Royal : « Nous rendrons aux Français la retraite à 60 ans»

Royal : « Nous rendrons aux Français la retraite à 60 ans»

Invitée de l’université participative du PS à Décines, à l’initiative de sa porte-parole Najat Vallaud-Belkacem et de la fédération du Rhône, Ségolène Royal est revenue en conférence de presse sur la question des retraites. Alors que la loi a été votée mercredi à l’assemblée, elle assure que si les socialistes reviennent au pouvoir en 2012, l’âge de la retraite sera ramené à 60 ans.

Le rencontre se voulait informelle. C’est pourtant l’ensemble de la presse locale et des antennes nationales qui s’est donnée rendez-vous pour entendre Ségolène Royal. De passage à Décines pour un débat sur le thème  « Egalité réelle, quel pacte pour la jeunesse », la présidente de Poitou-Charente est revenue sur la question de la réforme des retraites. «Une défaite pour les acquis sociaux, la première depuis la fin de la guerre » pour Royal, qui voit dans cette loi la volonté « de mettre à bas une des réformes symbolique de la gauche. » Mais elle l’assure, cette défaite n’est pas définitive, malgré le vote mercredi par l’assemblée nationale du texte. « Nous rendrons aux Français la possibilité de partir à la retraite à 60 ans, et d’avoir leur taux plein à 65 ans. » La socialiste souhaite gommer le différentiel de deux ans, inscrit dans la loi, en posant sur la table la question « d’une répartition juste entre le revenu du travail et le revenu du capital. » Un cofinancement à l’opposé du point de vue de Gérard Collomb, séduit par un modèle suédois qui instille partiellement la logique de capitalisation dans la question des retraites. Pour la candidate PS aux Présidentielles de 2007, la problématique de l’âge outrepasse l’enjeu de la pénibilité et justifie un cofinancement préservant cette borne. La retraite à 60 ans, c’est pour Royal « le reflet de la solidarité entre les générations. » Une question qu’elle juge « centrale dans la société française », puisqu’à laisser la place des seniors aux jeunes, on évite ainsi le conflit générationnel de l’emploi.  Des jeunes, leitmotiv de cet échange, et pierres angulaires des propositions formulées par l’opposante socialiste

Un « pacte de confiance » pour les jeunes 

« Comment peut-on concevoir le modèle de société sans régler la question de l’activité des jeunes ? »
Pour répondre à cette question autoformulée, Royal propose « un pacte de confiance » avec les jeunes.  Objectif : faciliter l’accès à l’emploi, en mettant à contribution les entreprises recevant des aides de l’Etat où des collectivités locales, notamment par le biais de contrats publics. Des acteurs qui, pour Royal, doivent accueillir les jeunes dans l’emploi.  « Un jeune qui ne peut pas commencer son BTS car il ne trouve pas d’entreprise qui l’accepte en alternance, ce n’est pas possible » Des propositions qui tiennent moins de l’antidote à la réforme que d’une volonté de remettre l’ensemble du modèle social français sur le patron. Le discours est plus généraliste.
Il se précise quand Royal propose une généralisation de bourses dites « Désir d’entreprendre. » De 5 000€ à 10 000€, la manne financière doit faciliter la création d’entreprises. La mise en place d’un « atelier de la création » pour faciliter le suivi des projets des jeunes entrepreneurs doit permettre de pérenniser. La formule a permis la création de 8 000 emplois en Poitou-Charente, région qu’elle administre. Jean-Jack Queyranne, empêché pour cause d'emploi du temps, aurait apprécié en confrère. En ligne de fond, Royal défend la création d’un service civique pour les jeunes les plus marginalisés, qui accompagne dans l’emploi, mais qui est aussi un vecteur d’intégration sociale. Avec, pour ces derniers, la responsabilité d’une action d’intérêt général dans le cadre de ce service.

Et puisque les jeunes se sont taillés la part du lion pour cette conférence de presse, la socialiste est revenue sur les mouvements qui ont secoué le pays la semaine dernière. « On m’a accusé d’avoir poussé les collégiens dans la rue, c’est n’importe quoi » s’est défendue Royal, qui  trouve que « beaucoup d’arrogance a été opposée à ceux qui se déplaçaient avec courage pour les grèves. » Un soulèvement « salutaire » des Français, qui « doivent s’exprimer comme ils le veulent. » Cette réaction populaire est due « aux décisions injustes et brutales du gouvernement, menées par la force. » Le texte doit maintenant passer devant le Conseil constitutionnel pour être promulgué aux alentours du 15 novembre.  Mardi, Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, annonçait l’intention de déposer un recours devant le Conseil constitutionnel sur le projet de loi de réforme des retraites. Un combat jumeau, mené sur un autre front avec une différence notable : Ayrault s’oppose, Royal propose. Reste à lier ces deux qualités avant 2012.

21 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Solvac le 31/10/2010 à 16:03

Je ne veux pas être la génération qui donnera moins que ce qu'elle a reçu (regression sociale). Commençons par donner du travail à tous les jeunes; pour cela maintenons la retraite à 60 ans; ceux qui veulent travailler plus longtemps, qu'ils acceptent que leurs enfants et petits enfants n'aient pas de travail et qu'ils aient le courage de le leur dire. Comment financer? Que l'on mette autant d'énergie à créer des emplois qu'à organiser le chomage.

Signaler Répondre

avatar
Philippe le 31/10/2010 à 12:50

Mme Royal n'est pas crédible sur les retraites et elle ne recule devant rien pour faire parler d'elle. Les habitants du 2ème arrondissement de Lyon se souviendront de son appel à la "jeunesse" à descendre dans la rue!

Signaler Répondre

avatar
Philippe le 30/10/2010 à 10:25

Mme Royal a parfois de bonnes idées mais elle n'est p

Signaler Répondre

avatar
ladydi le 29/10/2010 à 08:51

Il est que son discours rappelle celui de Miterrand Osons espérer que ces "socialistes" seront vaincus par leurs propres mensonges

Signaler Répondre

avatar
noisette le 28/10/2010 à 23:36

Mais qu'on leur laisse Sarko à tous ces oiseaux(les Toto...Fifi..Tony...) car ils ne savent pas lire ou ils sont de mauvaise foi ...!! (ou les deux) Une question cependant : pourquoi a-telle fait 61% aux régionales en Poitou Charentes? Sont-ils tous fous en Poitou Charentes pour en remettre une couche à 61%?J'en connais un à qui ça plairait bien 61% ... Mais faut pas rêver !!!

Signaler Répondre

avatar
POLO le 28/10/2010 à 12:22

Un pur produit du populisme, mais ce populisme là ne fonctionne pas lorsque les electeurs ont un minimum de bon sens. La retraire à 60 ans aujourd'hui, c'est une retraite à 54 ans à l'époque de Mitterrand. Il est clair que dans ce cas ce n'est plus défaire ce qu'a tisser la gauche, mais le faire évoluer, et c'est inéluctable.

Signaler Répondre

avatar
John le 28/10/2010 à 11:55

Mme Royal a dit que la France ne serait pas dans son état actuel si elle avait été élue en 2007. Je suis bien d'accord avec elle ! Ce serait bien pire !!! Cette femme est dangereuse. La seule chose qui l'intéresse, c'est d'arriver au pouvoir par quelque moyen que ce soit. Elle n'hésite pas à contredire l'évidence en disant qu'elle n'a pas dit ce qu'elle a dit devant des millions de téléspectateurs. Comment peut-on donner un quelconque crédit à une femme pareille ? Quand je vois Mr Valls, c'est quand même autre chose, même si je ne suis pas socialiste.

Signaler Répondre

avatar
robin des gratte ciel le 28/10/2010 à 09:30

Mme Royal est une menteuse professionnelle formée à l'école Mitterrand....un petit rappel historique : en 1993 Edouard Balladur réforme le système des retraites du privé avec le passage de 37 ans et demi de cotisations à 40 ans....opposition du parti socialiste qui promet de revenir sur cette réforme indigne dès son retour au pouvoir , parmi les crieurs du ps Mme Royal n'est pas la dernière. En 1997, 4 ans après, retour des socialistes au pouvoir, Jospin à Matignon et Aubry ministre des affaires sociales....en 5 ans de gouvernement de gauche aucun retour sur l'allongement des cotisations de Balladur !!!! Des menteurs !!!! très contents que la droite fasse les réformes impopulaires... Tous ceux qui croient aux promesses des Royal, Aubry, Fabuis....attention menteur !!!!

Signaler Répondre

avatar
Le M.A le 28/10/2010 à 09:24

Faite la taire celle là, je fais le pari que les socialistes élu en 2012 ce qui reste à mon avis une quasi certitude ne feront rien conçernant la retraite. Il ne reculeront pas ...

Signaler Répondre

avatar
la lavande le 28/10/2010 à 08:11

Cette femme est prête à n'importe quoi pour satisfaire ses ambitions . Dans ce sens, elle est, elle, réellement dangereuse. La déception serait terrible quand les braves gens qu'elle aura abusés vont réaliser qu'ils pourront partir à 60 ans avec une misère et qu'il faut qu'il continue à travailler, par exemple jusqu'à 62 ans , pour avoir une retraite décente . Ceci dans un gouvernement où Vals DSK et autres ne seraient pas de son avis . Je me demande, dans quelles mesure elle n'est pas un bon agent électoral pour la réelection de NS .

Signaler Répondre

avatar
aiglemalin le 28/10/2010 à 07:19

Comment peut on encore ne serait ce qu'écouter Segolene Royal ? Cela reste pour moi un mystère.

Signaler Répondre

avatar
Tony le 28/10/2010 à 06:46

Une autre idée de la démocratie. Sans commentaire

Signaler Répondre

avatar
Tony le 28/10/2010 à 06:45

Sans commentaires! Une autre idée de la démocratie!

Signaler Répondre

avatar
TOTO CGT 06 le 28/10/2010 à 06:43

On votera SÈGOLÈNE aux primaires et à gauche aux èlections de 2011 e 2012 ! Le R-V est pris À BIENTÔT.

Signaler Répondre

avatar
fifi le 28/10/2010 à 05:23

c parfait !!! tous ce qu un gouvernement va faire , le suivant va le defaire !!! mais qu on empeche des gens comme elle de se presenter, elle est dans une logique electoraliste egoiste qui consiste a promettre la mort de notre systeme pour faire plaisirs et se faire elire. Tout les pays europeens ont augmenter leur duree de cotisation. Ils se trompent tous? nous sommes les seuls a avoir raison de refuser? je ne crois pas...

Signaler Répondre

avatar
polo13 le 28/10/2010 à 04:29

avatar
yapluscon le 28/10/2010 à 03:43

Si c'est pour uniquement autoriser les français à pouvoir partir à 60 ans mais en leur accordant que 50% de la retraite qu'ils auraient en allant jusqu'à 62 ans, voire 67 ans comme dans certains pays européens cela s'appelle de la démagogie et du mensonge. Comment peut on imaginer que la toute petite France peut rester le seul pays au monde où l'on travaille 35h et où l'on prenne sa retraite à 60 ans ? Que continueront à faire les entreprises et les industries (pour ce qu'il en reste) : elles iront voir ailleurs. Quelle belle avance pour le travailleur ! Qu'on s'intéresse aux retraites des députés, sénateurs, hauts fonctionaires, généraux, amiraux qui partent avec un salaire ou une solde à 100%, qui voyages gratuitement ou à 25% à la SNCF, voire en avion et bien d'autres avantages. Ségolène ni les autres de sa "corporation" n'en parlent !

Signaler Répondre

avatar
epi97 le 28/10/2010 à 02:53

merci madame de bien préciser que vous rendrez la retraite aux français si vous arrivez au pouvoir, cela n'engage que ceux qui veulent l'entendre, la démagogie vous en connassez un rayon n'est-ce pas, malaheureusement pour vous, il y a encore des français qui savent réfléchir!!!!

Signaler Répondre

avatar
medgeve le 28/10/2010 à 02:30

il faut queles francais se réveille et se soulèvent de cette stratégie(diviser pour mieux régner) se debarasser de cette brutalité et injustice et retrouver leurs dignité et réussite et joie de vivre aussi sa place vu du monde..............

Signaler Répondre

avatar
Tony le 28/10/2010 à 01:10

Ce qu'il y a de bien avec Madame Royale c'est que c'est une romantique! Ca ne fait pas une femme de gouvernement. Je pense que ce sera un jour aux socialistes à rendre des comptes pour toutes les occasions manquées dont ils seront responsables. Ils ne rassemblent pas, ils divisent au seul profit de leur petits intérets personnels, de leur petite course au pouvoir. C'est lamentable... les jours passent et ils cassent l'outil France!

Signaler Répondre

avatar
elledy le 27/10/2010 à 23:15

Merci pour ce compte-rendu! Excellente conclusion: "Ayrault s'oppose, Royal propose. Reste à lier ces deux qualités avant 2012." C'est notre plus grand souhait!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.