Présidentielle 2022 : Laurent Wauquiez, candidat de la droite le moins bien placé selon deux sondages

Présidentielle 2022 : Laurent Wauquiez, candidat de la droite le moins bien placé selon deux sondages
Laurent Wauquiez - LyonMag

Le chemin à parcourir jusqu’au premier tour de l’élection présidentielle 2022 est encore long.

Mais il est toujours important de ne pas commencer la course avec trop de points de retard. Pour Laurent Wauquiez, ce n’est franchement pas bien parti.

Si le président fraîchement (et facilement) réélu de la Région Auvergne-Rhône-Alpes se présentait face aux électeurs français dimanche prochain comme candidat officiel de la droite, il ne récolterait que 13%, loin derrière Emmanuel Macron (28%) et Marine Le Pen (26%). C’est ce qui ressort d’un sondage Ifop-Fiducial pour LCI et Le Figaro, qui a testé Laurent Wauquiez, mais aussi ses rivaux Xavier Bertrand et Valérie Pécresse.

Si les scores des trois potentiels candidats de la droite en 2022 ne sont pas si éloignés dans cette étude, Laurent Wauquiez serait toutefois le moins bon cheval. Avec ses 13%, il ferait moins bien que Valérie Pécresse (14%) et surtout Xavier Bertrand (18%). Il se consolera en se disant qu'il fait un bond de 5 points depuis le dernier sondage.

Il est intéressant de noter que quel que soit le candidat de la droite, le score de Marine Le Pen ne bougerait pas. C’est plutôt à Emmanuel Macron que Xavier Bertrand et Valérie Pécresse semblent voler quelques voix.

Autre question posée par Ifop/Fiducial concernant cette place tant convoitée de candidat de la droite : quelle personnalité souhaitaient voir les sondés jouer ce rôle en 2022.
C’est Xavier Bertrand qui fait ainsi l’unanimité auprès des sympathisants et électeurs de la droite avec 40% d’intentions, contre 23% pour Valérie Pécresse et 17% pour Laurent Wauquiez. Suivent Michel Barnier (8%) et Bruno Retailleau (4%).

Enfin, dernier couteau dans la plaie du clan Wauquiez : le sondage teste Xavier Bertrand dans deux cas de figure d’un éventuel second tour de la présidentielle. Si le président de la Région Hauts-de-France se qualifiait face à Marine Le Pen, il la battrait facilement avec 61% des voix contre 39% pour la candidate RN. Et face à Emmanuel Macron aussi, Xavier Bertrand serait annoncé vainqueur avec 52% des voix contre 48% pour le président de la République sortant.

3e homme pour Ifop-Fiducial, 4e pour Ifop

Samedi soir, Ifop sortait un autre sondage pour le Journal du Dimanche. Et Laurent Wauquiez était alors considéré comme le 4e meilleur choix de la droite pour 2022 selon 35% des sondés. Xavier Bertrand (46%) et Valérie Pécresse (42%) restaient en tête, et c'est François Baroin (38%) qui s'intercalait, tandis que Michel Barnier restait en embuscade à 32%.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Vive la droite démocratique et républicaine. ( sans les intégristes d’extrême-droite) . le 05/07/2021 à 19:42

C’est aux militants du LR de choisir leur porte parole pour 2022 . Ce qui est normal et qui les mènera à la VICTOIRE.

Signaler Répondre

avatar
Vive mr wauquiez le 05/07/2021 à 19:40

Un homme sympathique et courageux. Un bosseur qui aura peut-être une beau poste de ministre après 2022 .

Signaler Répondre

avatar
Carlton le 05/07/2021 à 17:15

Normal, les gens préfèrent les politiciens qui passent leur temps sur les plateaux tv parisiens (nationaux), le reste ce n'est qu'une histoire de réputation.

Signaler Répondre

avatar
Prout the real one le 05/07/2021 à 11:38

Vu les résultats des régionales, il est plutôt extrêmement bien placé !

Signaler Répondre

avatar
Bonjour le 05/07/2021 à 11:30

Ça va être très long cette campagne bien plus que le confinement...

Signaler Répondre

avatar
et si on demandait aux habitants le 05/07/2021 à 09:13
Foxy69 a écrit le 05/07/2021 à 07h28

les sondages.......lol mdr et surtout RAB

et si on demandait aux habitants de Mars quel serait leur choix parmi les candidats ?
Les sujets des sondages sont vraiment n importe quoi mais on sent bien qu il y a une economie tres structurée (ah...mon ami...Pognon )autour de cette activité .

Signaler Répondre

avatar
Foxy69 le 05/07/2021 à 07:28

les sondages.......lol mdr et surtout RAB

Signaler Répondre

avatar
STEPHANOIS le 05/07/2021 à 07:26

A peine réélu, et, déjà candidat potentiel à une autre élection.
Commentateur sans étiquette.

Signaler Répondre

avatar
flic bus le 04/07/2021 à 22:48

Tant que ces gens taperont dans la caisse de l'état , ou seront mouillés dans des magouilles de prises d'intérêts , conflits d'intérêts ou détournements de fonds publics , ils pourront aller se brosser !
Ils prennent trop les gens pour des cons !
Tous et toutes !
Ils sont une Mafia politique : autant avoir des militaires aux commandes =
Tout le monde rasera les murs !

Signaler Répondre

avatar
Evidemment le 04/07/2021 à 21:21

X Bertrand clame haut et fort qu'il est candidat et les médias ne parlent que de lui, Macron et Le Pen sont évidement présentés comme incontournables.... mais attendons que la campagne commence vraiment et que tous les candidats se présentent... après on verra.

Signaler Répondre

avatar
Danse le 04/07/2021 à 21:01
Cybelle a écrit le 04/07/2021 à 20h13

17 % pour quelqu'un qui n'est pas candidat, cela est déjà remarquable !
Nous avons pu constater que les instituts de sondages s'étaient lourdement trompés lors des élections régionales, alors l'élection présidentielle qui se déroulera dans un an ... Se souvenir que M. Juppé selon les sondages devait être élu !

C'est la propagande et malgré que tout s'effondrait partout, la Pravda a vanté la réussite de l'URSS et son statut éternel jusqu'à la dernière minute avant la chute finale. On y est.

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 04/07/2021 à 20:22

Logique, par exemple Pécresse et Bertrand sont tout le temps fourrés vers Paris et donc bien plus présents et connus avec des journalistes en majorité sur Paris aussi (les autres seront peut-être en taule d'ici là avec leur passif).
Il part certainement avec ce handicap.
Mais attention, il s'est toujours pas déclaré, à suivre, on ne sait jamais dans un sens comme dans l'autre.
Vu comme ça part, l'an prochain c'est macro contre une multitude de petits scores en face qui se chamailleront comme d'habitude et ne feront pas alliance, ou alors contre nature et ça ne marchera pas...

Signaler Répondre

avatar
Cybelle le 04/07/2021 à 20:13

17 % pour quelqu'un qui n'est pas candidat, cela est déjà remarquable !
Nous avons pu constater que les instituts de sondages s'étaient lourdement trompés lors des élections régionales, alors l'élection présidentielle qui se déroulera dans un an ... Se souvenir que M. Juppé selon les sondages devait être élu !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.