Près de Lyon : une mère condamnée pour des attouchements sexuels sur ses filles

Près de Lyon : une mère condamnée pour des attouchements sexuels sur ses filles
Image d’illustration- LyonMag

Le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône l'a condamné à 8 mois de prison avec sursis.

Une Caladoise de 58 ans a été condamnée pour des agressions sexuelles sur ses trois filles commises en 2009 et 2011. A l'époque, elles étaient âgées entre 6 et 13 ans.

Mais lors de l'audience, le discours des jeunes femmes n'était plus le même qu'au départ. L'une s'est contentée de confirmer ses propos, sans rien ajouter, rapporte Le Progrès. La deuxième est revenue sur ses déclarations demandant de ne pas condamner sa mère.

Malgré ce léger "retournement de veste", le tribunal a décidé de condamner la mère de famille à huit mois de prison avec sursis. Elle a également dû payer 1500 euros de dommages-intérêts à l'une de ses filles.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mano 690 le 21/12/2020 à 09:16

Justice a la carte .la pédophilie est un crime !!!. Les peines doivent être toutes les mêmes...pourquoi dit onts , la loi c est la même pour tout monde ..bref j arrête la . ...

Signaler Répondre

avatar
nanou1964.nb@gmail.com le 21/12/2020 à 06:42

Il y a longtemps en arrière j'aurais dû faire la même chose concernant le père nourricier car à mon époque on osait vraiment pas en parler. Le traumatisme est à vie même après une condamnation.

Signaler Répondre

avatar
Faithless le 21/12/2020 à 02:11
Prk a écrit le 20/12/2020 à 10h25

On demande pas de nom???

Bah non c'est probablement pas un nom à consendance étrangère dommage pour toi mon petit rastons

Signaler Répondre

avatar
JulienOsef le 20/12/2020 à 23:41

Justice de merde!!! 8 mois avec sursis et 1500€ d'amende?
Mais comment peut on ainsi peu sanctionner la pédophilie ?

Signaler Répondre

avatar
Marre marre marre le 20/12/2020 à 17:21

Le Père aurait pris 5 ans ferme et interdit de s'approcher de se enfants. J'en ai marre de ces injustice entre les mères et les pères

Signaler Répondre

avatar
naturellement le 20/12/2020 à 15:39
Prk a écrit le 20/12/2020 à 10h25

On demande pas de nom???

Bien sur que si !

Signaler Répondre

avatar
moutons le 20/12/2020 à 12:43
H a écrit le 20/12/2020 à 12h02

Un homme aurait-ll bénéficié de la même clémence ?

il aurait eu la peine capitale

Signaler Répondre

avatar
H le 20/12/2020 à 12:02

Un homme aurait-ll bénéficié de la même clémence ?

Signaler Répondre

avatar
Zig le 20/12/2020 à 11:26

C'est très courageux et risqué d'oser porter plainte contre ses parents pour des victimes de pédophilie incestueuse.

Il y a énormément de ces victimes qui très longuetemps après les faits et même à plus de 50 ans se taisent et restent sous l'emprise de leur parents.

Ce n'est pas des enfants gâtés qui peuvent leur faire la morale en ce qui concerne le bien fond ou non de porter plainte, ni de les accuser de se rétracter ensuite.

Courage et bravo à ses victimes si elles vont jusqu'au bout de la dénonciation de leur bourreau.

Signaler Répondre

avatar
freepapi le 20/12/2020 à 10:48
kikou a écrit le 20/12/2020 à 09h00

On accuse sa mère et on demande la clémence de la justice, c'est un peu le même sujet du maire du 8ème, avec ses agresseurs. On fait un barouffe du diable, on angage la justice et ensuite on pleure la clémence. Je me demande pourquoi la justice n'engage pas une assignation pour condamner ceux qui la fustigie.

Parce qu'il faut faire le buzzzz ! Concurrencer les médias avec leurs armes !

Signaler Répondre

avatar
Prk le 20/12/2020 à 10:25

On demande pas de nom???

Signaler Répondre

avatar
horreur le 20/12/2020 à 09:58

Détruire ses propres enfants....quelle abjection !!

Signaler Répondre

avatar
kikou le 20/12/2020 à 09:00

On accuse sa mère et on demande la clémence de la justice, c'est un peu le même sujet du maire du 8ème, avec ses agresseurs. On fait un barouffe du diable, on angage la justice et ensuite on pleure la clémence. Je me demande pourquoi la justice n'engage pas une assignation pour condamner ceux qui la fustigie.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.