Journée de lutte contre les violences faites aux femmes : une manifestation devant l'ENS Lyon ce jeudi

Journée de lutte contre les violences faites aux femmes : une manifestation devant l'ENS Lyon ce jeudi
L'ENS Lyon - LyonMag

Une manifestation aura lieu ce jeudi devant l'ENS Lyon à l'occasion de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

L'intersyndicale CGT, SUD, SNESUP-FSU et Echarde appelle à un rassemblement à 17h sur le parvis René Descartes, alors que 27 cas d'agressions sexuelles et de viols ont été recensés au sein de l'école en quatre ans. Les syndicats entendent surtout dénoncer la gestion de ces affaires par la direction de l'ENS, pointant du doigt le manque de sanction, l'absence de plan de prévention et de protection des victimes et de protection des victimes ainsi que la non-application du code du travail en matière de droits et de lutte contre les violences et le harcèlement.

"Nous interpellerons la gouvernance de l'ENS de Lyon pour dire que ces étudiantes ont droit à la justice, à la vérité, à la réparation afin que ces violences ne se répètent plus", indique l'intersyndicale dans un communiqué.

X
8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Alberto1960 le 26/11/2021 à 09:45
Le woke parle a écrit le 25/11/2021 à 08h47

Je suis woke et je vois clairement l'ENS pour ce qu'elle est. Une institution néfaste dont les côtés malveillants dépassent ses avantages pour les Lyonnais.

Je suis catégorisé de "boomer""vroomer" et je vois clairement la politique écologiste Lyonnaise pour ce qu'elle est. Une dictature néfaste dont les côtés malveillants dépassent ses avantages pour les Lyonnais.

Signaler Répondre

avatar
Mouhaha 0,001 le 26/11/2021 à 09:23
Le woke parle a écrit le 25/11/2021 à 08h47

Je suis woke et je vois clairement l'ENS pour ce qu'elle est. Une institution néfaste dont les côtés malveillants dépassent ses avantages pour les Lyonnais.

Quand on épouse une cause, des dogmes qu’on s’approprie un mot un mouvement et qu’on a strictement rien compris ça donne je suis woke, devenez plutôt pastafariste c’est mieux pour un esprit aiguisé tel que le votre :-)

Signaler Répondre

avatar
Faiblesse d'esprit revendiquée ? Bizarre ! le 26/11/2021 à 08:49
Le woke parle a écrit le 25/11/2021 à 08h47

Je suis woke et je vois clairement l'ENS pour ce qu'elle est. Une institution néfaste dont les côtés malveillants dépassent ses avantages pour les Lyonnais.

En même temps, si vous êtes woke, votre esprit d'analyse et la nécessaire objectivité qui rend un discours recevable sont au ras des bouses.. J'ai eu l'impression de lire "je suis un mouton pétri d'idéologie".
Ça sonne comme "les antifas" qui sont on ne peut plus fascistes dans leurs modes d'action, comme "les anti-racistes" qui sont en fait des racistes anti-Blancs véhéments, comme les "neo-féminstes" qui sont en réalité androphobes... Le wokisme n'est qu'une tare intellellectuelle de plus qui n'a que la sémantique pour justifier son intolérance. S'en revendiquer démontre un enfermement de la pensée et des œillères idéologiques pathétiques. Loin d'être une preuve d'intelligence, c'est au contraire l'exposition d'une grande bêtise. Idem pour la Cancel Culture et autres tares mentionnées plus haut. Ça donne aux adeptes une impression de supériorité intellectuelle par une sensation d'éveil de la conscience et une posture dont la marginalité vaudrait à elle seule preuve d'intelligence et de pertinence. En réalité, ca permet juste à des idiots de s'autoproclamer "génies à l'avant-garde de la pensée" en se regardant le nombril alors qu'il s'agit d'une régression à l'état tribal.
Puissiez-vous vous libérer de vos chaînes cognitives afin de d'élever votre conscience à un niveau supérieur à celle d'une fashion victim. Là, ça fait Mouton de Panurge.

Signaler Répondre

avatar
Yo le 25/11/2021 à 13:31

Même dans les écoles orientées à gauche, pourtant pétries de belles idées humanistes, les pervers sexuels sévissent en toute impunité jusque la ?

La gauche ne serait l'ide même de la pureté et de la bienveillance ?

Mince, le mythe s'effondre !

Signaler Répondre

avatar
mais oui bien sur.. le 25/11/2021 à 12:22
Lyon synonyme de déclin a écrit le 25/11/2021 à 08h37

Une solution facile : fermer et démolir cette institution inique d'elitisme dont Lyon n'a plus besoin. Pareil pour l'Opera de Lyon et toutes les autres instances cultureuses étatique qui sont l'objet de toutes sortes de dérives morales. Conclusion : où il y a la culture il y a la bactérie qui nourrit les infections semblables qui caractérisent l'ENS.

Oui tu as raison, passons nous de la culture, et puis prochaine étape, allons brûler des livres, des beaux autodafés, comme en 1933..

Nan c'est sur, toi les lieux de culture tu dois pas en fréquenter, et lire des livres encore moins.

Alors un conseil, reste dans ton existence aigrie et pourrie et laisse la culture a ceux qui en ont besoin, merci

Signaler Répondre

avatar
Le woke parle le 25/11/2021 à 08:47

Je suis woke et je vois clairement l'ENS pour ce qu'elle est. Une institution néfaste dont les côtés malveillants dépassent ses avantages pour les Lyonnais.

Signaler Répondre

avatar
La stupidité est inguerissable le 25/11/2021 à 08:45

Fermer l'ENS. Lyon vivait bien sans ce ramassis de précieux élitiste pendant des milliers d'années.

Signaler Répondre

avatar
Lyon synonyme de déclin le 25/11/2021 à 08:37

Une solution facile : fermer et démolir cette institution inique d'elitisme dont Lyon n'a plus besoin. Pareil pour l'Opera de Lyon et toutes les autres instances cultureuses étatique qui sont l'objet de toutes sortes de dérives morales. Conclusion : où il y a la culture il y a la bactérie qui nourrit les infections semblables qui caractérisent l'ENS.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.