Lyon : le Sytral abandonne l'idée de bus TCL hybrides

Lyon : le Sytral abandonne l'idée de bus TCL hybrides
Photo d'illustration - LyonMag

Depuis septembre 2013, le réseau TCL expérimentait six véhicules hybrides (diesel-électrique).

Trois constructeurs différents - Man, Volvo et Iveco Bus - avaient fourni ces bus dans l'espoir de convaincre le Sytral de la nécessité d'en finir avec le tout essence.

Selon le Progrès, le syndicat de transports en commun est arrivé à la conclusion que les bus hybrides permettaient de réaliser des économies de 25% sur le carburant.
Mais que de fortes sommes devaient être injectées en contrepartie dans la maintenance. La fiabilité de ces véhicules serait également moindre par rapport aux bus fonctionnant au diesel.

Le Sytral ne tire toutefois pas un trait sur le volet écologique. La présidente Annie Guillemot aimerait tester davantage des bus tout électriques, comme ceux créés par Vincent Bolloré.

16 commentaires
Laisser un commentaire

avatar
solution ? le 28/01/2016 à 18:10

....et si les constructeurs s'associaient à l'idée suivante :
http://www.consoglobe.com/airpod-voiture-air-cg
Voilà certainement de quoi répondre à toutes nos questions, pour peu que les investisseurs veuillent bien reconsidérer leurs positions de stand-by !
Mais vu que le pétrole leur assure de belles rentes, alors loin d'eux le développement d'une motorisation propre.
Mais que font les ingénieurs du Sytral? Ont ils les mains liées à ce point pour ne pas "pousser un coup de gueule" auprès des constructeurs?
Doit on croire ce que dit Mme Guillemot ? Bolloré semble en tout cas bien introduit dans le Sytral, mais qui paiera en définitif la note ? Vous et moi !!

Signaler Répondre

avatar
Ignotus le 28/01/2016 à 17:34
Zeus a écrit le 28/01/2016 à 09h53

électricité coute plus indirectement par les impots (la construction des centrales nucléaires et leur démantèlement est un gouffre financier qui ne se manifeste pas seulement sur la facture mais aussi sur les impôts.
De toute façon les prix de électricité vont doubler.

L'hybride me semble être une fausse bonne idée. C'est intéressant pour un parcours vallonnée, ou l'énergie potentielle atteinte en montée est récupérée en descente en rechargeant les batteries. C'est intéressant car le freinage se fait par récupération d'énergie en rechargeant les batteries et non par perte en frottement, c'est intéressant en ville si le chauffeur ne sait qu'accélérer et freiner (comme les jeunes Fangio).
Effectivement il faut intégrer le rendement global: rendement pour transformer le pétrole en électricité, (0.4?) rendement du moteur électrique proche de 0.7 . le rendement global, rendement de la partie mécanique (0.8?) soit un rendement global au mieux de 0.3.
Si l'on utilise directement le pétrole dans la voiture, on a que le rendement du moteur à exposion corrigé du rendement mécanique( boite de vitesse...)
Alors une bonne idée l'hybride? Si quelqu'un est qualifié pour traiter objectivement du pb?

Signaler Répondre

avatar
Zeus le 28/01/2016 à 09:53

électricité coute plus indirectement par les impots (la construction des centrales nucléaires et leur démantèlement est un gouffre financier qui ne se manifeste pas seulement sur la facture mais aussi sur les impôts.
De toute façon les prix de électricité vont doubler.

Signaler Répondre

avatar
moi le 27/01/2016 à 22:28
Zeus a écrit le 27/01/2016 à 18h35

le petrole coute moins cher mais pas les carburants.
Pétrole a 150$ essence à 1.50
Petrole a 27$ essence a 1.30

cela reste 15% de moins
donc en ce moment les 25% d'économies de carburant procurent une réduction de cout moins importante

d'autant plus que c'est la mains d'oeuvre qui coute cher (chauffeur et entretien)

l'électricité coûte moins et surtout son prix est très stable par rapport à l'essence

Signaler Répondre

avatar
Zeus le 27/01/2016 à 18:35
moi a écrit le 27/01/2016 à 18h21

c'est presque normal
un bis hybride coute plus cher à l'achat, à l'entretien et consomme moins
sauf qu'en ce moment le pétrole n'est pas cher
en plus un bus reste en service environ 10 ans et théoriquement un véhicule électrique coute moins cher en entretien (moins de pièce)

le sytral ne perd rien à attendre, nos poumons oui

le petrole coute moins cher mais pas les carburants.
Pétrole a 150$ essence à 1.50
Petrole a 27$ essence a 1.30

Signaler Répondre

avatar
moi le 27/01/2016 à 18:21

c'est presque normal
un bis hybride coute plus cher à l'achat, à l'entretien et consomme moins
sauf qu'en ce moment le pétrole n'est pas cher
en plus un bus reste en service environ 10 ans et théoriquement un véhicule électrique coute moins cher en entretien (moins de pièce)

le sytral ne perd rien à attendre, nos poumons oui

Signaler Répondre

avatar
Tonnerre de Zeus le 27/01/2016 à 13:17
Zeus a écrit le 27/01/2016 à 11h39

Ah bon ? Y a mieux.

vous prenez le dernier métro le samedi soir a Bellecour, vous pourrez alors vous serrer contre des étudiantes en toute tranquillité, en effet le dernier métro est tellement bondé qu'on ne peut faire autrement. Si on vous dit quelque chose, vous avez une excuse.
!

Cet habillement n'est que provoc, n'est pas mon petit zeus ?

Signaler Répondre

avatar
les sous sous le 27/01/2016 à 11:47
Post monétaire a écrit le 27/01/2016 à 10h14

Reste que l'avenir, ce n'est pas la même chose que le "réellement durable".
.
Le 100% électrique pose la question de la production électrique (si c'est pour avoir du nucléaire, ce n'est pas la peine de prendre un tel risque car personne ne pourra en payer les réparations)
.
et les batteries qui, même si on prend toutes les réserves mondiales actuelles, ne sont pas suffisantes pour changer la totalité du parc actuel de véhicules.
.
100% électrique... sans batteries alors, et fourni uniquement avec de l'hydrolien fluvial ?
http://www.hydroquest.net/les-hydroliennes/hydroliennes-fluviales/
.
Hélas, à Lyon, l'innovation et son soutien c'est seulement des autocollants posés sur les vitrines des agences de la ville.

"Hélas, à Lyon, l'innovation et son soutien c'est seulement des autocollants posés sur les vitrines des agences de la ville"... et des affiches d'am collées sur les murs de la ville ;o)

Signaler Répondre

avatar
Zeus le 27/01/2016 à 11:39
Tonnerre de Zeus a écrit le 27/01/2016 à 11h30

Oui mais pas de mini jupe dans le métro !

Ah bon ? Y a mieux.

vous prenez le dernier métro le samedi soir a Bellecour, vous pourrez alors vous serrer contre des étudiantes en toute tranquillité, en effet le dernier métro est tellement bondé qu'on ne peut faire autrement. Si on vous dit quelque chose, vous avez une excuse.
!

Signaler Répondre

avatar
Tonnerre de Zeus le 27/01/2016 à 11:30
Zeus a écrit le 27/01/2016 à 10h35

faux, rendement de 90% pour le moteur électrique mais l’électricité n'est pas produite avec un rendement de 90% dans les centrales. Donc deja au depart le rendement n'est pas de 100%
Quant aux batteries (rendement du chargement, pollution en fin de vie) n'en parlons pas trop.
Attention a bien pousser vos raisonnements jusqu'au bout.

Et le futur c'est le metro.

Oui mais pas de mini jupe dans le métro !

Signaler Répondre

avatar
Zeus le 27/01/2016 à 10:35
kasneh a écrit le 27/01/2016 à 09h44

L'avenir c'est le bus 100% électrique comme pour la majorité des véhicules automobiles. Le moteur électrique c'est un rendement de 90%, le moteur thermique essence ou diésel, c'est 40% maxi. Pas photos!

faux, rendement de 90% pour le moteur électrique mais l’électricité n'est pas produite avec un rendement de 90% dans les centrales. Donc deja au depart le rendement n'est pas de 100%
Quant aux batteries (rendement du chargement, pollution en fin de vie) n'en parlons pas trop.
Attention a bien pousser vos raisonnements jusqu'au bout.

Et le futur c'est le metro.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 27/01/2016 à 10:14
kasneh a écrit le 27/01/2016 à 09h44

L'avenir c'est le bus 100% électrique comme pour la majorité des véhicules automobiles. Le moteur électrique c'est un rendement de 90%, le moteur thermique essence ou diésel, c'est 40% maxi. Pas photos!

Reste que l'avenir, ce n'est pas la même chose que le "réellement durable".
.
Le 100% électrique pose la question de la production électrique (si c'est pour avoir du nucléaire, ce n'est pas la peine de prendre un tel risque car personne ne pourra en payer les réparations)
.
et les batteries qui, même si on prend toutes les réserves mondiales actuelles, ne sont pas suffisantes pour changer la totalité du parc actuel de véhicules.
.
100% électrique... sans batteries alors, et fourni uniquement avec de l'hydrolien fluvial ?
http://www.hydroquest.net/les-hydroliennes/hydroliennes-fluviales/
.
Hélas, à Lyon, l'innovation et son soutien c'est seulement des autocollants posés sur les vitrines des agences de la ville.

Signaler Répondre

avatar
kasneh le 27/01/2016 à 09:44

L'avenir c'est le bus 100% électrique comme pour la majorité des véhicules automobiles. Le moteur électrique c'est un rendement de 90%, le moteur thermique essence ou diésel, c'est 40% maxi. Pas photos!

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 27/01/2016 à 09:37

Le point de vue du Sytral et de ses dirigeants est-il un point de vue inférieur aux autres ?
http://www.usinenouvelle.com/article/en-suede-le-bus-roule-a-l-ecologie.N364406

Signaler Répondre

avatar
anny le 27/01/2016 à 08:17

Dommage ! Il aurait suffit d'augmenter le prix des tickets de 10% pour ceux qui payent.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.