Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

La rame circule sous le Rhône - Photo LyonMag

TCL : Le métro B a traversé le Rhône !

La rame circule sous le Rhône - Photo LyonMag

Les premiers essais du prolongement de la ligne B entre Gerland et Oullins ont débuté.

Un élégant tunnel - Photo LyonmagUn élégant tunnel - Photo Lyonmag
Il s’agit de la dernière phase d’un chantier colossal qui aura coûté 222 millions d’euros. Les études ont commencé en 2005, le chantier en juin 2009. Agathe, l’immense tunnelier conçu en Allemagne est entré en service en septembre 2010, est arrivé à la Gare d’Oullins le 2 mars 2011 et a été extrait du puits le 23 avril suivant.
Entre temps, il a donné naissance à 1,8 kilomètre de nouvelle ligne, repoussant le terminus de Gerland à Oullins, en passant sous le Rhône via un tube de 300 mètres. Les chiffres font tourner la tête.
Du coup ce mercredi à une heure du matin, l’émotion était palpable pour ce premier essai avec une rame qui emportait des personnes, journalistes pour la plupart.

Au départ de la station Stade de Gerland, terminus pour encore quelques mois de la ligne B, tout le monde veut voir ce que voit le conducteur. Commencés le 7 mars, ces tests se font à une allure limitée à 30km/h, pour raisons de sécurité. La vitesse d’exploitation de ce prolongement sera à terme de 85 km/h, permettant de relier Gerland à Oullins en 2 minutes.
Mais pour le moment, on n’en est pas encore là. "Les tests dureront jusqu’au mois de septembre, à raison de 3 nuits par semaine. Il faut attendre que l’exploitation commerciale de la ligne soit terminée pour faire rouler les métros dans le nouveau tube et faire des exercices de sécurité, en simulant par exemple un arrêt de rame au milieu du tunnel", précise Bernard Rivalta, le président du Sytral.

Photo LyonmagPhoto Lyonmag
Le métro démarre donc, pour la première fois en direction d’Oullins. Sur 400 mètres, on est dans une tranchée couverte, le tunnel est donc à angles droits. Vient alors la première surprise. Sous la plaine des Jeux, dans le parc de Gerland, une station est prête, avec ses quais. "On mettra ici en place une station intermédiaire qui pourrait s’appeler " Plaine des Jeux ou parc de Gerland", mais pour le moment nous n’avons pas de date de mise en service. En tout cas tout est déjà prêt. Les quais et le puits d’accès à la surface", indique Bernard Rivalta.
Cette future "station ludique" restera donc non desservie pour une durée indéterminée. Son accès se fera dans la grande plaine du parc de Gerland, entre le centre d’entraînement de l’OL (Tola Vologe) et le Rhône. Dans les faits, plus qu’une station véritablement prévue en tant que telle, il s’agit d’une réutilisation du puits qui a permis de mettre le tunnelier sous terre. Car c’est après cette station que le tunnel qui mène à Oullins commence.

Le tube devient donc rond. En légère pente descendante, il est totalement éclairé. "Les rails peuvent déjà accueillir un métro automatique, comme nous envisageons de le mettre en place dans les années à venir sur la ligne B", se réjouit le président du Sytral. Nous sommes à ce stade là sous le Rhône, et Bernard Rivalta plaisante : "Vous voyez, il y a très peu de fuites !" En effet, les parois semblent sèches partout mises à part certaines zones où l’on aperçoit des traces d’eau. Mais cela est tout à fait normal. "Sur ce type de tunnel, il est impossible, malgré les systèmes de double-joints les plus modernes, de ne pas avoir d’infiltration. Nous avons établi la tolérance de ces fuites à 12 mètres cube par jour", explique Michel Roignot, chef de ce projet pour le Sytral.
Mais là encore, tout est prévu. Deux méga-pompes hydrauliques sont installées dans le tube. Elles ont une capacité de pompage de 64 mètres cube d’eau par heure. Une capacité calculée non pas au regard d’une potentielle voie d’eau, mais avec la capacité de projection d’eau des engins anti-incendie des pompiers, qui leur éviterait ainsi de se retrouver noyés dans le tunnel si par malheur ils devaient intervenir sur un feu sous le Rhône. "Le tunnel passe 10 mètres sous le lit du fleuve, qui fait à cet endroit 18 mètres de profondeur et 300 de large. Le tunnelier a creusé dans de la molasse, un conglomérat d’argile qui se creuse très bien", se réjouit le chef de projet. Le tube a un diamètre de 9 mètres 45 pour une épaisseur de béton de 45 centimètres sur toute sa circonférence.

Après avoir atteint la profondeur de 40 mètres sous la surface du fleuve (record absolu pour le métro lyonnais), le tunnel commence sa remontée avec une légère pente ascendante. Puis on roule jusqu’à la future station Gare d’Oullins. Une station vaste et aérée, sans pilier de soutènement entre les voies. Tout y est déjà installé, ne manque plus que la signalisation et les aménagements.
On emprunte un escalier qui mène à la "mezzanine", qui se trouve au dessus des voies et permet de faire la liaison entre les deux sens de circulation et qui accueillera les points de vente TCL et les bornes de validation des titres  de transport. La pose du revêtement de marbre clair a débuté dans cet espace souterrain très large, dont le faux plafond sera en inox pour accentuer la luminosité. Huit mètres plus haut, en surface, le chantier est là aussi encore en cours. Une gare de bus est quasiment déjà terminée, reste à parachever les abords boisés et les deux parkings relais qui pourront accueillir 450 véhicules.
Cette nouvelle station aura trois accès de surface, qui sont d’ores et déjà sortis de terre. Elle est située contre la gare SNCF, permettant le lien TER – TCL.

Ce prolongement devrait être inauguré le 11 décembre de cette année, comme prévu dans le calendrier initial des travaux. Le Sytral attend alors 20 000 voyageurs par jour. Et a déjà commencé à penser à l’avenir. Après la nouvelle station Gare d’Oullins, 300 autres mètres ont été creusés et équipés de rail, jusqu’au puits par lequel le tunnelier a été extrait, au niveau du secteur Orsel. Un futur prolongement jusqu’aux hôpitaux est dans les cartons, mais il faudra certainement attendre plusieurs années pour qu’il soit validé par les politiques.

En attendant de pouvoir emprunter ce tronçon, regardez notre diaporama de ce voyage en avant-première.



Tags : metro B | prolongement | gerland oullins | TCL |

Commentaires 7

Déposé le 18/04/2013 à 18h37  
Par MIBEL69 Citer

Seb a écrit le 18/04/2013 à 11h36

Vu le prix de l’extension d'un métro nous n'auront pas d'autres extensions métro pendant de nombreuses années et pour Lyon sud pas avant 2020....

il suffisait de 2850M€ pour financer le plan métro en 2002 Monsieur Collomb a remplacé la plupart des prolongements et créations par des tramway, zappant l'ouest , impose son grand stade et un nouveau tramway, et souhaite investir 2750M€ dans un tunnel routier de 2 fois 2 voies profitant aux voitures, croyez vous vraiment que c'est une question de budget, ou une question d'équilibrage politique ?

Déposé le 18/04/2013 à 11h36  
Par Seb Citer

Vu le prix de l’extension d'un métro nous n'auront pas d'autres extensions métro pendant de nombreuses années et pour Lyon sud pas avant 2020....

Déposé le 29/03/2013 à 03h08  
Par Noisy Citer

@ Rémi : petite distance peut être, mais donc facilement réalisable, et bien plus utile qu'une sortie de tunnel autoroutier ou rocade au quotidien, car s'il faut 2 minutes en métro pour traverser le Rhône, les correspondances de bus sont d'au moins 10 mn sur le secteur en heure de pointe ...auxquelles il faut ajouter le temps de trajet et l'hôpital est séparé de la gare par une colline qui sera plus facile à franchir avec le métro que tout les contours nécessaires en bus, car si la distance parait courte à vol d'oiseau, ce n'est pas le cas en voiture ni en bus. et si la distance vous paraît trop courte, je pense que les élus ne verront aucun problème une fois traversée la colline, pour la rallonger même jusqu'à St Genisl Laval et St Genis II Brignais et peut être un jour Beaunant Francheville Tassin ... Mais là vous direz que c'est trop loin, trop cher.... Regardez un peu à l'est, le tramway qui se promène dans la DOUA, le métro qui rejoint vaulx en Velin, le tramway qui va se perdre en pleine campagne à St Priest, au Nord c'est la ligne C, il sort de terre pour rejoindre Caluire..; 120.000 habitants dans le sud ouest ne méritent ils pas un service équivalent ?

Déposé le 28/03/2013 à 22h53  
Par Remi Citer

Pas besoin de plus de prolongement vers Hopital Lyon SUD les bus suffisent pour une si petite distance...

Déposé le 28/03/2013 à 22h22  
Par JANUS100 Citer

En effet, l'extension vesr Lyon Sud serait logique.
La ligne StPaul/Cordeliers/Préfecture/PartDieu /Hôpitaux Est serait un projet utile. On peut toujours réver!

Déposé le 28/03/2013 à 16h07  
Par NOISY Citer

la prolongation au CHU doit être considérée comme 1ere priorité , elle répond aux besoins domicile travail de désengorgement du sud ouest souhaités par les défenseurs de l'anneau des sciences sans en représenter le coût, et doit passer avant toute desserte de l'hypothétique grand stade dépense purement somptuaire de loisir. Il n'est pas normal que ce projet soit ajourné par des politiques.

Déposé le 28/03/2013 à 15h43  
Par Kestion Citer

Et le métro d'Oullins à Décines pour aller su stade, c'est quand ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.