Un troisième immeuble fragilisé évacué à Villeurbanne

Un troisième immeuble fragilisé évacué à Villeurbanne
L'un des immeubles évacués cours Émile-Zola - LyonMag

Après l'évacuation, dans la nuit de ce samedi à dimanche, de deux immeubles aux 179 et 183 cours Émile-Zola à Villeurbanne, un troisième bâtiment a été évacué ce lundi.

Jamais deux sans trois. Dans la nuit de ce samedi à dimanche, deux immeubles du cours Émile-Zola, à Villeurbanne, étaient évacués après la découverte de fissures inquiétantes par un passant. Mais ce lundi, en fin d'après-midi, les pompiers sont à nouveau intervenus dans le quartier. Cette fois-ci, c'est un immeuble situé au 27 de la rue Jean-Bourgey qui a été évacué. Le bâtiment, l'angle de la rue précitée et du cours, borde lui aussi le chantier qui pourrait être l'origine des dégâts sur les deux autres immeubles.

C'est donc toute une partie du quartier qui est maintenant affectée. En plus des logements évacués, quatre commerces ont également dû fermer momentanément leurs portes : le magasin de surgelés Picard, dont la réserve est aussi affaiblie par des fissures, ainsi qu'un restaurant de spécialités turques et deux boutiques d'habillement – déjà fermées pour cause de vacances.

Ce lundi, les pompiers ont par ailleurs écarté tout risque d'effondrement d'un immeuble situé au 185 du cours Émile-Zola, selon Le Progrès.

La cause de ces dégradations n'est, pour l'heure, toujours pas connue avec certitude. Un problème de drainage des eaux sur le chantier adjacent pourrait en être l'origine ; mais les experts n'ont toujours pas donné leurs conclusions. Aucune date n'est pour l'heure connue pour l'expertise.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 15/08/2017 à 10:33
pilou01 a écrit le 15/08/2017 à 09h34

C'est la politique de Villeurbanne. .immeubles et immeubles. .on cassent les maisons individuelles. Il y avait même un projet d'enterrer le boulevard L. Bonnevay et construire au dessus. Pendant ce temps là les trottoirs sont pourris, la sortie d'autoroute est immonde....

Les trottoirs et les sorties d'autoroute (à part celles qui mènent au 2ème grand stade de la métropole),
ne rapportent pas de taxes foncières.

La croissance économique exige toujours plus de béton, toujours plus de densité dans les villes. A moins d'augmenter les impôts encore plus, mais après, ce sont les maires qui ne sont pas réélus.

La corruption ordinaire dans un système monétaire :o)

Signaler Répondre

avatar
Patagon le 15/08/2017 à 10:17

Quand on voit comment est fait le chantier, un peu à la va comme je te pousse et sans rien pour etayer les immeubles adjacents ( enfin c'était le cas la derniere fois que je l'ai vu ), il n'y a rien d'etonnant.

Signaler Répondre

avatar
pilou01 le 15/08/2017 à 09:34

C'est la politique de Villeurbanne. .immeubles et immeubles. .on cassent les maisons individuelles. Il y avait même un projet d'enterrer le boulevard L. Bonnevay et construire au dessus. Pendant ce temps là les trottoirs sont pourris, la sortie d'autoroute est immonde....

Signaler Répondre

avatar
kumer le 15/08/2017 à 08:45

La grande folie des constructions à VILLEURBANNE les immeubles poussent comme des champs dans le moindre mètre carré Pour nous entasser avec de la promiscuité a des prix exorbitants

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.