Incidents dans les bureaux de vote à Vénissieux : Christophe Girard répond à la plainte du préfet

Incidents dans les bureaux de vote à Vénissieux : Christophe Girard répond à la plainte du préfet

Lundi, le préfet avait porté plainte contre deux assesseurs de Christophe Girard pour "entrave au processus démocratique" lors de l'élection municipale à Vénissieux.

Ces derniers auraient refusé d'ouvrir les urnes dans les bureaux de vote n° 15 et 21 pour le recomptage d'enveloppes vides.

A l'annonce de cette plainte, le candidat divers-droite avait annoncé vouloir poser un recours en annulation. Il n'a pas encore annoncé sa position définitive : "J'ai déclaré à la presse que je me donnais un délai de 48 h. Je communiquerai ma position mercredi matin", a-t-il indiqué dans un communiqué de presse.

Christophe Girard a répondu que si problème il y avait eu, cela ne venait pas des assesseurs de sa liste. Il a également insisté sur les perturbations injustifiées qui auraient suivi ces incidents : "Ce simple acte de transparence a déclenché des oppositions violentes et hystériques qui ont conduit à des comportements inadmissibles, dans un rapport de force d'environ 10 personnes contre trois personnes de notre rassemblement"

Deux cars de CRS et le préfet délégué à la Sécurité avaient en effet été envoyés sur les lieux pour annoncer aux assesseurs que l'État porterait plainte.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jeanstaff le 03/04/2015 à 07:39

Il n'a plus rien à faire en politique …….

Signaler Répondre

avatar
limousin le 01/04/2015 à 10:06

Mieux vaut en effet ne pas se couvrir de ridicule !
Les résultats sont clairs, il me semble, à Vénissieux.
M. Girard ferait mieux de soigner sa prose, d'approfondir son programme pour que les électeurs de Vénissieux se sentent concernés.... et de quitter l'UMP !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.