Météo France en grève ce jeudi pour dénoncer les baisses d’effectifs

Météo France en grève ce jeudi pour dénoncer les baisses d’effectifs
Photo d'illustration - LyonMag

Les syndicats de Météo France ont lancé un appel à la grève le jeudi 10 décembre pour dénoncer les suppressions de postes et baisses d’effectifs dont l’établissement public est victime depuis 2012. Dans un communiqué la CGT, FO et SDT Météo expliquent que 96 postes pourraient disparaître en 2016, 1000 autres seraient menacés par la suite notamment en Rhône-Alpes.

Alors que sept implantations ont été fermées depuis 2012 dans la région, les syndicats jugent la réaction du ministère de l’écologie "hypocrite". En effet, selon eux, le ministère est fortement mobilisé pour la réussite de la COP21 alors que "la casse de l’établissement Météo France se poursuit".

Les réductions d’effectifs concernent tous les domaines dont celui de la recherche scientifique mais aussi les réseaux d’observation et le traitement des données ou encore les services de prévision permettant d’anticiper les intempéries et garantissant la sécurité des riverains. Les services météorologiques des aéroports seraient également impactés tout comme les domaines de prédilection de Météo France : le suivi des alertes pollutions, les changements climatiques, le soutien à l’économie (énergie, agriculture, BTP…) et enfin les prévisions météo montagne.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
pseudo-front le 10/12/2015 à 00:54

@Plétorique: la superficie de la France est 2,5 fois plus grande que celle du Royaume-Uni et Météo-France s'occupe du service de prévisions des cyclones dans le bassin cyclonique de l'océan indien (La Réunion).
@gaspi: effectivement, les recettes commerciales sont déficitaires depuis quelques années à MF. La prolifération des entreprises privées est un facteur, le surcoût de certaines de leurs offres est un autre facteur.
Par contre, les rémunérations accessoires, je n'en ai jamais entendu parlé et étant donné qu'il n'y a aucune source, je doute de la véracité de leurs propos.
Concernant les 30h par semaine, c'est normal et très juste car un météorologue alterne son travail entre les nuits et les jours. Par exemple, pendant une semaine, il travail pendant 3 jours puis pendant 3 nuits.
Je peux par contre vous indiquer que le salaire d'un météorologue à Météo-France est l'un des plus bas d'Europe (de 1600 à 3800 euros). Au Royaume Uni, le salaire est compris entre 3600 et 11000 euros...

Signaler Répondre

avatar
exemple de gaspi le 08/12/2015 à 14:09

encore un bidule qui plombe les comptes publics et qui ne peut que prédire avec incertitude la météo sous 3 jours!

Signaler Répondre

avatar
Plétorique le 08/12/2015 à 13:52

3 700 salariés à Meteo France contre 1800 au Met Office britannique (l'équivalent britanique de meteo france), pour la même efficacité... y aurait pas un petit soucis?

Signaler Répondre

avatar
blagounette le 08/12/2015 à 11:13

Pour une fois que leurs prévisions seront justes

Signaler Répondre

avatar
gaspi le 08/12/2015 à 11:12

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.