Manifestation pro-IVG devant l’Hôtel-Dieu vendredi soir

Manifestation pro-IVG devant l’Hôtel-Dieu vendredi soir

Alors que se tenait dans la salle du Grand Dôme de l’Hotel-Dieu la conférence de presse du la fin de consultation du comité de pilotage du site, une centaine de personnes a manifesté sous les fenêtres quai Jules Courmont pour la fin du démantèlement de l’hôpital public et pour le droit à l'avortement.

Il était 19h quand une centaine de manifestants s’est faite entendre des salons de l’Hôtel-Dieu ou se tenait la présentation des projets choisis pour la réhabilitation du site. Sous l’étendard « Non au démantèlement de l’hôpital public », le centaine de manifestant a également affiché un message pour le droit à l’IVG. Le collectif pro-avortement milite pour l’ouverture et réouverture des structures de proximité, le soutien et maintien de tous les centres d’interruption de grossesse. Il défendent également la possibilité d’obtenir un rendez-vous dans les 5 jours pour la pratique d’une IVG, les retards de prise en charge entrainant parfois le renvoi des femmes hors délais légaux



Une vingtaine de jeunes leur a fait face en les invectivant, certains brandissant des crucifix, d'autres leur majeur. Ils ont également sorti un drapeau « Sacré Coeur de Jesus, espoir et salut de la France », traduisant plutôt une appartenance aux mouvements religieux radicaux. Un cordon de CRS a tenu a distance les deux groupes. Il n'y pas eu de débordements ou de blessés. Un membre du collectif pro-avortement aurait été interpellé, puis relâché.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pro-Choix le 06/10/2010 à 11:51

50 ? Change de lunette, les belles photos que nous avons de cette manifestation montre bien moins de 50 personnes cotés anti-IVG. Déjà une vingtaine je trouvais ça abusé :D. Quand à la violence, a part celle des flics il va falloir que tu nous montre où il y a eu violence... Nous refu­sons les pra­ti­ques et les dis­cours mora­lis­tes et culpa­bi­li­sants : Parce qu'un enfant si je veux et quand je veux. Parce que la gros­sesse n'est pas tou­jours un choix. Parce qu'une femme doit pou­voir jouir de son corps, sans peur et sans contrainte. Parce que cette pra­ti­que ne doit pas retour­ner dans la clan­des­ti­nité !

Signaler Répondre

avatar
Seb faf le 03/10/2010 à 12:47

"Une vingtaine" mon cul oui on était une cinquantaine présent, et nous on a pas été violent contrairement aux pro-morts qui se sont fait matraqués par les crs car eux étaient violent...

Signaler Répondre

avatar
Bibich le 02/10/2010 à 15:43

Un membre de la contre-manifestation également a été interpellé mais ça on oublie de le préciser afin de bien montrer que les gentils sont persécutés par la police et les méchants, eux, on les flics dans leur poche. Ridicule.

Signaler Répondre

avatar
rebellyon le 02/10/2010 à 10:02

un récit de la manifestation en photo a été mis en ligne sur le site rebellyon.info Une arrestation a eu lieu à l'issu de la manifestation. http://rebellyon.info/Une-arrestation-lors-de-la.html

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.