Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Accident de TGV : trois personnes mises en examen pour homicide involontaire

Trois personnes ont été placées en garde à vue, puis mises en examen pour homicide involontaire, dans le cadre de l'enquête sur la collision d'un TGV et d'un poids-lourd sur un passage à niveau à Tossiat dans l'Ain, qui a fait mercredi un mort et 35 blessés.

Il s'agit du "président du transporteur Altead, basé à Montélimar, ainsi que le chef de l'agence de ce transporteur, à Voreppe dan l'Isère, et son adjoint qui est l'exploitant chargé matériellement d'assurer le transport", a déclaré le procureur de la République de Bourg-en-Bresse, Jean-Paul Gandolière.
Selon la préfecture de l'Ain, le convoi aurait quitté l'itinéraire autorisé afin d'effectuer une livraison à Certines dans l'Ain, à quelques kilomètres du lieu de l'accident. Le convoi a alors emprunté la départementale D64, ce qui l'a amené à traverser le passage à niveau. "Il y a un lien de causalité directe entre le fait d'emprunter cet itinéraire contrairement à la réglementation et la réalisation de l'accident qui est survenu après", a ajouté Jean-Paul Gandolière.
Le chauffeur du poids-lourd a engagé son convoi sur le passage à niveau à Tossiat alors que la barrière était levée, mais son chargement s'est trouvé bloqué par le premier portique mesurant 4,40 mètres de haut, selon les gendarmes. Il est descendu de sa cabine pour abaisser sa remorque et a été tué lorsque le TGV Paris-Genève, transportant 160 passagers à environ 100 km/h, a percuté vers son poids lourd immobilisé sur le passage à niveau.



Tags : TGV | accident | tossiat |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.