Ce que rapporte la Fête des Lumières à l'économie lyonnaise

Ce que rapporte la Fête des Lumières à l'économie lyonnaise
LyonMag

Le budget de l'évènement le plus important de l'année à Lyon est estimé à 2,6 millions d'euros.

Une somme payée à 50% par des partenaires privés qui ont la possibilité de financer une œuvre ou encore d'apporter une compétence ainsi que du matériel sans oublier l'éventualité toute simple d'offrir une participation sous la forme d'un chèque.

Si les uns donnent, les autres reçoivent en retour. Les commerçants et les restaurateurs sont les premiers bénéficiaires de la Fête des Lumières. L'année dernière, les bars et les restaurants de la Presqu'île ont vu leur chiffre d'affaires multiplié par 4 sur les quatre jours de festivités. De son côté, le centre commercial de la Part-Dieu enregistrait la semaine du 8 décembre 2012 un record historique avec 900 000 visiteurs en une semaine. Même constat des hôtels lyonnais qui ont affiché en 2013 un taux d'occupation supérieur à 83%.

Une manne donc pour l'économie locale avec une organisation que la Ville de Lyon exporte dans le reste du pays mais aussi à l'étranger comme lors du Festival of Light de Dubaï en mars dernier. Il ne s'agit plus désormais d'un coup de main aux villes intéressées mais bien d'un service payant.

17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
scorpion le 22/11/2014 à 00:33

Le maire socialiste et franc maçon a transformé les illuminations catholique en fête païenne !! CQFD

Signaler Répondre

avatar
futur Niçois le 21/11/2014 à 12:26

Je préfère de loin le carnaval de Nice ou la fête des citrons à Menton. Et au moins ces réjouissances n'ont pas, pour but premier, la haine du Christianisme !!

Signaler Répondre

avatar
Tatonette le 21/11/2014 à 10:30
NiKoLyon a écrit le 20/11/2014 à 18h02

Une fille regardant Fourvière l'an passé s’exclama à haute voix :

"Mais c'est qui Marie"

ça résume bien ce qu'est devenu la fête des lumière : une gabegie

Et bien sans la fête des lumières, elle n'aurait pas vu fourvière, et n'aurait pas posé la question....

Signaler Répondre

avatar
NiKoLyon le 20/11/2014 à 18:02

Une fille regardant Fourvière l'an passé s’exclama à haute voix :

"Mais c'est qui Marie"

ça résume bien ce qu'est devenu la fête des lumière : une gabegie

Signaler Répondre

avatar
cochon de payant le 20/11/2014 à 17:14

Ce que l'on ne dit pas c'est que ce sont les contribuables Lyonnais qui paient la facture.Et qu'ils désertent la ville pendant ce temps.

Signaler Répondre

avatar
ras les arnaques le 20/11/2014 à 09:43

@ un peu de bon sens : si vous évoquez ce que j'écris sur les restaurateurs qui augmentent les tarifs, allez tue es Marroniers vous vous en rendrez compte facilement des augmentations avec en plus ces pseudos menus 8 décembre ! Bref une fête devenue totalement mercantile.

Signaler Répondre

avatar
Un peu de bon sens le 19/11/2014 à 20:52
Momo a écrit le 18/11/2014 à 17h02

Je me souviens parfaitement, il y a une quinzaine d'années de cela, on pouvait lire sous la Basilique de Fourvière un immense panneau lumineux "Marie, mère de Dieu" c'était cela le "vrai 8 Décembre", la fête de l'Immaculée Conception" ; ce sont les paroles qu'a prononcé la Vierge à Bernadette Soubirous lors d'une des apparitions à Lourdes. Arrêtons de démolir la religion catholique !

Commencer alors par arrêter de colporter des ragots invérifiables

Signaler Répondre

avatar
Nope le 19/11/2014 à 17:31
Caroline a écrit le 19/11/2014 à 08h20

Super, chaque année la fête des lumières est juste magnifique, cette année avec cet argent ce sera vraiment la meilleure année !!!

Et hop on a trouvé la non lyonnaise, pendant que les moutons de panurge se pressent pour admirer les "oeuvres", les vrais lyonnais fuient cette maudite soirée comme la peste et vont savourer la vraie fête des lumières ailleurs

Signaler Répondre

avatar
ras las arnaques le 19/11/2014 à 08:57

Oui et puis l'article ne dit pas que certains restaurateurs en profitent pour augmenter leurs tarifs ( un Max de visiteurs et un max de tunes) et qu'ainsi on augmente la vision du restaurateur français , avec son aspect bien négatif !!

Signaler Répondre

avatar
Caroline le 19/11/2014 à 08:20

Super, chaque année la fête des lumières est juste magnifique, cette année avec cet argent ce sera vraiment la meilleure année !!!

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 18/11/2014 à 19:37
Momo a écrit le 18/11/2014 à 17h02

Je me souviens parfaitement, il y a une quinzaine d'années de cela, on pouvait lire sous la Basilique de Fourvière un immense panneau lumineux "Marie, mère de Dieu" c'était cela le "vrai 8 Décembre", la fête de l'Immaculée Conception" ; ce sont les paroles qu'a prononcé la Vierge à Bernadette Soubirous lors d'une des apparitions à Lourdes. Arrêtons de démolir la religion catholique !

On pouvait lire également "Lyon à Marie"...

Signaler Répondre

avatar
titan le 18/11/2014 à 18:01

Ca emmerde les lyonnais (embouteillage, bus bondés)
qui sont obligés de partir .

Signaler Répondre

avatar
Momo le 18/11/2014 à 17:02

Je me souviens parfaitement, il y a une quinzaine d'années de cela, on pouvait lire sous la Basilique de Fourvière un immense panneau lumineux "Marie, mère de Dieu" c'était cela le "vrai 8 Décembre", la fête de l'Immaculée Conception" ; ce sont les paroles qu'a prononcé la Vierge à Bernadette Soubirous lors d'une des apparitions à Lourdes. Arrêtons de démolir la religion catholique !

Signaler Répondre

avatar
Musicalame le 18/11/2014 à 15:27

Ce que ne disent jamais les journaux lyonnais, c'est ce que coûte ladite fête aux commerçants "prisonniers" des CRS 4 jours de suite à partir de 16h dans les rues qui sont strictement interdites à toute circulation (y compris piétonne) autour des Terreaux.
Entrave à la liberté de commerce, perte d'image pour les millions de visiteurs, et ce sans jamais la moindre indemnisation. Ni même un mot d'excuse.
Chaque année, on nous fait le coup de "cas de force majeure" alors que chaque année, tout le monde sait qui sera si injustement lésé.
Quand donc les médias diront-ils cela haut et fort ?

Signaler Répondre

avatar
L'Immortel le 18/11/2014 à 12:30
Jeansais a écrit le 18/11/2014 à 11h41

Souvenons nous qu'au début du XX ème siècle Victor Augagneur, alors maire de Lyon, voulait interdire la fête du 8 décembre...
En 1903 suite à des manifestations entre républicaines et catholiques il y a même eu un mort dans les rangs catholiques...
Aujourd'hui avec la fête des lumières tout le monde y trouve son " compte" ...

La légendaire ouverture d'esprit des "républicains"...

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 18/11/2014 à 11:41

Souvenons nous qu'au début du XX ème siècle Victor Augagneur, alors maire de Lyon, voulait interdire la fête du 8 décembre...
En 1903 suite à des manifestations entre républicaines et catholiques il y a même eu un mort dans les rangs catholiques...
Aujourd'hui avec la fête des lumières tout le monde y trouve son " compte" ...

Signaler Répondre

avatar
Immac obs le 18/11/2014 à 08:41

Où comment l'exploitation d'une fête ancienne et catholique profite à toute une ville. Merci Marie.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.