Christophe Guilloteau : "Un combat difficile de ne pas augmenter les impôts"

Christophe Guilloteau : "Un combat difficile de ne pas augmenter les impôts"
Christophe Guilloteau - LyonMag

Christophe Guilloteau était l’invité ce vendredi de Gérard Angel dans les Coulisses du Grand Lyon sur Jazz Radio en partenariat avec le restaurant L’Institution.

Le président du Département du Rhône est d’abord revenu sur une de ses promesses de campagne. "On ne souhaite pas augmenter les impôts. C’est par contre un combat difficile", insiste-t-il.

D’importantes économies ont été réalisées au niveau du Département du Rhône. "On fait sur le train de vie de la maison. On va à l’essentiel", explique-t-il. A l’inverses, des dépenses ont mises en place, notamment concernant la crise des viticulteurs du Beaujolais : "un plan de 5 millions d’euros sur 5 ans".

La loi interdisant le cumul des mandats dès 2016 s’appliquera auprès de Christophe Guilloteau qui devra donc en laisser un de côté. "C’est un choix cruel ; un Département que j’ai récupéré et une circonscription qui est la mienne depuis 3 mandats", assure l’élu Les Républicains qui attend de voir ce que donnera les résultats de la présidentielle.

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h40 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jeansais le 17/12/2016 à 14:04

"Un département que j'ai récupéré...et la circonscription qui est la mienne..."
Tout est résumé dans ce possessif.. !

Signaler Répondre

avatar
raphael_meys le 16/12/2016 à 12:31

le petit nouveau Rhône devrait fusionner avec les départements voisins. il y a aurait des vraies économies . A quoi ça rime de garder ce petit territoire aux côté de la Metropole de LYON.

Signaler Répondre

avatar
mandats le 16/12/2016 à 08:44

Nous ne sommes pas contre le cumul des mandats mais contre le cumul des salaires afférents à ces mandats.

Que les élus prennent les mandats qu'ils peuvent honorer mais n'aient que le salaire correspondant à leur premier mandat et on verrait ainsi leurs réelles convictions.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.