncé que le port obligatoire du masque allait engendrer des violences, il c'etait pas planté !

Signaler Répondre

avatar
rerenon le 04/09/2020 à 10:06
manège a écrit le 04/09/2020 à 09h34

Non ! ce sont des cas dans les Hopitaux , pas ceux détectés asymptomatiques , ou de forme bégnine qui doivent restés chez eux .... Lisez bien l'article !

ben re-non : le taux d'incidence est calculé sur la base de TOUS les gens testés dans le Rhône donc aussi et surtout des asymptomatiques pas malades mais positifs à un test tout à fait problématique en terme de fiabilité ...

Signaler Répondre

avatar
Mieux vaux guérir que prévenir le 04/09/2020 à 09:52
xoox a écrit le 04/09/2020 à 08h20

Tout à fait d'accord seuls les chiffres de patients hospitalisés et en REA compte vraiment. Plus on teste, plus on trouve de cas asymptomatique ou non mais on ne trouvera pas plus de vrai malade qui eux sont toujours connus puisqu'ils sont hospitalisés et de plus on va se rendre compte de la vraie létalité du virus. Et pas des chiffres fantaisistes annoncés au début et au cours de l’épidémie. C'est vrai qu'on a a ce jour très peu de patients en REA du moins sur Lyon ce que je connais. Le profil de ces patients sur Lyon a par de très rares cas sont des patients à haut risque très affaiblis, dont une partie ce sont même infecté à l’hôpital. Donc pour le moment pas de panique

Du coup, on agit lorsqu'il est temps de littéralement paniquer ? Ou bien on met en place des mesures pour ne pas en arriver là ?
Actuellement, personne ne "panique" à part les anti masques, complotistes ou pas.

Signaler Répondre

avatar
manège le 04/09/2020 à 09:34
Taratata a écrit le 04/09/2020 à 09h19

Il y a des cas,parce qu'il y a des tests. Cela fait les choux gras des annonceurs et du gouvernement

Non ! ce sont des cas dans les Hopitaux , pas ceux détectés asymptomatiques , ou de forme bégnine qui doivent restés chez eux .... Lisez bien l'article !

Signaler Répondre

avatar
Taratata le 04/09/2020 à 09:19

Il y a des cas,parce qu'il y a des tests. Cela fait les choux gras des annonceurs et du gouvernement

Signaler Répondre

avatar
xoox le 04/09/2020 à 08:20

Tout à fait d'accord seuls les chiffres de patients hospitalisés et en REA compte vraiment. Plus on teste, plus on trouve de cas asymptomatique ou non mais on ne trouvera pas plus de vrai malade qui eux sont toujours connus puisqu'ils sont hospitalisés et de plus on va se rendre compte de la vraie létalité du virus. Et pas des chiffres fantaisistes annoncés au début et au cours de l’épidémie. C'est vrai qu'on a a ce jour très peu de patients en REA du moins sur Lyon ce que je connais. Le profil de ces patients sur Lyon a par de très rares cas sont des patients à haut risque très affaiblis, dont une partie ce sont même infecté à l’hôpital. Donc pour le moment pas de panique

Signaler Répondre

avatar
Stéphanie le 04/09/2020 à 03:20

Bonsoir j ai une amie qui travaille à la part dieu elle a appris à son travail qu il y a eu un cas de covid la personne infecter à été en contact avec 21 personne et l entreprise ferme pad mais à fait venir une société pour faire désinfecter le magasin est ce normal ?

Signaler Répondre

avatar
le confinement V2 le 03/09/2020 à 23:46

allez plus que 3 semaines est reboulette confinement V2 franchement l etre humaine ne retine rien

Signaler Répondre

avatar
Hygiène mentale et physique le 03/09/2020 à 18:14

Un conseil professionnel simple : misez plus sur le savon de Marseille que sur le savant de Marseille.

Signaler Répondre

avatar
Ils nous mentent, on se réveille le 03/09/2020 à 15:30

Comment ça fait plaisir de voir ces commentaires.......

Signaler Répondre

avatar
Prout le 03/09/2020 à 15:26
Sony5478 a écrit le 03/09/2020 à 13h08

Pourtant, il a bien raison...

Tout à fait d'accord aussi.

Signaler Répondre

avatar
Sony5478 le 03/09/2020 à 13:08
Professeur Ragoult a écrit le 03/09/2020 à 11h52

Enlève ton masque Didier, on t'as reconnu !

Pourtant, il a bien raison...

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 03/09/2020 à 12:10

Tiens donc !
Trop surprenant !
Mais cela devrait se calmer un peu dans les prochaines semaines
Il serait pourtant si simple de rendre cette pandémie anecdotique (certains pays l'ont fait) mais apparemment cela arrange pleins de monde qu'elle ne disparaisse pas trop vite ....

Signaler Répondre

avatar
Professeur Ragoult le 03/09/2020 à 11:52
reanimateur a écrit le 03/09/2020 à 10h59

Le PCR a une incertitude de 3-4%, si vous testez un million par semaine, vous trouverez 30-40 000 faux positifs par semaine qui n'ont en fait pas un brin d'ARN de corona. Par ailleurs ces tests fonctionnent sur le principe d'amplification de l'ADN pour essayer de détecter de l'ADN non humain mais au-delà de 35 cycles d'amplification (ce qui est fait et qui ne devrait pas l'être), on amplifie n'importe quoi et on voit des marqueurs de virus qui n'existent pas ... Les chiffres donnés sont ridiculement bas puisque c'est un bruit de fond (+20 un jour -20 le lendemain), ne pas confondre non plus vraie hospitalisation symptomatique et admission/consultation pour suspicion de covid. Les réa sont partout presque vides (une vingtaine sur tout le Rhône). On sait les traiter bien mieux qu'il y a 6 mois avec notamment des anticoagulants donnés au bon moment et il n'y a quasiment plus aucun mort. La létalité de la covid rejoint celle de la grippe. Quant aux "cas" on joue allègrement sur l’ambiguïté avec "malades" et plus de 95% des cas sont asymptomatiques ... Si on se faisait dépister de la grippe, on aurait aussi une épidémie de positifs non malades, c'est aussi simple que ça. Les chiffres grimpent parce que l'on teste davantage c'est tout. Le taux de positivité reste faible et monte un peu parce qu'on est plus en plein été mais cela reste des positifs asymptomatiques en très très grande majorité pas ou peu contagieux et surtout pas malades. Arrêtons donc cette épidémie de peurs irraisonnées destinée certainement à justifier des mesures autoritaires vexatoires et la casse économique en cours.

Enlève ton masque Didier, on t'as reconnu !

Signaler Répondre

avatar
reanimateur le 03/09/2020 à 10:59

Le PCR a une incertitude de 3-4%, si vous testez un million par semaine, vous trouverez 30-40 000 faux positifs par semaine qui n'ont en fait pas un brin d'ARN de corona. Par ailleurs ces tests fonctionnent sur le principe d'amplification de l'ADN pour essayer de détecter de l'ADN non humain mais au-delà de 35 cycles d'amplification (ce qui est fait et qui ne devrait pas l'être), on amplifie n'importe quoi et on voit des marqueurs de virus qui n'existent pas ... Les chiffres donnés sont ridiculement bas puisque c'est un bruit de fond (+20 un jour -20 le lendemain), ne pas confondre non plus vraie hospitalisation symptomatique et admission/consultation pour suspicion de covid. Les réa sont partout presque vides (une vingtaine sur tout le Rhône). On sait les traiter bien mieux qu'il y a 6 mois avec notamment des anticoagulants donnés au bon moment et il n'y a quasiment plus aucun mort. La létalité de la covid rejoint celle de la grippe. Quant aux "cas" on joue allègrement sur l’ambiguïté avec "malades" et plus de 95% des cas sont asymptomatiques ... Si on se faisait dépister de la grippe, on aurait aussi une épidémie de positifs non malades, c'est aussi simple que ça. Les chiffres grimpent parce que l'on teste davantage c'est tout. Le taux de positivité reste faible et monte un peu parce qu'on est plus en plein été mais cela reste des positifs asymptomatiques en très très grande majorité pas ou peu contagieux et surtout pas malades. Arrêtons donc cette épidémie de peurs irraisonnées destinée certainement à justifier des mesures autoritaires vexatoires et la casse économique en cours.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.