Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

TCL : et maintenant ?

Le trafic revient à la normale en ce début de semaine sur le réseau des Transports en Commun Lyonnais, après une semaine et demie de grève. C’est la conséquence immédiate du vote des salariés des TCL, de moins en moins mobilisés au fil des jours débrayés. Un retour au travail qui se fait contre la volonté de la base syndicaliste, prête à mener un combat plus dur face à la direction de Keolis-Lyon, le gestionnaire du réseau. Mais le conflit entre syndicats et direction des TCL n’est pas terminé, avec des menaces de grèves déjà lancées pour la Fête des Lumières ou les week-ends de fin d’année. Lyon Mag.com fait une mise au point.

Des discussions toujours difficiles
Les dix jours de grève aux TCL ont laissé des traces. Du côté des syndicats et des grévistes déjà : car même si la mobilisation a été forte, l’incendie du dépôt de bus de Perrache n’est peut-être pas étranger à l’arrêt de la mobilisation. Pour ne pas s’enliser dans une grève sans fin, et peut-être aussi pour ne pas se mettre complètement à dos les usagers lyonnais, les salariés ont décidé de suspendre pour un temps leur préavis de 99 jours. Ce dernier est toujours en vigueur et la menace de nouveaux débrayages planent. "Si la direction de Keolis n’accepte pas la nomination d’un médiateur, ou si elle ne fait pas de nouvelles propositions dans les semaines qui viennent, il est certain que nous allons de nouveau nous mettre en grève, et nous frapperons au moment où ça doit faire mal", affirmer Yves Gelibert, syndicaliste à la CGT. De nouvelles actions sont donc à prévoir ponctuellement et notamment lors de la Fête des Lumières et des journées commerciales des fêtes de fin d’année. "Le 8 décembre, c’est quand même loin, poursuit Yves Gelibert. On ne peut pas prévoir la mobilisation du personnel deux mois à l’avance mais il peut surtout y avoir des grèves bien avant. En tout cas, si rien n’est résolu d’ici là, le 8 décembre sera dans le lot."
Mercredi, les négociations sur le projet Edifis, qui remet en cause les accords d’entreprises reprennent, sur la couverture santé et la prévoyance. Mais comment vont se dérouler les discussions ? "Vu l’état d’esprit de la boîte, commente encore le syndicaliste, ce n’est pas engageant, de discuter avec elle. Même sur le dossier de la prévoyance, qui n’est pas un dossier conflictuel, on a l’impression que ça va le devenir." Et la mise en place de poursuites disciplinaires envers deux salariés selon la direction, plus d’une trentaine selon les syndicats, ne devrait pas apaiser les esprits.

Une grève à plus de 20 millions d’euros
Côté Keolis, c’est le coût de cette grève qui est difficile à supporter : 12 millions d’euros pour le dépôt incendié, plus deux millions pour les réductions aux usagers, plus le manque à gagner quotidien, qui n’a pas été communiqué… On peut imaginer que le coût total doit dépasser les 20 millions d’euros. Pour autant, la direction ne s’alarme pas par rapport aux menaces de grèves tenaces annoncées en décembre. "La météo du 8 décembre ne se fait pas au début du mois d’octobre, commente Bernard Tabary, le directeur de Keolis-Lyon. Entre temps, il va y avoir de nouvelles négociations sur le projet Edifis. Il y a également des élections professionnelles, qui, à mon avis, ont pesé dans cette grève." Néanmoins, aucune nouvelle réunion de négociations concernant les cinq points de désaccord n’est prévue. "Nous avons déjà fait des avancées sur ces points de discordes. Elles ont été refusées par l’intersyndicale mais elles sont toujours sur la table, prêtes à la signature", précise la direction.

Gwenaël Windrestin

A noter : L’abonnement du mois de novembre sera 30% moins cher, pour tous les types d’abonnement, et la journée du 17 octobre prochain sera gratuite dans les transports en commun lyonnais.



Tags : TCL |

Commentaires 1

Déposé le 05/10/2009 à 12h43  
Par Guillaume Citer

Y compris les abonnements Ourà (combiné TER/TCL) ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.