Les parents d’élèves de Lévi-Strauss expriment leur mécontentement devant l’Hôtel de Ville

Les parents d’élèves de Lévi-Strauss expriment leur mécontentement devant l’Hôtel de Ville
Photo d'illustration - LyonMag

Ils étaient une quarantaine de parents à manifester sur la place de l’Hôtel de Ville pour dénoncer la fermeture de l’école élémentaire Lévi-Strauss, où sont scolarisés leurs enfants.

Les manifestants entendaient rencontrer les élus, en pleine séance du conseil municipal. Mais, celui-ci s’est terminé trop tard dans la soirée, les empêchant d’aller au bout de la démarche.

Pourtant, le drapeau "non à la fermeture de l’école Lévi-Strauss", installé en fond de cortège, était bien là pour revendiquer leur mécontentement. La cause de cette colère, l’annonce faite ce vendredi par l’adjointe à l’éducation, Anne Brugnera. Cette dernière a officiellement déclaré que l’école vivait ses derniers mois, -sa fermeture étant programmée pour le 5 juillet-, "pour raisons de sécurité". Mais ce que les parents d’élèves déplorent, c’est de n’avoir "toujours pas eu la copie des rapports techniques" ayant amené les élus à prendre cette décision.

La goutte d’eau pour certains parents, qui rencontreront un avocat dans la semaine afin de "déposer un recours en référé au tribunal administratif", selon le Progrès.

Tout ce remue-ménage inquiète notamment le reste du groupe scolaire Lévi-Strauss. L’école maternelle ne résistera pas longtemps, selon les parents.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sécurité d'abord le 07/06/2016 à 12:50

Ouais ok on ferme pas l'école et le jour où il y aura un drame ces mêmes parents porterons plainte contre le maire pour mis en danger de la vie d'autrui. N'importe quoi!

Signaler Répondre

avatar
Casa le 07/06/2016 à 11:50

Trésor bonne décision de fermer cette école. Avant tout il faut penser à la sécurité des enfants.

Signaler Répondre

avatar
Freinet le 07/06/2016 à 11:49

Une école de perdue, dix de retrouvées!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.