Canicule : Marisol Touraine au chevet du SAMU à Lyon

Canicule : Marisol Touraine au chevet du SAMU à Lyon
Pierre Yves Gueugniaud et Marisol Touraine au SAMU de Lyon - LyonMag

En cette période de canicule, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, est brièvement passée par les urgences de l’hôpital Edouard-Herriot, à Lyon, ce lundi.

La ministre était venue pour s’assurer de la bonne organisation des secours durant l’épisode caniculaire qui dure depuis le 29 juin dans la région Rhône-Alpes.

Durant la visite, dans les couloirs du pavillon N, Marisol Touraine a affirmé "qu'une hausse très significative de 50% des appels au 15 avait été constatée", et que "20 % de sorties en plus chez les pompiers avaient été observées". Au total, selon Pierre Yves Gueugniaud, le directeur du Samu de Lyon "40 % des appels reçus actuellement au SAMU sont en lien avec la canicule".

Malgré tout, "la situation est sous contrôle". A cela une explication pour Pierre Yves Gueugniaud : "en 2003, on n’avait pas de plan canicule, on n’avait pas anticipé. Aujourd’hui, on est préparé pour tenir quelques jours". Toutefois, l’urgentiste avoue que, "les urgences tournent à plein régime et qu’au SAMU nous sommes en effectif maximum si cela dure plus, on devra se réadapter, trouver une autre organisation".



5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
sapatou le 09/07/2015 à 12:33

Sachez que le SAMU a été contraint de détourner vers les autres hôpitaux en prévision de l'arrivée de la Ministre et ce jusqu'à son départ de l'établissement! C'est pour cette raison uniquement que le service des urgences n'était pas surbooké,DÉSINFORMATION !! La situation est très loin d'être " sous contrôle", j'y travaille, je le vis chaque jour, chaque année! L'engorgement des urgences est une réalité quotidienne avec une surcharge saisonnière, toujours une politique de restriction budgétaire, suppression de personnel etc... Il aurait été judicieux de rester sur place après le départ de la Ministre pour filmer la "valse" des pompiers, ambulances, SAMU, et autres piétons qui sot arrivés juste après (comme l'a fait un seul journaliste, j’espère qu'il s'en servira!)
Concernant la fermeture de lit, il se trouve qu'ils sont DÉJÀ fermé et ce bien avant la canicule (près de 50% de lit d'aval fermés, comme chaque années) , alors son ordre arrive bien trop tard ( elle le sait bien puisqu'elle coupe la parole de notre chef ) elle aurait du donner l'ordre de réouverture des lits!
Bref ce reportage ne traduit en aucun cas la triste réalité, des patients qui restent plusieurs heures , voire plus de 24h, sur un brancard , dans un couloir, dans un service non climatisé, délabré, sans matériels suffisants, sans personnels suffisants...
Épuisement, violences physiques et verbales, sentiment d'impuissance sont notre quotidien: cela devrait être cela le sujet du reportage!

Signaler Répondre

avatar
tyano le 08/07/2015 à 22:41

Elle a tellement peut de considération pour les autres... Il suffit pour s'en convaincre de se souvenir de son attitude lors d'une arrivée sous la pluie sur le perron de l'Elysee

Signaler Répondre

avatar
JC le 08/07/2015 à 09:56

Le samu en effectif maximal ??!
Les effectifs médicaux sont divisés par deux en juillet et en aout, et c'est encore le cas cette année

Signaler Répondre

avatar
nad0069 le 07/07/2015 à 05:00

Ce qui a de sur c'est qu'elle venu elle a fait semblant de voir A poser pour les caméras n'a pas adressée le moindre mot aux patients en sachant qu'il n'y avait ni clim ni ventilo mais plutôt plus de 40degres donc pour les patients ces accompagnants et évidement le personnel c'est un manque de respect total Mais quand on voit sa tête et sa manière de parlée c'est logique

Signaler Répondre

avatar
Robert le 06/07/2015 à 21:55

Elle ne sert à rien. Elle ferai mieux de rester chez elle.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.