Andréa Kotarac : "Les Français souhaitent être rassemblés derrière des idées"

Andréa Kotarac : "Les Français souhaitent être rassemblés derrière des idées"
Andréa Kotarac - LyonMag

Andréa Kotarac, conseiller régional PG d'Auvergne Rhône-Alpes, était l’invité ce mercredi de Gérard Angel dans les Coulisses du Grand Lyon sur Jazz Radio en partenariat avec le restaurant l’Institution.

Candidat dans la 7e circonscription du Rhône, Andréa Kotarac, qui soutient Jean-Luc Mélenchon en vue de la présidentielle, est d'abord revenu sur la possible alliance entre son candidat et Benoît Hamon, qui n'a pas été trouvée. "Il y a une discussion. Il y a eu des échanges. Jean-Luc Mélenchon a écrit deux lettres à M. Hamon pour clarifier un projet. A 50 jours de l’élection présidentielle, on considérait qu’avec de telles divergences notamment sur l’Europe, c’était compliqué de faire quelque chose d’artificiel. Les Français souhaitent être rassemblés derrière des idées".

"Je suis militant. C’est une envie. Je considère ne pas vouloir faire carrière jusqu’à 80 ans. Quand on est engagé, on respecte ses convictions. On y va franchement et à fond. J’ai encore l’âge d’être actif et de courir à droite et à gauche", a également déclaré Andréa Kotarac.

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h15 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Le Petit Pop le 02/03/2017 à 07:35

Être derrière les idées: c'est donc comme ça qu'il théorise de se faire parachuter dans une circonscription où il ne vit pas et n'a jamais été actif?!

Le "renouveau des idées" avec les vieilles méthodes! Brassens avait raison, l'âge ne fait rien à l'affaire...

Signaler Répondre

avatar
anti fn le 01/03/2017 à 22:01

non , pas derrière des idées, mais derrière un projet de société.

Signaler Répondre

avatar
len in le 01/03/2017 à 14:08

carrieriste !

Signaler Répondre

avatar
Guillemin le 01/03/2017 à 09:36
Stall Inn a écrit le 01/03/2017 à 08h28

Les idées de l’extrême gauche, on connait et on n'en veut pas dans notre monde moderne, elle ont fait assez de dégâts.

ah le double kick du stalinisme, c'est fameux!

Merci pour l'analyse historique, hein!

Signaler Répondre

avatar
Stall Inn le 01/03/2017 à 08:28

Les idées de l’extrême gauche, on connait et on n'en veut pas dans notre monde moderne, elle ont fait assez de dégâts.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.