Le problème avec la Présidence d’Interpol à Lyon

Le problème avec la Présidence d’Interpol à Lyon
Romain Blachier - DR Nicolas Nova

La presse lyonnaise est peu loquace sur ce sujet, qui de fait relève davantage de politique internationale que locale même si le siège d’Interpol est situé à Lyon.

L’inspiration de l’existence de cette institution vient d’ailleurs en partie d’un Lyonnais, le professeur Edmond Locard, également véritable inventeur de la police scientifique.

Interpol est une structure qui vise à combattre la grande criminalité et le terrorisme dans le monde. Une belle mission que ses agents opèrent avec motivation et talent.

Mais le fait est, qu’une nouvelle fois, cette puissante institution intergouvernementale (et non pas internationale mais je laisse les amateurs de Droit public et de Sciences Politiques aller chercher la différence !) suscite la polémique au sujet de sa présidence. Le chinois Meng Hongwei, son ancien Président, désormais emprisonné pour corruption dans son pays, était par exemple l'un des acteurs de la répression du mouvement étudiant de Tian’Anmen.

Demain, c’est le sujet de la polémique dont je veux parler ce jour, c’est peut-être Monsieur Ahmed Naser Al-Raisi, général dans l’armée des Emirats-Arabes-Unis, qui pourrait être aux commandes de l’institution située à la Cité Internationale de Lyon. Certes, les Emirats-Arabes-Unis ne sont pas le pire endroit pour ce qui concerne les Droits de l’Homme sur la péninsule arabe. Mais tout est relatif.

Derrière les insragrameurs et instagrameuses venues y trouver refuge afin de monnayer leur influence auprès des marques sans payer de taxes, il existe une répression des acteurs des Droits de l’Homme et des accusation de torture de la part d’ONGs.

L’activiste Ahmed Mansour y est emprisonné pour critiques du régime, le chercheur Matthew Hedges y a été arrêté pour tentative d’espionnage sans aucun fondement. Et on peut même, comme Monsieur Issa Ahmad, se retrouver avec des ennuis policiers parce qu’on a soutenu l’équipe de foot du (fort peu démocratique) Qatar en lieu et place de celle de son pays.

Certes le pouvoir réel chez Interpol est d’abord celui du Secrétaire Général plutôt que celui du Président. Certes l’élection du Président n’est pas faite. Certes il faut aussi voir que derrière la polémique sur les Droits Humains se jouent des jeux d’influence : le Qatar et les Emirats Arabes Unis ne sont pas les derniers à se savonner la planche en matière d’influence internationale. Certes il y a aussi un jeu politique quand un proche du député désormais Génération Ecologie, Hubert Julien-Laferrière, exprime la volonté de bousculer le Maire de Lyon EELV Grégory Doucet sur ce dossier.

Mais, c’est le plus important, reste aussi un malaise profond à laisser présider Interpol par un homme dont les services sont régulièrement accusés de violer les Droits Humains...

Romain Blachier

X
13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bou Dris le 04/10/2021 à 05:44
Emirats vs France a écrit le 02/10/2021 à 12h03

Les Emirats n'ont pas mis en place de pass sanitaire. Dubai réduit les libertés des délinquants, mais la France celle des citoyens, c'est plus facile

C'est faux! Certains émirats comme Dubai n'ont pas mis en place de passe sanitaire. Mais il est en place dans le plus gros, le plus important et le plus influent des 7 émirats....Abou Dabi!! Avec vaccination obligatoire dès 16 ans.

Signaler Répondre

avatar
mouai949 le 03/10/2021 à 23:28
JM a écrit le 01/10/2021 à 16h17

Le soucis c'est qu'un général d'armée aux ordres d'une monarchie, obéit et agit uniquement dans l'intérêt de son royaume. Il faut une personne moralement indépendante, qui n'a pas prêté serment sur sa vie de défendre un roi par exemple ....

Un fonctionnaire internationnal type onu, quoi.

Signaler Répondre

avatar
Emirats vs France le 02/10/2021 à 12:03
uae a écrit le 01/10/2021 à 23h16

ce qui vous fait chier c’est qu’un arabe dirige interpol. pourquoi pas ? si tout était gérer comme aux émirats en France il n’y aurait olus de délinquance.

Les Emirats n'ont pas mis en place de pass sanitaire. Dubai réduit les libertés des délinquants, mais la France celle des citoyens, c'est plus facile

Signaler Répondre

avatar
Fragnon le 02/10/2021 à 09:57

Compliments au photoshoppeur !

Signaler Répondre

avatar
... le 02/10/2021 à 07:31

Si c'était un agent du mossaad ça ne choquerait personne, et nous n'aurions même pas l'info comme pour les présidents précédents.... Mais bon....
Peu importe qui est au commande c'est du droit international et ne regarde que les États entre eux !
Nos droits et libertés sont actuellement bafoués sans pression et nos élus ne cessent de légiférer sur des lois anti-social mais purement répressive et fiscal alors avant de vouloir faire du droit international,
essayons déjà de faire gérer démocratiquement la métropole de Lyon (dont le président fait cavalier seul) et accessoirement la France où la constitution de 58 et son préambule est totalement oublié (plus de liberté de conscience, de culte sous couvert de Laïcité, plus de liberté d'expression et de grève = forces armées face aux manifestants pacifique, plus de liberté de circulation et de déplacements = sans le fameux "pass" et la liste est longue ...
Où est la dictature finalement ?!
Et puis.... Bein interpol....

Signaler Répondre

avatar
uae le 01/10/2021 à 23:16

ce qui vous fait chier c’est qu’un arabe dirige interpol. pourquoi pas ? si tout était gérer comme aux émirats en France il n’y aurait olus de délinquance.

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha 0,001 le 01/10/2021 à 18:26

Bah il suffit de voir également qui siège à l’ONU surtout lorsqu’on connaît les organes principaux de l’ONU Conseil économique et social, Cour internationale de Justice etc.. cette même ONU où siège l’Afganistan, les Émirats etc et qui a osé condamner la France pour l'interdiction du voile intégral, hilarant non :-)

https://www.un.org/fr/about-us/member-states

Signaler Répondre

avatar
Marie Gabrielle le 01/10/2021 à 17:56

Affaire à suivre.

Signaler Répondre

avatar
Maitre Kobayashi le 01/10/2021 à 16:46

Quand l’aveugle blâme la mauvaise vue du borgne.

Signaler Répondre

avatar
JM le 01/10/2021 à 16:17

Le soucis c'est qu'un général d'armée aux ordres d'une monarchie, obéit et agit uniquement dans l'intérêt de son royaume. Il faut une personne moralement indépendante, qui n'a pas prêté serment sur sa vie de défendre un roi par exemple ....

Signaler Répondre

avatar
Bastards le 01/10/2021 à 15:15
Grand gognand a écrit le 01/10/2021 à 14h49

Merci de nous informer et de nous alerter sur ce dossier...car personne n'en parle..
Car c'est vrai que la Chine, les Émirats Arabe ou le Qatar ne sont pas un modèle de démocratie et de respect des Droits de l'Homme

C'est marrant quand on les dénonce le pouvoir ferme les yeux
Rappelez vous la banderole lors d'un match de foot Bastia Psg " le Qatar finance le terrorisme et le PSG " , ce qui est totalement vrai , Le club corse s'est fait descendre et mis à l'amende par la FFF et cela a favoriser sa descente en N3 (avec Aulas et Lopez dans les 1er rôle)

Signaler Répondre

avatar
Pas tout frais... le 01/10/2021 à 15:12
Grand gognand a écrit le 01/10/2021 à 14h49

Merci de nous informer et de nous alerter sur ce dossier...car personne n'en parle..
Car c'est vrai que la Chine, les Émirats Arabe ou le Qatar ne sont pas un modèle de démocratie et de respect des Droits de l'Homme

L'information ne date pas d'hier, mais tant que les grandes chaînes de télévision ne décideront pas de faire tourner en boucle le sujet...
Remercions Romain Blachier de le remettre en avant, et méditons sur le fonctionnement d'Interpol...
(Cela nous change de son angélisme à propos de la Guill'. ^^ )

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 01/10/2021 à 14:49

Merci de nous informer et de nous alerter sur ce dossier...car personne n'en parle..
Car c'est vrai que la Chine, les Émirats Arabe ou le Qatar ne sont pas un modèle de démocratie et de respect des Droits de l'Homme

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.