Les élus du Rhône en force à Paris pour la fondation de l’UDI

Les élus du Rhône en force à Paris pour la fondation de l’UDI
Le 18 septembre, Jean-Louis Borloo annonce la création de l'UDI - Jacques Demarthon/AFP

Jean-Louis Borloo est le président de ce nouveau parti du centre-droit, dont l’assemblée constitutive a lieu dimanche à Paris.

Cela n’empêchera pas des élus de Lyon et du Rhône de répondre présent à cet appel national. A noter la présence de Michel Mercier, Christophe Geourjon, Bernard Fialaire, Max Vincent, Raymond Durand, Fabienne Lévy, Jean-Loup Fleuret, Jean-Luc da Passano…, dont certains sont fondateurs et signataires de la charte sur les valeurs fondamentales de l’UDI (Union des démocrates et indépendants).
"L’UDI, c’est une Europe forte. C’est une opposition faite à tous les courants extrémistes avec des valeurs humaines. C’est replacer l’homme au cœur du projet politique", explique Chritophe Geourjon, le président du groupe municipal d'opposition Centristes et Démocrates pour Lyon.
"Dimanche, c’est vraiment l’idée de la mutualisation et de l’harmonisation de tous nos partis dans la création d’un nouveau parti. Ce n’est pas redonner un élan au centre. C’est en fait une nouvelle aventure qui s’écrit en regroupant tout le monde autour d’un même parti", déclare l’élue lyonnaise Fabienne Lévy. Seront en effet réunis dans l’UDI : le parti Radical, le nouveau Centre, Force Européenne Démocrate, l’Alliance centriste…
 
Quelles répercussions à Lyon ?
 
Il n’y a aucun doute sur le fait que l’UDI apportera un élan au centre de Lyon et du Rhône. "L’objectif est de créer une dynamique de rassemblement pour des projets et des idées avec localement et au-delà des étiquettes le but de travailler ensemble avec en vue bien sûr les municipales", annonce Christophe Geourjon. Même son de cloche du côté de Fabienne Lévy.  "Un parti n’est rien s’il n’est que national. Dans les prochaines semaines, il y aura une déclinaison de l’UDI à Lyon. S’il y a une nouvelle offre politique sur l’échiquier lyonnais, il y aura un vrai choix. Nous n’avons pas le droit de ne pas réussir. On a vraiment un devoir de réussite car puisque qu’on est à Lyon c’est aussi de démontrer que pour toutes les prochaines élections, les municipales, les européennes, les sénatoriales, il y aura des représentants de l’UDI au même titre que l’UMP et le PS".

X
9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jm le 23/10/2012 à 19:34

Encore une machine estampillée PS

Signaler Répondre

avatar
lourdon le 22/10/2012 à 12:03
ffffg a écrit le 21/10/2012 à 20h13

Geourjon a-t-il le temps de s'occuper de son labo?

doit pas arriver souvent en effet.curieux...

Signaler Répondre

avatar
popo le 22/10/2012 à 11:16

Encore Levy, si c'est ça la modernité de l'UDI...
Elle s'est présentée à toutes les élections depuis 15ans pour faire 2% à chaque fois.
Dommage les valeurs du centre méritent de meilleurs représentants...

Signaler Répondre

avatar
jean pascal le 22/10/2012 à 10:06

se faire traiter de has been par des no name ça doit les faire doucement rigoler

Signaler Répondre

avatar
NONO le 22/10/2012 à 06:47
ffffg a écrit le 21/10/2012 à 20h13

Geourjon a-t-il le temps de s'occuper de son labo?

LABO DE QUOI ?

Signaler Répondre

avatar
ffffg le 21/10/2012 à 20:13

Geourjon a-t-il le temps de s'occuper de son labo?

Signaler Répondre

avatar
Lucien le 21/10/2012 à 20:11

Concrètement, c'est quoi un parti de centre droit ?
Je parle de concret pas de concept, façon usine à gaz pour blaireaux...

Est-ce être assis sur deux chaises ?!
Voila un parti qui pourrait accueillir Hollande !
Le champion de la prise de décision du tourne en rond, et du compromis...

Signaler Répondre

avatar
le mytho le 21/10/2012 à 20:00
Lucide a écrit le 21/10/2012 à 18h34

Réunion des has been. Ça ne donne pas envie.
Bon enterrement.

ah tu connais Lévy et Fialaire. moi je connais fialaire depuis que guilloteau la traité de .....

Signaler Répondre

avatar
Lucide le 21/10/2012 à 18:34

Réunion des has been. Ça ne donne pas envie.
Bon enterrement.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.