Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

La mobilisation dimanche des marchands au stade de Gerland - LyonMag.com

Les marchands ambulants privés eux aussi de 8 décembre

La mobilisation dimanche des marchands au stade de Gerland - LyonMag.com

Dimanche midi, alors que l’OL accueille Reims, quelque chose cloche aux abords du stade Gerland.

Le rituel de nombreux supporters est chamboulé : les vendeurs de kebabs et boissons ont gardé leurs rideaux baissés. Une cinquantaine de marchands ambulants comptaient ainsi manifester contre la perte inexorable de leurs emplacements. Après avoir déjà fait une croix sur tous les emplacements du parc de la Tête d’Or il y a 8 ans, quelque uns à Gerland, d’autres devant la Halle Tony-Garnier, ils ont appris un mois avant le 8 décembre qu’ils n’auraient droit qu’à quatre emplacements en centre ville durant la Fête des Lumières sur les 21 titulaires. Un véritable coup de massue pour ces personnes qui font 30% de leur chiffre d’affaires annuel à cette période.
 
"Raisons de sécurité", "appels d’offres", les excuses de la Ville n’ont pas convaincu. Pire, elles cachent selon le collectif de marchands une "discrimination déguisée". "On nous propose des emplacements place Valmy, place Bahadourian. Là où il n’y a aucune animation et surtout là où sont les musulmans, explique Karim. Je trouve ça insultant."
Marie-Odile Fondeur, adjointe à l’Economie, leur proposerait tout de même quatre bons emplacements en centre-ville. "Mais on ne les prendra pas, s’énerve un marchand. On se rend compte qu’ils nous expulsent. Mme Fondeur nous a dit : "Vendez de la soupe, des trucs bios". Les kebabs ça les gêne". "Pourtant, c’est une manifestation populaire, les gens sont contents de nous voir pour boire un vin chaud, renchérit Sandrine. On a toujours investi pour se mettre aux normes. Et on n’a jamais créé d’accidents."
 
Le collectif de marchands ambulants, par la voie d’un avocat, avait rendez-vous lundi à l'annexe des services du commerce de la mairie centrale dans le 7e arrondissement de Lyon pour  réclamer le retour de l’intégralité des emplacements ou bien une indemnisation. A l’issue de cette rencontre, la Ville de Lyon a bien voulu revoir sa copie. "Ils ont 48 heures pour nous retrouver d’autres emplacements et pour l’instant nous maintenons notre action tant que les choses ne sont pas sûres pour nous", affirme Sandrine, l’une des représentantes du collectif. Ce dernier souhaite bien sûr des places dans la Presqu’île, lieu de prédilection pour les marchands durant la Fête des Lumières. Mais le problème ne s’arrête pas là. "Il y en a d’autres en dessous, notamment de savoir ce qu’il va advenir de nous après le 8 décembre. D’après notre avocat, la Ville de Lyon souhaite remodifier tout le côté ambulant selon des normes européennes et des nouveaux concepts. Elle va donc réunir une commission et certainement sélectionner certains d’entre nous. Mais une chose est sûre, l’avenir du kebab est vraiment perturbé", ajoute-t-elle. Plusieurs de ces collègues se posent même la question de savoir s’il n’y a pas un côté raciste dans ce problème "90% des marchands ambulants étant maghrébins", précise Sandrine.

En attendant la réponse de la Ville de Lyon prévue jeudi, le collectif poursuit donc son mouvement de contestation avec plusieurs actions. Mardi, ils seront devant la Halle Tony Garnier à partir de 18h avec leurs banderoles. Jeudi, c’est un  sit-in qui est prévu devant l’Hôtel de Ville de 9h à 15h. Et si jamais leurs conditions n’étaient pas respectées, certains marchands sont prêts à mettre leurs vies en danger en assurant une grève de la faim et de la soif place Bellecour durant les festivités. "Certains se sont endettés pour monter leurs sociétés, sur le bon conseil de la Ville ! On paye nos charges, on fait marcher l’économie locale. Et désormais, on va léguer un poison à nos enfants", précise Karim. "Lyon veut se donner une image, sans nous. Mais si nous ne prenons pas les emplacements, d’autres moins dociles le feront", dénonce Christine, dans le métier depuis 32 ans. "Là, on joue vraiment notre gagne pain, c’est très grave", conclut Sandrine.

Avec la grogne des restaurateurs des rues fermées le 8 décembre, la mort annoncée des marchands ambulants vient ternir un peu plus la gestion de l’événement par l’équipe de Marie-Odile Fondeur.



Tags : marchands ambulants | 8 décembre | fete des lumieres |

Commentaires 10

Déposé le 20/11/2012 à 20h58  
Par Tonton Citer

Tu as les différents ministres de l,interieur qui virent les étrangers et le Collomb qui leur file les clefs de notre ville

Déposé le 20/11/2012 à 19h03  
Par RazLeBol Citer

Amich a écrit le 20/11/2012 à 08h21

Je comprends Rebsamen j ai goûté les sandwichs des marchands ambulants Lyon ne mérite pas la cité de la gastro

Ca dépend de quelle gastro tu parles...

Déposé le 20/11/2012 à 16h24  
Par nat Citer

La diversité doit se faire dans les deux sens.
Pourquoi une gastronomie presque exclusivement d'origine oriental à Lyon.
Il y a encore des gens qui apprécient le saucisson et le vin en France.

Déposé le 20/11/2012 à 15h49  
Par bones Citer

les restos des rues qui jouxent l hotel de ville doivent pouvoir faire respecter leurs droits.les marchands ambulants quant a eux c est comme les roms au carrefour dehors de mon pays merci Collomb

Déposé le 20/11/2012 à 08h21  
Par Amich Citer

Je comprends Rebsamen j ai goûté les sandwichs des marchands ambulants Lyon ne mérite pas la cité de la gastro

Déposé le 20/11/2012 à 08h20  
Par Madeleine Citer

Vu la farce initiée par la Ville de Lyon depuis plusieurs années de notre fête du 8 décembre à nous lyonnais, interdire les ventes ambulantes de kebab pour honorer Marie est un moindre mal.

Déposé le 20/11/2012 à 08h16  
Par Colaro Citer

La bouf chez ces ambulants que fait l hygiène

Déposé le 20/11/2012 à 05h26  
Par Jean René Citer

30 % de leur chiffre d'affaire annuel pendant cette période ?

Comme quoi, des contrôles sur le "travail au noir" seraient nécessaires, lorsque l'on voit qu'il y à un seul inscrit sur le registre du commerce et le nombre de personnes derrière le stand! sans parler des règles d'hygiène ceci dit en passant. Mais bon ils n'ont pas à être inquiet les contrôleurs de nos administrations dorment la nuit...

Déposé le 19/11/2012 à 20h49  
Par Le gaulois Citer

Collomb vient de prendre la 1ère bonne résolution de ses 2 mandats

Déposé le 19/11/2012 à 18h56  
Par RazLeBol Citer

Quelques gastros de moins pour les acheteurs de ces magnifiques viandes dont on ne sait pas trop d'où elle vient et comment elle est conservée...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.