L'agence de notation financière Moody's réhausse la note du Sytral

L'agence de notation financière Moody's réhausse la note du Sytral
photo d'illustration - Lyonmag.com

L'agence de notation financière Moody's a publié ce mardi soir la nouvelle note obtenue par le Sytral. Le syndicat des transports en commun lyonnais obtient un Aa2 avec une perspective réhaussée à stable.

"Cette note reflète une flexibilité du SYTRAL sur ses recettes et ses dépenses lui permettant de faire face à un accroissement de la dette, tout en préservant la solidité de son profil de crédit" est-il précisé.
 
L’agence de notation pointe ainsi une capacité du SYTRAL "à maintenir une performance de fonctionnement très solide et résiliente, lui permettant de faire face aux ambitions du plan de mandat 2021-2026".
 
L’agence Moody’s relève notamment "une gestion financière prudente, assurant une structure de dette saine et un profil de liquidité solide, malgré des dépenses d’investissement élevées dans les trois prochaines années". Le modèle de financement a également été distingué, le "SYTRAL bénéficiant de sources diversifiées de recettes de fonctionnement, qui a démontré sa résilience au choc de la pandémie".  Si le poids de la dette est en hausse "en raison d’un plan de mandat ambitieux", il est "considéré comme gérable en raison de charges d’intérêt ne représentant que 2,5% des recettes de fonctionnement entre 2022 et 2023".  

"Au-delà du modèle de financement performant du SYTRAL, les actions volontaristes que nous menons pour lutter contre le réchauffement climatique et réduire les inégalités sociales sur le territoire nous permettent d’accéder à des emprunts à long terme auprès de plusieurs banques publiques et de bénéficier de subventions à l’échelle européenne sur des projets tels que le renouvellement de la flotte de bus avec des véhicules électriques et GNV, ou encore la desserte des quartiers prioritaires de la politique de la ville", s'est félicité dans un communiqué Bruno Bernard, le président du SYTRAL.

X
5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
BBQ le 10/11/2021 à 23:59

Et avec quoi?

Signaler Répondre

avatar
MEUHMEUH le 10/11/2021 à 12:07

Comme quoi le financement du métro E est faisable.

Signaler Répondre

avatar
Ambitions? le 09/11/2021 à 22:23
Sans ambition a écrit le 09/11/2021 à 18h54

En même temps les projets voulus manquent d'ambition par rapport à la taille de l'agglo et à ses enjeux, et à la volonté affichée de réduire la place de la voiture. Si on veut vraiment diminuer la part de la voiture, il faut développer massivement le réseau et notamment le métro, seul mode qui dissuade de prendre sa voiture et qui peut justifier de réduire les voies de circulation.

De quelles ambitions parlez vous ? On ne construit pas des metros par ambition mais en le justifiant par la densite de population a desservir et le potentiel de developpement. Il n y a que l ancienne majorite qui etait capable de proposer des metros pour des ambitions electoralistes. Regarder le metro E. Ils voulaient depenser 1,6 milliard pour un bassin de population qui devrair etre 3 fois plus dense pour justifier un tel transport et ils nous explique ensuite que ca va se developper alors que le principal argument des anti telepherique et justement de ne pas denaturer l ouest. En clair ils voulaient nous faire croire que ca servirait aux futurs immeuble alors qu un pilone mais en panique tout l ouest. Belle ambition que de promettre aux riches et de ce fait endeter la metropole pour une volonte electoraliste

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha 0,001 le 09/11/2021 à 20:50
Sans ambition a écrit le 09/11/2021 à 18h54

En même temps les projets voulus manquent d'ambition par rapport à la taille de l'agglo et à ses enjeux, et à la volonté affichée de réduire la place de la voiture. Si on veut vraiment diminuer la part de la voiture, il faut développer massivement le réseau et notamment le métro, seul mode qui dissuade de prendre sa voiture et qui peut justifier de réduire les voies de circulation.

Ben non, le soir si je termine tard, je suis plus en sécurité dans ma voiture que dans le métro ou le bus, finir le trajet à pied relève du suicide, femme seule le soir = emmerdes assurées !

Signaler Répondre

avatar
Sans ambition le 09/11/2021 à 18:54

En même temps les projets voulus manquent d'ambition par rapport à la taille de l'agglo et à ses enjeux, et à la volonté affichée de réduire la place de la voiture. Si on veut vraiment diminuer la part de la voiture, il faut développer massivement le réseau et notamment le métro, seul mode qui dissuade de prendre sa voiture et qui peut justifier de réduire les voies de circulation.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.