Génération sacrifiée : faible mobilisation des étudiants à Lyon

Génération sacrifiée : faible mobilisation des étudiants à Lyon
photo d'archive - Lyonmag.com

Ils ne veulent pas être la "génération sacrifiée".

Environ 250 jeunes et étudiants ont répondu à l'appel de l'UNEF ce mardi midi à Lyon, pour dénoncer la précarité de leur situation, en raison de la crise sanitaire.

Le cortège est parti de la Manufacture des Tabacs pour rejoindre le rectorat de Lyon.

"De plus en plus d'étudiants sont obligés de se tourner vers des organismes de distribution alimentaire. A cela s'ajoute la baisse de qualité de nos enseignements", dénonçait l'UNEF dans un communiqué.

19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
François de Boudray le 17/03/2021 à 11:46

Il faut absolument aider les jeunes générations qui sont très peu touchées par le covid et arrêter tout confinement et couvre-feu et fermetures, qui pourraient au besoin être réservés aux seniors dont je fais partie et qui sont le plus à risque.
Les cliniques doivent ête mobilisées par les ARS.Elles sont scandaleusement ignorées pour le moment.

Quand aux étudiants, même si je comprend que ce n'est pas facile, stop à l'avachissement mental et physique. Il suffit de bosser dur, de chercher les aides éventuellement (repas à un euro etc...à ce titre, j'ai adhéré à deux associations pour les aider, je n'ai fait l'objet d'aucun contact. Je pense que le dénuement n'est pas aussi terrible que çà. Quand on meurt de faim...)

Il faut bien sur trier les étudiants étrangers et ne garder que ceux qui réussissent et travaillent .Ceux issue du Maghreb et de l'Afrique subsaharienne doivent être stoppés, pour enrayer le grand remplacement en cours.

Signaler Répondre

avatar
kikou le 17/03/2021 à 11:29

Où est mon commentaire qui traite de l'UNEF , c'est vrai c'est un syndicat gauchiste que je matraque !!!

Signaler Répondre

avatar
Evidence: le 17/03/2021 à 07:17
Arrêtez de lire internet a écrit le 16/03/2021 à 18h20

La génération sacrifié est la génération 80-95
Nous galérions au moins autant que vous et personne nous a rien donné. Ya 20 ans c'était déjà un enfer juste pour décrocher un stage non-rémunéré. Vous croyez quoi ?????

Les 95 ans, il y a 20 ans, étaient déjà à la retraite et ne cherchaient plus de stages rémunérés ou pas.

- Les jeunes, l'avenir de la France, on les confine.
Les vieux, qui ont leurs avenirs derrière eux, on s'en sert comme cobayes pour les vaccins.

Choisis ton "sacrifice", pendant ce temps le navire sombre.

Signaler Répondre

avatar
The big picture le 17/03/2021 à 03:16

Je ne comprends même pas comment des jeunes censés être éduqués peuvent à ce point manquer de discernement, ou se vautrer délibérément dans la démagogie des bas étage. « Sacrifiés » ?? Que leur leaders aillent faire un tour en réa. Qu’ils se remémorent les dizaines de milliers de personnes âgées abandonnées à leur sort dans les Ehpad !
Ces étudiants, s’ils n’étaient pas porteurs sans le savoir du virus libéral, se battraient pour le rétablissement de l’ISF.

Signaler Répondre

avatar
les jeunes etudiants le 17/03/2021 à 00:27

bien que dans la panade ont boudés l’unef... ce syndicat doit être dissous et les representants passés aux cribles par nos RG ;-)

Signaler Répondre

avatar
ExLyonnaise le 16/03/2021 à 23:39

D'autres, à leur âge, portait le fusil pour défendre cette France que d'aucuns aujourd'hui, type UNEF s'efforcent de détruire.

Signaler Répondre

avatar
Alors l'UNEF, ça farte? le 16/03/2021 à 20:39

"Environ 250 jeunes et étudiants ont répondu à l'appel de l'UNEF"
...
"Lyon est, après Paris, la deuxième ville de France pour les études supérieures et pour le nombre d'étudiants, avec plus de 127 500 étudiants."

https://fr.wikipedia.org/wiki/Études_supérieures_à_Lyon#:~:text=Lyon est, après Paris, la,plus de 127 500 étudiants.

Signaler Répondre

avatar
Pluie, vent, froid le 16/03/2021 à 20:31

Faible mobilisation... En même temps, vous avez vu la météo?

Signaler Répondre

avatar
Hihihi... le 16/03/2021 à 18:57

Les drapeaux LFI ... je comprends mieux la mobilisation ...
Pour autant, je soutiens totalement les étudiants, notamment en 1ère année, qui ont débuté leurs études supérieures dans un contexte totalement dégradé.

Signaler Répondre

avatar
Le sens du mot « sacrifice »... le 16/03/2021 à 18:39

L’épidémie galopante n’est pas une fatalité. Le virus ne se propage que grâce à des hôtes humains qui, « généreux et partageurs », se pensent au-dessus des consignes sanitaires. Apéros et compagnie...

Que chacun.e assume ses responsabilités. Les sacrifié.e.s ce sont chaque jours plusieurs centaines de défunt.e.s, je ne sais combien de malades et le personnel hospitalier.

A défaut de faire ce qu’il faut pour enrayer l’épidémie, que ces « joyeux drilles » complètement nombrilistes arrêtent au moins de se plaindre que c’est sans fin ! Ça, c’est vraiment un comble !!

Vous avez aimé le SARS-CoV-2 ? Vous allez adorer son rejeton britannique, le B.1.1.7 : plus contagieux et plus mortel. Ensuite, plus exotiques, les variants sud-africain et brésilien sans doute plus résistants aux températures élevées... Enjoy !

Ah oui, au fait... On ne connaît pas encore les effets neurologiques à long terme de la Covid, y compris chez les patients asymptomatiques ou ayant eu développé une forme légère. À votre santé !

Signaler Répondre

avatar
branleurs le 16/03/2021 à 18:30

Les fainéasses endoctrinées sont de sortie, mais la majorité des étudiants bossent

Signaler Répondre

avatar
Arrêtez de lire internet le 16/03/2021 à 18:20

La génération sacrifié est la génération 80-95
Nous galérions au moins autant que vous et personne nous a rien donné. Ya 20 ans c'était déjà un enfer juste pour décrocher un stage non-rémunéré. Vous croyez quoi ?????

Signaler Répondre

avatar
Terminator le 16/03/2021 à 18:06

Quand on est étudiants n à ton pas droit à des aides financières et aussi cumuler les études et le travail avec......pourtant j en connais une qui le faisait exemple une proche maintenant neurochirurgienne.......

Signaler Répondre

avatar
Malika le 16/03/2021 à 16:33

UNEF ne sait mobiliser que lorsqu’il s’agit de dénoncer des profs et les accuser de racisme ! Ce syndicat ne représente rien de réellement sérieux, j’étais atterrée d’écouter et de lire certains de leurs délires ! Je pense que beaucoup d’étudiants ont préféré prendre de la distance avec ces guignols.

Signaler Répondre

avatar
KontrECOLO le 16/03/2021 à 16:00

Les sacrifiés ce sont les. Soignants, pas vous !
Depuis 1 an ils triment ils souffrent et ils sont Encore submergés à cause de gens comme vous qui faites des rassemblements clandestins.
Il est mardi , retournez à vos études !

Signaler Répondre

avatar
si le 16/03/2021 à 15:52

Qu' ils se sortent les doigts du C .. et qu' ils bossent au lieu de manifester

Signaler Répondre

avatar
Nouvelle Con-Science le 16/03/2021 à 15:28

Les étudiants présents à cette manif luttent, mais ne participent pas à leur journée de cours: pourquoi ne pas attendre samedi ?

Signaler Répondre

avatar
Comme quoi.... le 16/03/2021 à 14:52

Les syndicats, partis politiques et autres associations arriveraient à en mettre dix fois plus dans la rue pour une "grande cause", mais un peu livrés à eux-mêmes, ils ont du mal à défendre leurs propres intérêts.

Assez révélateur.....

Signaler Répondre

avatar
Grimhilde le 16/03/2021 à 14:37

Les étudiants sérieux ont mieux à faire !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.