Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les Verts du Rhône réaffirment leur singularité

Dans un communiqué rendu public mardi, Philippe Meirieu, vice-président Europe écologie du conseil régional, et Yves Durieux, secrétaire départemental des Verts du Rhône invitent les socialistes à « comprendre et à respecter les différences entre les partenaires d’une majorité. » Un avertissement pour les socialistes, qui n’ont cessé de déstabiliser la candidate verte Béatrice Vessiller durant l’entre-deux tours de la cantonale partielle de Villeurbanne, qu’ils ont remporté avec seulement onze voix d’avance.

« Cet épisode électif ne doit pas être prétexte à des règlements de compte municipaux. » Anticipe-t-on déjà du côté écologiste d’hypothétiques sanctions au conseil municipal de Villeurbanne, comme l’avait laissé entendre le maire Jean-Paul Bret dimanche soir ? Peut-être. En tout cas, du côté des Verts du Rhône, on souhaite mettre les choses au point, et rappeler certaines vérités. « Ni le Front de Gauche, ni le Modem et encore moins les organisations écologistes ont soutenu la candidature de celui qui se présentait comme « candidat des socialistes, de la gauche rassemblée, des écologistes et des démocrates ! » Soin particulier est pris pour ne pas citer Richard Llung... On imagine volontiers la tension née du jeu de dupe mené par les socialistes de Villeurbanne, invitant grossièrement Béatrice Vessiller à se retirer au second tour de l'élection partielle du canton centre de Villeurbanne pour laisser les coudées franches au candidat socialiste. « Sur le terrain villeurbannais, les accords sont nombreux avec nos partenaires socialistes mais concernant l’agglomération et le département, les désaccords sont réels notamment autour des projets OL-Land et le bouclage du périphérique. » De quoi rappeler les principes basiques de la démocratie locale, de la concordance à la dissonance. Alors, oui, pour les représentants de l’exécutif départemental des Verts, « la candidature Europe Écologie – Les Verts était légitime face à un parti qui a la main-mise sur tous les postes politiques importants de la commune de Villeurbanne. Cette hégémonie n'apporte rien. » Un pavé dans la mare socialiste villeurbannaise, souvent brocardée pour son autoritarisme. Partenaires les écologistes, mais pas vassaux...



Tags : villeurbanne | cantonales | vert | llung | vessiller |

Commentaires 2

Déposé le 16/06/2010 à 15h42  
Par josy Citer

Papy Meirieu croit qu'il faut être au MoDem pour être démocrate Et chez Europe machin pour être écologiste ? Pas mal, il progresse ! ... Non mais sérieusement, quelle(s) remarque(s) lamentables. Changez de disque les verts, vous êtes ringards et rouillés pour des gens qui veulent changer la politique. Stop à la tartufferie

Déposé le 15/06/2010 à 17h08  
Par Géant Vert Citer

ça craint quand même d'avoir récupérer les voix de la Droite et de l'Extrême-Droite...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.