Municipales à Vénissieux : éducation et création d'emplois au programme du PS

Municipales à Vénissieux : éducation et création d'emplois au programme du PS
Lotfi Ben Khelifa - LyonMag

Il n'y aura pas de liste commune à gauche au premier tour entre les socialistes de Lotfi Ben Khelifa et les communistes de la maire sortante Michèle Picard.

Le Parti socialiste qui mènera donc une liste autonome a présenté ce mardi les axes de sa campagne, ainsi que le programme proposé aux Vénissians pour les prochaines élections municipales programmées les 22 et 29 mars prochain. Et autant dire que la "création" est au coeur des objectifs.
Au programme : une école, des logements et de l'emploi.
Lotfi Ben Khelifa a présenté une commune de plus de 60 000 habitants, 3e du Rhône, souffrant d'un fort taux de chômage. "Vénissieux est une ville pauvre, 20 % des Vénissians sont au chômage, j'espère créer des emplois." affirme-t-il. L'école fait également partie des principaux engagements du candidat qui compte aussi sur le renforcement de la santé.
De belles promesses pour un représentant qui mise sur la "nouveauté" avec "un Parti Socialiste moderne". En effet, médecins, délégués de parents d'élèves ou encore retraités font partie de la liste PS composée de membres de la société civile et d'habitants. Mais pas Bernard Rivalta. L'ancien président du Sytral, déchu lors de l'annulation du scrutin, fait figure de grand absent. Il ne pourra donc pas briguer un nouveau mandat au sein de l'autorité qui gère les TCL.

Mais le point d'honneur de cette conférence était le rejet du PS par le PC et le refus d'intégrer Lotfi Ben Khelifa sur la liste communiste.
Face à cette décision, David Kimelfeld, le premier fédéral du Rhône a évoqué sa déception : "Nous étions prêts à faire des sacrifices mais ne pas souhaiter la présence de Lotfi dans la liste commune, ce n'est pas acceptable. Nous regrettons l'union, elle aurait été une arme contre la droite."
 

Car le but premier du PS est de lutter contre la droite et les extrêmes pour les prochaines élections. "Mon attachement à la ville de Vénissieux est réel car j'y habite depuis l'enfance. Je ne suis pas de ceux qui changent de quartiers en fonction de leur objectif politique" explique le représentant PS qui sous-entend la présence de Damien Monchau, candidat en 2014 dans le 4e arrondissement de Lyon, à la tête d'une liste du Front national à Vénissieux.
Lotfi Ben Khelifa qui s'inquiète ouvertement de la montée de l'extrémisme dans une ville qui compte près de soixante-dix nationalités.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mouarffff le 25/02/2015 à 18:26

"Créations d'emplois"... c'est vrai que depuis mai 2012 on a jamais créé autant d'emplois en France et le chomage n'a jamais été aussi bas.

Signaler Répondre

avatar
Mémoire 2014 le 25/02/2015 à 17:36
colistier a écrit le 25/02/2015 à 10h46

Non, monsieur lolo. M. Ben Khelifa était minoritaire, comme ses amis du PS, dans la majorité. Et avec la forme de gouvernance du PC TOUTES les décisions étaient prises sans lui. C'est la raison pour laquelle il y a eu une liste autonome en 2014 pour tenter de peser sur les décisions municipales.

Pour info, M. Ben Khelifa et les adjoints socialistes en poste jusqu'en 2014 :
- participaient chaque semaine au bureau municipal,
-présentaient des rapports au conseil municipal qu'ils faisaient adopter et…
- fin 2013, ont validé le bilan de mandat 2008-2014 qui a été distribué dans la ville. Sous la signature de M. Ben Khelifa, on pouvait lire ainsi cette phrase : "Des services de proximité utiles et efficaces pour tous, que les élus de la majorité s'attachent à préserver et à renforcer", et sous celle de son collègue M. Touati : "Le patrimoine vénissian, riche et diversifié".
On en conclut quoi ?

Signaler Répondre

avatar
Moi69 le 25/02/2015 à 10:55

je souhaite vivement que le PS, PC, soit mis à la porte par Mr GIRARD, marre de tous ces gens qui gouvernent Vénissieux.

Signaler Répondre

avatar
colistier le 25/02/2015 à 10:46

Non, monsieur lolo. M. Ben Khelifa était minoritaire, comme ses amis du PS, dans la majorité. Et avec la forme de gouvernance du PC TOUTES les décisions étaient prises sans lui. C'est la raison pour laquelle il y a eu une liste autonome en 2014 pour tenter de peser sur les décisions municipales.

Signaler Répondre

avatar
lolo le 24/02/2015 à 19:14

et dire que Monsieur Ben Khelifa a été Adjoint à la Mairie de Vénissieux donc il a participé à tout ce qu'il dénonce

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.