Comme un temps de municipales

Comme un temps de municipales

Dites, vous le sentez comme cela dans l'air ?

Non pas les senteurs des temps de l'été enfui. Pas plus celles non plus des odeurs de la vogue aux marrons qui s'approche. Alors ça sent quoi ?

Eh ben cela commence à sentir fortement les municipales. L'opposition s'énerve (enfin cherche surtout à le montrer), réunie, mais séparément.  A gauche comme à droite des nouvelles têtes apparaissent, qui s'intéressent subitement au destin de notre ville à l'approche, plus si lointaine, des établissements de liste. D'autres, dont on avait complètement oublié l'existence, ressortent du placard.

Les restaurateurs, eux, se frottent les mains : que de déjeuners en tête à tête en perspectives sur des tables aussi isolées qu'un élu socialiste à Ecully. Que de négociations ou de discussions s’opèrent ainsi, entre la poire et l’andouillette. Qui sera sur les listes ? A quelle place ? Pour faire quoi ? Avec qui ? Et pour certains ou certaines, sous les couleurs de quel parti ? Mystère et cafés gourmands.

Heureusement les municipales, c'est surtout une équipe et un homme (ou une femme) plus un projet pour la ville.

 Et des réponses à des problématiques importantes.

Pour prendre quelques exemples : Quelle politique numérique pour assurer à l'agglomération lyonnaise un rôle prépondérant dans ce secteur stratégique ? Ou encore quelle stratégie commerciale pour les marchés alimentaires de la ville de Lyon ? Ou encore comment penser et renforcer notre rapport aux villes du sud de la planète en matière de coopération décentralisée ? Ou la question de coordination des zones d'activité dans le Grand Lyon etc...sans compter les secteurs de la culture, de l'enfance, des déplacements. Bref, les mois qui viennent vont être stressants pour ceux qui s'intéressent à exercer des responsabilités dans les communes de notre agglomération. Elles peuvent aussi être passionnantes sur le fond.

Retrouvez tous les billets de Romain Blachier sur son blog Lyonnitude(s).

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
DIG le 23/10/2012 à 15:18

COLOMB dehors, c'est d'INTERET GENERAL

Signaler Répondre

avatar
Julie le 23/10/2012 à 14:05

Un homme OU une femme? Vraiment? Le jour où une femme sera tête de liste à Lyon, c'est pas demain la veille. Pour cela, encore faudrait-il que Collomb le cumulard arrête de cumuler (en mandats et dans le temps) et donne la main (enfin) à des jeunes et des femmes...

Signaler Répondre

avatar
romain blachier le 21/10/2012 à 20:14
incas a écrit le 18/10/2012 à 15h36

C'est de l'art post collombien !

joli! merci de me lire

Signaler Répondre

avatar
el condor passa le 18/10/2012 à 17:39

Oui , il faut tomber les masques........

Signaler Répondre

avatar
incas le 18/10/2012 à 15:36

C'est de l'art post collombien !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.